IMG 20191207 161751


 
Ce match de Coupe nationale entre l’USAM Clermont Ferrand et l’AS ORANGE était une première pour Brice BAYOUR l’arbitre central.
Venu de la région lyonnaise, et plus précisément de Mions, à deux pas du GROUPAMA Stadium, au sud-est de Lyon, il découvrait le Football Entreprise.
Il nous a confié avoir pris un certain plaisir à diriger ce match sans aucun carton jaune et disputé dans un excellent état d’esprit.


Arbitrer un match de foot est en quelque sorte une façon gérer des ressources humaines, des joueurs, des dirigeants et des arbitres assistants. Les qualités qu’il met dans son activité professionnelle et en particulier dans le domaine des Ressources humaines peuvent sans doute l’aider dans son activité d’arbitre. Mais aussi inversement !
Malgré sa jeunesse, il fait preuve d’une grande sérénité qu’il a encore montrée lors de cette rencontre.
Nous avons souhaité lui poser quelques questions destinées à mieux le connaître et donc à le mettre en visibilité :

ENTREEBrice BAYOUR
QUESTIONS
Quel est votre âge, votre situation familiale et votre profession? 
29 ans, salarié travaillant dans les ressources humaines chez Enedis-GRDF
Vous souvenez vous de votre premier match officiel avec un sifflet ?
En 2007. A l’époque il s’agissait de la catégorie moins de 15ans. (terrain stabilisé)
Avez-vous décidé tout seul de choisir cette voie ou quelqu’un vous a-t-il guidé ou ‘’poussé’’?
J’étais joueur depuis l’âge de 6 ans.
Un de mes meilleurs amis arbitrait. Nous échangions énormément sur la fonction d’arbitre.
Suite à une blessure, j’ai pris la décision de me former.

LOGOMIONSVous êtes rattaché à quel club ?
MIONS (Rhône)


Lors de quel match avez-vous eu le plus de trac ?
De nature très calme, j’essaie d’aborder chaque rencontre de la même façon, avec un maximum de sérénité.

Qu’est-ce qui vous agace le plus sur un terrain ?
L’arbitre doit prendre de la hauteur. L’agacement ne doit pas se faire ressentir.
Cependant, je suis attaché à une valeur fondamentale : « le respect »
Le respect entre tous les acteurs du terrain.
Est-ce vraiment différent d’arbitrer des hommes et des femmes ?
Chaque rencontre est différente.
Nous abordons chaque match avec le même niveau d’exigence.

ACTIONQuand on est arbitre, arrive-t-on quand même à profiter de l’ambiance?
Bien évidemment, tout en restant dans notre bulle, nous apprécions diriger ce genre de rencontre
Comment vous préparez-vous physiquement ?
Je suis également pompier volontaire. Ces deux activités exigent une très bonne condition physique ainsi qu’une hygiène de vie irréprochable.
Officiant en N3, Je m’impose le même niveau d’exigence que les joueurs.
Je m’entraine 3 à 4 fois par semaine en plus de mon match.
Quel est votre meilleur souvenir de votre carrière?
Mon tout premier match en tant qu’arbitre. Il symbolise la fin d’une carrière de joueur et le début d’une nouvelle fonction au service du football
Quelle est votre principale qualité dans votre fonction d’arbitre?
La sérénité
Quels seraient vos arguments pour convaincre un jeune de devenir arbitre ?
  • La passion qui doit l’animer. 
  • Véritable tremplin pour sa futur vie pro : être arbitre permet de développer très jeunes des compétences demandées à des adultes (ex : prise de décision, psychologie, maturité …)
IMG 20191207 142945 1
Est-ce que les arbitres de votre ligue se réunissent souvent entre eux ?
Lors de l’AG de début d’année et lors d’un stage de mi saison
Souhaiteriez-vous plus de contacts entre les arbitres et les dirigeants et joueurs des clubs?
  • Nous essayons de le faire dans les clubs que nous représentons. (Sensibilisation)
Il est du rôle de chacun de de rassembler autour du football
 
Que répondez-vous aux commentaires des journalistes TV, à ceux d’anciens joueurs devenus consultants ou même de Présidents de club qui mettent régulièrement en doute l’honnêteté ou les compétences de certains arbitres ?
Celles-ci sont parfois justes, parfois discutables mais nous devons accepter la critique.
Parfois elles sont à prendre en compte.
Cependant je préfère mettre à l’honneur ceux qui mettent en avant la fonction d’arbitre.
Ceux qui analysent la fonction d’arbitre comme un acteur au service de ce sport.
 
 
Est-ce que vous avez été joueur avant de devenir arbitre. Pensez-vous en effet que le fait d’avoir été joueur permet à un arbitre de mieux appréhender ou apprécier certaines situations de jeu ?
Oui, j’ai commencé le football à l’âge de 6ans.
J’ai poursuivi ma formation l’AS Saint-Priest (Rhône) puis j’ai intégré le centre de formation de l’Olympique Lyonnais à l’âge de 10ans.
J’ai connu l’exigence du haut niveau lors de mon passage en sport études à l’OL.
Je me sers de cette expérience dans mon arbitrage.
Mon passé de joueur me permet parfois de mieux sentir, d’appréhender certaines situations, certains comportements.

IMG 20191207 161739Quel est votre niveau actuel au classement de l’arbitrage et quel niveau de match vous permet-il d’arbitrer ?
Je suis actuellement au niveau élite régional me permettant d’arbitrer des rencontres de N3
Parmi les cinq mots qui suivent, quel est celui qui définit le mieux  votre rapport avec l’arbitrage ? Un loisir, une découverte, une passion, une école de vie, un défi ? Si vous en avez une 6ème, n’hésitez pas !
J’en choisirai 2
Avant tout une passion autour du football mais également une école de la vie

Quelles ont vos ambitions dans l’arbitrage ?
Nous sommes également de grands compétiteurs.
Mon désir est de continuer à apprendre et évoluer
Je crois que c’est la première fois que vous arbitriez un match de FOOTBALL ENTREPRISE. Quel est votre avis sur ce premier contact ?
Effectivement 1er match.
Rapport humain très chaleureux. Beaucoup de respect durant cette rencontre.
Le niveau de certains joueurs

BAYOUREQUIPESAvez-vous un message à faire passer ?
De continuer à valoriser et faire grandir  le football en y intégrant tous ses acteurs.
 
Rédacteur : Daniel TESTE

Laisser un commentaire