Phil HERRY – TOAC TOULOUSE

HERRYENTETE
 
A l’initiative d’Aude LAMBERT, gardien-coach-dirigeant de l’US NETT et garçon très actif pour le Football Entreprise en région parisienne mais pas que, une nouvelle rubrique ‘’NE RATEZ PAS LE COACH’’ vous est proposée.

 
Comme nous le faisons depuis plusieurs mois avec les joueurs ayant connu le haut niveau avant d’intégrer le Football Entreprise, nous donnons la parole aujourd’hui à ces hommes souvent dans l’ombre qui sont trop souvent des cibles lors de soubresauts dans les clubs : les entraîneurs, les coachs.
Pour débuter cette série au sujet de laquelle nous attendons vos propositions (contact@unfe.fr), place à Phil HERRY (TOAC Toulouse).
 
Avec un nom qui pourrait laisser penser qu’il arrive d’Aston Villa ou Liverpool, il ne nous vient pas de Grande Bretagne. Mais presque, puisque sa région d’origine est la Bretagne.
Passé par la région parisienne, l’Auvergne, le Pays Basque, il s’est fixé, il y a une douzaine d’années à Toulouse, d’abord en tant que joueur puis avec le rôle d’entraîneur depuis 2007.
Il a su, avec ses dirigeants et son Président Michel BENAZET, faire progresser ce club dont il connaît parfaitement les qualités et les défauts. Son sérieux, son implication et sa lucidité sont objectivement reconnus. En y rajoutant les valeurs du club (convivialité, Respect, Solidarité) vous obtenez un cocktail qui fonctionne parfaitement.

 
Philippe HERRY
Quelle est ta philosophie de Jeu ?
Si je devais résumer ma philosophie de jeu, je reprendrais les mots que j’utilise le plus souvent dans mes causeries d’avant match : récupération le plus haut possible, projection rapide vers l’avant avec recherche de verticalité dans les courses et les transmissions de balle, vitesse dans le déplacement et les transmissions, intelligence par rapport à des situations de match liées à l’adversaire, à l’arbitrage… Pour faire un parallèle, je suis plutôt Real ou Monaco, par opposition au jeu de possession de Paris ou Barcelone, ce qui amène beaucoup de discussions avec certains de mes joueurs 😉
En composition d’équipe, je suis adepte du 4-2-3-1 transformable avec des latéraux offensifs, des axiaux rapides, des milieux coureurs, et des attaquants rapides. Après, le jeu n’est rien si on n’a pas un groupe de joueurs avec de vraies valeurs, compétiteurs, voulant être ensemble pour vivre des émotions.

 
HGROUPE
 

 
Sur le banc, est ce que tu préfères être seul et prendre seul tes décisions ou apprécies-tu la présence d’un adjoint ou d’un dirigeant pour t’éclairer dans certains choix ou situations ?
Je n’ai jamais eu d’adjoint, ça pourrait être très intéressant de partager les idées, j’écoute les commentaires du banc, je suis très attentif aux retours du terrain, des joueurs, mais au final ce que j’aime dans ce job c’est justement de prendre les décisions, d’en mesurer les effets, et de refaire le processus de décisions pour s’améliorer.

 
Observes-tu le coach adverse lors des matchs afin d’anticiper ses éventuels changements ou restes-tu uniquement concentré sur ton équipe ?
Globalement j’essaye de tout observer, l’équipe dans son ensemble et les joueurs adverses, le banc adverse et surtout le coach, les réactions de l’arbitre, évidemment mon équipe et mes joueurs… je suis toujours debout, je participe, mais pour être honnête ma progression serait de favoriser plus l’analyse de la situation, et d’être moins dans l’action ou la réaction immédiate ;). Pour répondre à la question, je pense que toutes les composantes d’un match sont importantes à prendre en compte, oui j’observe le banc adverse et j’aime avoir des interactions avec le coach adverse 😉 mais si on veut développer un projet de jeu à long terme on se doit de se concentrer surtout sur nous.

