toacmovidaequipe
 
Après la Corse, place à ligue d’Occitanie avec un deuxième état des lieux qui nous maintient dans le sud de la France. Cette ligue qui regroupe les anciennes ligues du Languedoc Roussillon et du Midi Pyrénées, compte une DH à 10 clubs et une PH à 10 clubs itou et trois coupes régionales.
La Ligue du Languedoc Roussillon qui comptait il y a quelques années NICOLLIN Montpellier que tous les clubs rêvaient de rencontrer, ne comporte plus aucun club du Football Entreprise, l’arrêt du club de LOULOU NICOLLIN ayant sans doute sonné la fin du Football Entreprise dans cette région. Tout espoir n’est pas perdu mais il sera difficile de reconstruire dans cette région sauf si les dirigeants de la nouvelle ligue d’Occitanie décident d’y relancer le FE.
 
CHAMPIONNATS
En Championnat, la lutte est serrée avec plusieurs prétendants dont le TOAC qui se maintient en embuscade à la deuxième place avec un match en retard à disputer qui pourrait lui donner l’occasion de reprendre la tête qu’il avait perdue le 13 Janvier face aux FC CIC actuel leader. Ce dernier compte un petit point d’avance.
Détour avec la Coupe nationale : il n’y a plus de clubs appartenant à cette la ligue après les sorties de route du TOAC au CHR Talence en 16èmes de finale. Le club du Président Michel BENAZET et du coach Philippe HERRY, qui était le dernier représentant n’a pas été à son niveau en Gironde et s’est incliné (1-3).
Le FC CIC, le leader du championnat, avait quitté la compétition nationale encore plus tôt, et sur un score sévère sur les coups de boutoir de Liebherr Aérospace.
Ce dernier est une société importante, branche de la maison mère, qui travaille dans le domaine de l’aérospatiale, précisément dans la pressurisation des avions. Son club de football évolue en PH et caracole en tête avec peut-être, à la clé, une montée en DH la saison prochaine.
 
En ce qui concerne le groupe de DH, une équipe au nom coloré, FLOGUIE ROSERAIE se maintient au milieu du classement après avoir connu quelques saisons de gloire avec des joueurs comme Eric DI ROCCO ou Michaël DEBEVE, actuel entraîneur-adjoint du TOULOUSE FC, qui trouvaient dans ce club le plaisir et la convivialité. Il s’agit en fait d’un club d’un quartier de Toulouse, La Roseraie, qui a été créé en 1981 et qui avait comme partenaire un primeur, M.Flogui. Depuis il ne l’est plus, d’ailleurs ici on ne dit que La Roseraie quand on parle du club.
 

toacequipe

TOAC

toacfreescaleequipe

Freescale

TOACLATECOEREEQUIPE

LATECOERE

TOACSEDUFOOT

SEDUFOOT

 
Quant au jeune club du Racing MOVIDA Club (cf photo en entête), qui n’a pas joué en championnat depuis plus d’un mois (défaite à domicile contre SEDUFOOT – 1-2), il compte deux matchs en retard qui pourraient lui permettre de rebondir et se refaire une santé au classement. En tous cas, sa devise ‘’GO MOVIDA BOY’’ reste d’actualité !
Les Municipaux de Toulouse, qui ont été finalistes de la Coupe nationale un peu avant le passage à l’Euro, sont aussi dans le coup mais leur nette et récente défaite chez le TOAC (2-6) les a freinés dans la course au titre. Vous trouverez ci-dessous, le compte-rendu complet de ce match très attrayant.
 
COUPE REGIONALE
La Coupe d’Occitanie Entreprise en est au stade des 8èmes de finale qui se sont joués le 27 Février. Tous les ‘’gros’’ sont pratiquement en lice pour le tour suivant qui s’annonce prometteur. Seul FLOGUI ROSERAIE n’y participera pas suite à son élimination sans bavure par LIEBHERR Aérospace sur le synthétique du Stade Mirail de Toulouse (1-5).
 
