HOSPPENTETE
 
Après vous avoir relaté le fameux match entre OPERA Bordeaux et Bouygues Bordeaux conclu sur le score pléthorique de 5-5, nous avons choisi de poser notre loupe sur un autre match à suspense disputé dans le Nord pas de Calais nouvellement baptisé Hauts de France.
Pour le prix d’un compte rendu, nous vous en offrons deux, un par club.
Le premier est l’œuvre du club des Hospitaliers Valenciennes, club adhérent à l’UNFE, qui a aussi fourni les photos.

HOSPANDETURLUREA noter que le site du club des Hospitaliers a rendu hommage à Mr André TURLURE, un grand défenseur du football entreprise, décédé à l’âge de 94 ans. Figure très connue du football boulonnais, il a exercé des responsabilités tant au District Côte d’Opale qu’à la Ligue du Nord pas de Calais. Humble et totalement dévoué à la cause du football, André TURLURE restera dans les mémoires du Football Entreprise.

Les Hospitaliers de Valenciennes retrouvaient les joueurs de la Préfecture de Lille pour un match couperet ! En effet, comme chez les voisins Picards, il n’y aura cette saison qu’un seul représentant en Coupe Nationale Entreprise.
Ce samedi 12 novembre sur la magnifique pelouse du Stade Sylvain-LEVERT à Valenciennes, nous avons pu assister à une opposition de style, entre la très jeune équipe valenciennoise, et l’expérimentée équipe lilloise, non sans mal, l’expérience a fini par payer.
Les valenciennois, comme d’habitude attaquent la rencontre pied au plancher. Mais bien vite ils durent se rendre compte que l’opposition était de qualité, et les Lillois, bien organisés autour de Kader EL IDRISSI, répondent coup pour coup, le ballon allant d’un camp à l’autre.
 
A ce jeu c’est quand même les Hospitaliers qui sont les plus dangereux, se projetant rapidement vers les buts de Maxime AGUEY impressionnant de sureté ! Juste avant la mi-temps, sur un centre de Benoît CALUWE, Samir HAMDANE, en embuscade au deuxième poteau, ouvre la marque pour Valenciennes.

HOSP1La deuxième mi-temps fut de la même facture que la première, le milieu de terrain des joueurs locaux faisant jeu égal avec les lillois. Après une première alerte, bien gérée par le portier valenciennois, un ballon perdu par la défense, est exploité victorieusement par Thierry DUPONT, le capitaine lillois, qui vient battre de près l’infortuné Saval.
La fin du match sera gérée avec beaucoup de sérénité, les joueurs de la Préfecture attendant l’épreuve des tirs au but.
La suite était prévisible, les Lillois se qualifient 4 penalties à 3 ! Ils représenteront la Ligue des Hauts de France, zone Nord-Pas de Calais. Quant aux valenciennois, ils peuvent regretter leurs nombreuses occasions non converties notamment en première mi-temps, ils échouent comme leurs collègues Amiénois, après une cruelle épreuve de tirs au but.
HOSPITALIERS VALENCIENNES :
1-W.SAVAL, 2- B.CALUWE, 3-L.KRUPKA (capitaine), 4- Ph .MOSTENNE, 5- R.BAUDEMONT, 6–L.BAJARD, 7-S.HAMDANE, 8-R.RYBARZ, 9- K.VITOUX ,10- A.JACOB, 11, A.DIAKITE, 12-J.LENQUETTE, 13-D.LEFEBVRE
Entraineur : Thierry CALUWE

LILLE CGAP :
1-M.AGUEH, 2-A.JABALLAH, 3-M.HEZAIR, 4-M.AISSIOU, 5-A.EL IDRISSI, 6-T.DUPONT (capitaine), 7-R.RENAZZI, 8-O.HKIRIZ, 9-K.AISSIOU, 10-F.FERAOUN, 11-R.SERAY, 12-S.KHADER, 13-S.DELIEGE, 14-K.NACHIT
Entraineur : Abdelkader EL IDRISSI

ARBITRES : Mr Y.TETART assisté par Mr E.DELBARRE et Mr T.KACIMI
Temps FRAIS, Excellente pelouse

But pour VALENCIENNES : S. HAMDANE (44e)
But pour LILLE : T.DUPONT (71e)
Avertissements : R. SERAY (47e), puis exclusion (92e) LILLE CGPAP
M.AÏSSOU (53e)
A. EL IDRISSI (92e)

HOSP2Le compte rendu vu du côté des Lillois vainqueurs :
Site du club : http://www.footcgp59.com/page_5.htm
Pour cette finale régionale de la Coupe de France de Football Entreprise, c’est sur le terrain Pour cette finale régionale de la Coupe de France de Football Entreprise, c’est sur le terrain qu’occupaient autrefois les cheminots de Valenciennes que va se dérouler cette rencontre. Le temps est gris et froid. Trois arbitres officiels vont diriger le match.
Par rapport à la feuille de match initiale, Karim AISSIOU s’étant blessé à l’échauffement, c’est Steve DELIEGE qui le remplace. Les locaux se procurent les deux premières occasions dangereuses mais qui resteront stériles. Le diésel Lillois se met peu à peu en marche et dès la dixième minute se procure à son tour deux occasions coup sur coup mais qui elles aussi resteront stériles.
 
A la demi-heure de jeu, suite à un corner tiré par  Faouzi , Rafik  reprend de volée, le gardien repousse le ballon juste sur sa ligne de but, Rédouane  récupère le ballon, tire, le projectile est de nouveau repoussé juste sur la ligne de but par un défenseur adverse, la balle est aussitôt récupérée par Rafik  qui retente une nouvelle fois sa chance et encore une fois le ballon est dévié juste sur la ligne par un défenseur. En toute fin de première mi-temps, sur un centre de leur N°8, leur N°9 étrangement seul dans notre surface prend Max à contre-pied et ouvre le score : 1 / 0 à la 44ème.

Comme lors de la première période, les deux formations se rendent attaque pour attaque, mais la premier grosse occasion est à mettre à l’actif de Thierry « Quinquin » DUPONT, ce dernier dans la surface reprend de volée un bon centre de Rafik, le gardien détourne en corner qui ne donnera rien. Ce n’est que partie remise car quelques minutes plus tard, Quinquin est de nouveau à la réception cette fois-ci d’une belle et longue passe dans la profondeur d’Abdelhay,  sa reprise de volée et cette fois victorieuse : 1 / 1 à la 83ème.

Jusqu’au coup de sifflet final, les deux équipes auront chacune deux ou trois occasions de tuer le match sans y parvenir. Le score étant nul à la fin de la rencontre, c’est la terrible épreuve des tirs au but qui va départager les équipes en lice, et à ce « petit jeu » c’est notre équipe qui empoche le gain de la victoire par 4 tirs à 3. Max ayant arrêté le premier tir valenciennois. Je ne saurais pas vous dire les noms des buteurs, car à mon habitude, je ne regarde jamais les pénaltys. Désolé de ne pouvoir les citer.