 
Raconte nous ton meilleur souvenir sur le banc ?
Franchement j’en ai beaucoup. Cette génération depuis 5 ans, (et je tiens à la féliciter encore, joueurs, dirigeants, staff) a écrit jusqu’à présent les plus belles pages de l’histoire du club : 1er titre de champion DH, 1ère coupe régionale, 1ère qualification pour les phases finales d’un championnat de France, une finale de championnat de France, beaucoup de premières.
 
Rapidement, j’en retiendrais 4 😉

HEQUIPEBLANCHE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notre victoire 3-0 au Havre contre Dresser en quart de finale championnat de France 2012-2013, 1ère expérience nationale, une totale découverte, match loin de nos bases, chez un vainqueur du championnat national CN2, une insouciance, pas de pression, tout dans le plaisir et le positif, bref un bonheur intense.
 
Sportivement, un match parfait, une victoire nette, malgré des forfaits de dernières minutes, des joueurs se sont révélés ce jour-là. Le retour en minibus reste dans toutes les mémoires, les joueurs en parlent encore aujourd’hui…

 
La même saison, notre 1ère coupe régionale, victoire en finale 3-0 contre TRANSUD, notre rival historique avec les Municipaux de Toulouse, ces 2 clubs qui trustaient tous les titres depuis 10 ans. Le contexte était particulier, la finale se jouait sur le terrain de TRANSUD mais le public, nombreux, nous a porté avec beaucoup de ferveur. Sportivement, un match minimaliste de notre part, sans possession, mais avec un bloc bien organisé, solidaire, vaillant, et une efficacité en attaque sur quelques banderilles.

 
HEQUIPEROIGE
 

La saison dernière, notre qualification pour les quarts de finale du championnat de France à Marseille-BOCAGE, après une victoire 2-1, dans un match où l’environnement devait être pris en compte…
 
Pour ce déplacement, on compte beaucoup de blessés et d’absents, du coup on amène les historiques du club, les grognards, les dévoués…
Tout se jouera sur la solidarité du groupe, l’intelligence, la grinta…
 

HEQUIPEBLANCHEBLEUE

 


Un petit dernier, même si il en reste beaucoup, ce qui prouve que je suis un coach chanceux, est la victoire la saison dernière en championnat aux Municipaux de Toulouse 4-1. Important pour un coach, car sportivement c’est un match référence pour nous, la maitrise du jeu avec ballon (ce qui n’est pas courant), la construction des buts et la justesse technique dans la finalisation. Un défenseur en fin de match nous faisait ce compliment : « Vous êtes injouables ! »


 
HEQUIPENOIRE

 
HHILSEUL2
Quels sont tes objectifs à court et long termes dans ton club ?
Les objectifs à court termes sont d’être champions DH pour la 4ème fois consécutive, c’est fait depuis cette semaine, de gagner la coupe régionale, on joue une demi-finale contre le CIC, le 10 Mai, le CIC une équipe qui monte avec beaucoup de qualités.
 
Ensuite, pour le long terme, de façon très classique, le but est de pérenniser le club à ce niveau, cela passera par des nouvelles recrues s’inscrivant dans le projet et les valeurs du club (le groupe, très stable, est constitué à 75% des joueurs du groupe de la finale du championnat de France 2013), et surtout le projet aura un intérêt si les compétitions régionales et nationales retrouvent de la dynamique (quelques idées : sélections régionales, tournoi entre ces sélections, meilleur buteur régional, meilleur joueur régional, championnat national, coupe nationale, sélection nationale A’ pour ouvrir à des joueurs de toutes les régions…).
 
J’en profite pour remercier l’UNFE de m’avoir proposé d’inaugurer cette nouvelle rubrique sur les Coachs et tous ses représentants pour leur engagement et les actions menées afin de promouvoir et de redynamiser le foot entreprise.
 
Propos recueillis par Daniel TESTE