image article LFA

Le 13 Décembre, les représentants de l’UNFE, qui avaient vivement « appelé » ce rendez-vous, ont été reçus par Mr Lionel BOLAND, Président de la Ligue de Football Amateur, Mr Michel TRONSON et Mr Pierre SAMSONOFF, membres de cette dernière.
Ce contact avait pour but, après les divers rendez-vous et groupes de travail objectivement improductifs depuis 2010, d’évoquer clairement les raisons qui font que depuis plus de deux décennies, le Football Entreprise ne bénéficie d’aucun soutien ni visibilité.

LE CONSTAT
Sans qu’on s’explique pourquoi, et nous n‘avons pas obtenu de réponse à cette question lors de la réunion, notre famille, pourtant bâtie sur des valeurs reconnues et un socle historique, a été délaissée. En effet, nous avons constaté une baisse conséquente du nombre des licenciés et une disparition de la présence des représentants du Football Entreprise dans les commissions. Une situation regrettable à laquelle l’un des interlocuteurs de la LFA indique avoir ‘assisté’.
Pour l’UNFE, ce terme approprié est une des clés de la dégradation de la présence et de l’animation du Football Entreprise. Notre famille, en danger depuis plusieurs années, n’a pas reçu de réconfort, encouragement ou signe positif. On lui trouve même des maux difficiles à comprendre pour des bénévoles qui connaissent pourtant sur le bout des doigts les problématiques du Football Entreprise.

L’UNFE S’ACTIVE SUR TOUS LES FRONTS
Au cours de cette réunion où l’écoute a, comme d’habitude, semblé réelle, nos trois représentants ont argumenté pour convaincre du bien-fondé de leurs propositions. Ils ont fait part des différentes actions et projets en cours dont :
–          Demande de soutien auprès de la Haute Autorité du Football (HAF),
–          Demande de soutien auprès de l’Association Nationale des Présidents de District de Football (ANPDF),
–          Courrier qui sera envoyé à toutes les têtes de listes des élections des ligues régionales,
–          Un tournoi national FE à Lyon le 17 Juin 2017, avec dix équipes de plusieurs ligues,
–          Le site web, plateforme du FE, qui affiche déjà plus de 30 000 pages visitées par mois,
–          Création d’un réseau de soutiens (personnalités du football).

LA PRATIQUE LOISIRS ET LA PRATIQUE COMPETITIVE SONT COMPLEMENTAIRES
De plus, deux volets sont principalement concernés : la PRATIQUE COMPETITIVE et la PRATIQUE LOISIRS. Ils ont été abordés mais, à ce jour, l’accent à porter sur l’un ou sur l’autre ne fait pas encore l’unanimité. La LFA penche surtout pour développer la PRATIQUE LOISIRS en entreprise, actuellement hors du champ de la FFF. L’UNFE a la volonté et les atouts pour y contribuer mais souhaiterait également que le Football Entreprise retrouve sa place en termes de :
–          réactivation des Commissions FE dans toutes les ligues,
–          reformatage des compétitions régionales, en lien avec la mise en place d’un véritable Championnat National à partir d’un système de montées-descentes inspiré du format du Football féminin,
–          mise en place de référents FE dans toutes les ligues pour accompagner les clubs et les entreprises.

Pour l’UNFE, les deux volets apparaissent complémentaires. D’une part, concernant la PRATIQUE LOISIRS en entreprise, les clubs de FE sont incontestablement les mieux placés pour relayer les informations en interne. D’autre part, pour la restructuration du FE, ils sont au cœur du problème. A travers ces clubs, notre association est par conséquent la voix et la courroie de transmission à même de proposer des solutions à ces deux problématiques.
La fin de la réunion s’est avérée encourageante avec l’organisation d’une seconde réunion qui aura lieu le 17 Janvier et dont l’objet sera que la LFA et l’UNFE commencent à étudier les propositions relatives à ces deux volets.
Enfin, l’UNFE a souhaité et demandé que des décisions rapides suivent pour que, dès la saison 2017/2018, les licenciés du Football Entreprise retrouvent espoir en l’avenir.

L’UNFE a fait appel ! Il reste maintenant à la LFA de répondre à cet appel par un message fort et attendu !
 

Laisser un commentaire