TOAC – Municipaux Toulouse (6-2)
 
Les confrontations TOAC – Municipaux de Toulouse en championnat de foot entreprise Midi Pyrénées depuis quelques années maintenant ont toujours une saveur particulière, ce sont des matchs décisifs pour le titre de champion et toujours des rencontres prolifiques en buts. Cette année est particulière car 5 équipes sont dans la course pour le titre, CIC, Latécoère, Sedufoot, Les Municipaux et le TOAC, avec CIC en tête, nous deuxième et Les Municipaux à la quatrième place.
L’équation est simple, au niveau résultat, une obligation de gagner pour revenir au niveau du CIC en tête du championnat, au niveau prestation, après les deux revers en 2017 contre le CIC en DH et contre Talence en championnat de France, une réaction est absolument primordiale pour redonner un élan à notre saison. Les Municipaux restent sur 5 victoires de suite avec notamment un succès sur le CIC quelques semaines plus tôt 1 à 0 et alignent toujours une équipe de qualité avec de l’engagement et de la vitesse.
Le match commence plutôt mal pour nous, les Municipaux poussent, un premier ballon mal dégagé par notre défense profite à l’attaquant qui envoie un boulet sur la barre transversale, le ton est donné. 10ème minute de jeu, on a du mal à garder le ballon au milieu et sur une balle perdue à 40 mètres les Municipaux récupèrent et en 3 passes mettent leur attaquant en position de tir, qui des 18 mètres trompe notre gardien ras de poteau. 0 – 1. Les débats s’équilibrent pendant les 20 minutes suivantes ; il faudra attendre le dernier quart d’heure pour voir l’égalisation de Quentin De La Concha de la tête sur un corner premier poteau de Baptiste Lirola. 1 – 1.
Les spectateurs sont venus nombreux, les staffs des 2 équipes sont là et surtout les joueurs de l’équipe réserve du TOAC chauds bouillants, poussent et ça va payer… 40ème minute un beau mouvement dans les 20 mètres adverses, Baptiste bloque le ballon pour Said Benakli qui envoie une frappe sèche en pleine lucarne. 2 – 1 score à la mi-temps.
La deuxième mi-temps reprend sur le même tempo, et pendant dix minutes Les Municipaux insistent par leurs attaquants virevoltants avec un Moussa Diabaté toujours aussi dangereux, des milieux très techniques, et sur une action sans réel danger, suite à un une-deux dans la surface le deuxième attaquant glisse le ballon de l’extérieur et égalise. 2 – 2. Heureusement, on ne stressera pas longtemps, sur l’engagement, ballon sur Baptiste qui provoque une faute du défenseur, coup franc à 20 mètres côté droit. 2 solutions, Baptiste, pied gauche, côté ouvert, ou Kenny pied droit, côté fermé, les 2 sont au ballon. Ce sera Kenny, frappe petit côté laissant le gardien adverse sans réactions. 3 – 2, on respire.
Poussé par le public, un secteur défensif concentré, un milieu qui harcèle, l’équipe va enfoncer le clou, Kenny fait le show sur son côté, débordement, crochés, passements de jambes… il glisse pour Benjamin Doré qui d’une frappe des 18 mètres ras de poteau permet à l’équipe de faire le break. 4 – 2, le break est fait.
La dernière demi-heure verra deux nouveaux buts. Suite à un nouveau débordement de Kenny et un centre dans la course, Baptiste conclut plat du pied. 5 – 2.
Le dernier but, est l’œuvre de Martial Tchatat, balle perdue en milieu de terrain par les Municipaux et tout en puissance il prend tout le monde de vitesse et envoie sa plus grosse frappe de la saison sous la barre. 6 – 2, score final.
Le match se termine dans une bonne ambiance, les joueurs, les staffs et le trio arbitral se serrent la main, de la rivalité mais beaucoup de fairplay, faisant honneur au football entreprise.
Beaucoup de joie dans le vestiaire, la double… tournée par le président et une soirée animée !
Après un début d’année compliqué le groupe a réagi de la plus belle des manières.
Bravo à tous, joueurs, staffs et supporters !
 
toacgroupe toacjoie
toacfootpy1 TOACFOOTPY2

 

Rédacteur : Daniel TESTE

Photos et éléments extraits de :
http://www.footpy.fr/DH-Entreprise-Tous-les-resultats-de-la-semaine-Le-TOAC-en-mode-dynamiteur-_a8311.html