hospitaliersvaequipe

Après le sud, place au Nord de la France avec un FOCUS sur la Ligue des Hauts de France qui regroupe les ‘’anciennes’’ ligues de Picardie et du Nord Pas de Calais. La ligue devrait passer prochainement de 8 à 7 Districts.
Le nouveau Président de cette nouvelle entité est Mr Bruno BRONGNIART, un dirigeant qui sait ce que gérer signifie puisqu’il est aussi Maire d’une petit village de 2000 habitants situé à dix km au sud de Dunkerque et à cinq km de Bergues dont la place et le beffroi se sont fait connaitre grâce au postier Dany BOON dans Bienvenue chez les ch’tis.

Revenons à la Ligue des Hauts de France et en particulier au Football Entreprise qui possède une longue histoire dans cette grande région à laquelle ont contribué par le passé des clubs comme NEA Lille, CREDIT AGRICOLE Roubaix, SWISS LIFE Roubaix, Hospitaliers Roubaix, Gravelines EDF, SMAN Valenciennes, Papèteries Wizernes et ARJO WIGGINS Wizernes, près de St Omer, ESTERRA Lille, USINOR Dunkerque, ACOVA Vaux Andigny en région picarde tous à priori aujourd’hui disparus ou basculés en foot loisirs. Est-il impossible d’essayer de les relancer ?
Tout comme la Sélection régionale que la Commission de Football Entreprise avait essayé de redynamiser autour du CTR de l’époque (2008) : Jacques HENOT assisté de Pierre PARSY.
Aujourd’hui et depuis quelques saisons, CGAP Lille, Hospitaliers Valenciennes (cf photo en entête), le CH Amiens dominent leurs compétitions régionales avec un œil attentif sur de nouveaux arrivants aux dents amicalement longues que sont les Municipaux Beauvais ou AEROPORTS Beauvais.
 
Il existe une DH en Picardie avec 6 clubs qui participent à une première phase. Actuellement ce sont justement les Communaux de Beauvais, devant Amiens AF, qui dominent cette première partie de saison. Invaincus, ils possèdent aussi la meilleure défense de ce groupe restreint.
Mais pour éviter que les équipes ne se rencontrent plusieurs fois dans la saison, la création d’une compétition, éventuellement sur la 2ème partie de saison, entre clubs de Picardie et du Nord pas de Calais, relancerait l’attrait des championnats régionaux. L’organisation de PLAY OFF en fin de saison entre ces clubs pourrait les motiver et redynamiser ces compétitions.
Regrouper par exemple, à l’issue de leur phase respective de championnat, les 3 premiers de chaque ex-ligues pour attribuer le titre de Champion des Hauts de France serait une piste. Etant donnés les frais supplémentaires, principalement de transports, la ligue pourrait contribuer, par exemple sur le frais d’arbitrage de ces rencontres. Pour exemple, la Ligue du Grand Est, dont la situation géographique est similaire, est en train d’étudier cette solution pour la saison prochaine.

Concernant la Coupe de Picardie, cette compétition est presque une affaire amiénoise avec, en ½ finale, la présence de 3 clubs de la ‘‘petite Venise du Nord’’.
Samedi 25 Mars, le CHU Amiens a gagné son billet pour la finale en écartant Amiens AF (3-1). Le résultat de l’autre match n‘est pas encore connu.
En 2015, c’est le CH Amiens qui s’était imposé en finale face aux Professeurs de l’Oise, grâce à ses deux grognards Romuald LEMAIRE et Pierre DELACROIX  le grand-frère du gardien du FC LORIENT en Ligue 1.
En Coupe nationale, c’est Aéroport de Beauvais qui a eu le parcours le plus long s’arrêtant en 16èmes de finale chez les normands d’USTCAR Rouen (1-2ap).

cxbeauvaisjoueurs CHAMIENSABBEVILLE

 

 
 
cxbeauvais hdfcouopepiacrdie2015AMIENSCHU

Un peu plus haut, ‘’c’est le nord’’, comme le dit Michel GALABRU dans le film cité ci-dessus. Et le nord, c’est donc l’ex-ligue du Nord pas de Calais.

{youtube}6bY-aizd-TY{/youtube}

Commençons par la Coupe du Nord Entreprise dont les ¼ de finale se disputeront le 15 Avril. Un choc en perspective avec le match CGAP Lille – Gendarmerie Villeneuve d’Ascq, soit les deux premiers du classement de la DH dont l’effectif est de 11 équipes.
cgapDans ce groupe, c’est donc CGAP Lille et son entraîneur-joueur, Abdelkader EL IDRISSI (cf photo ci-contre), qui est en tête et invaincu. Le seul match nul concédé par les lillois était le 26 Novembre contre la Gendarmerie de Villeneuve d’Ascq (3-3). Ces derniers sont deuxièmes au classement et recevront le leader le 8 Avril pour un match décisif.

A l’affût on trouve aussi les Hospitaliers de Valenciennes de Philippe BAUDEMONT qui comptent 2 matchs en retard ce qui maintient leurs chances pour le titre. Là aussi l’opposition du 20 Mai entre ces deux équipes pourrait s’avérer déterminantes. Ces deux équipes se connaissent parfaitement pour avoir déjà été opposées en Coupe nationale. Les lillois l’avaient emporté, le 12 Novembre, aux tirs au but après un score de 1-1 face aux valenciennois.

Malheureusement, le tour suivant devait s’avérer fatal, l’ASPTT Champigny, quart de finaliste par la suite, ayant stoppé (2-3) l’élan de CGAP Lille (10 Décembre). Un résultat qui, pour nous, constituait une surprise.

Dans ce championnat, ORTF Lambersart, qui vient de s’imposer nettement sur SAPAG Armentières, reste aussi bien placé. Créé en 1970, ce club s’appuie sur des joueurs ayant évolué à un bon niveau, quelquefois en universitaires et surtout sur des valeurs comme la bonne humeur, l’assiduité, l’état d’esprit et la combativité.
DEVOLDERUn autre club mérite aussi un peu de visibilité : Gendarmerie de Villeneuve D’Ascq. Ce club a été créé en 1964 par Mr Gilles De Volder décédé en août dernier à l’aube de ses 64 ans, des suites d’une longue maladie. Ce dirigeant s’était investi, avec grande compétence, depuis de longues années dans son club mais aussi dans différentes structures municipales, de clubs ou au sein du district Flandre.
 
Il manque au football français de tels dirigeants amoureux du ballon rond et prêts à lui consacrer une grande partie de leur temps.
 
A noter aussi que le club du CSLG de Villeneuve d’Ascq possède une équipe entreprise de Futsal et qu’il contribue régulièrement à des tournois à but caritatif par exemple pour le handicap et les maladies génétiques.

gendarmeriequipe

Gendarmerie Villeneuve d’Ascq

hospitaliersvalenciennes
lilledroit      Lille DROIT
 
Comme vous pouvez le constater, cette ligue des Hauts de France peut s’appuyer sur des valeurs et un socle solide pour faire évoluer et dynamiser le dossier du Football Entreprise. Ses dirigeants de clubs du Football Entreprise ont besoin d’encouragements et de soutien de la part de la nouvelle équipe à la tête de ses instances.

Nous espérons que Bruno BRONGNIART, son Président, prendra exemple sur les sapagligues de Nouvelle Aquitaine, Normandie et Grand Est qui ont déjà contacté les clubs du FE pour travailler efficacement sur ce dossier qui mérite une meilleure prise en considération.

Rédacteur : Daniel TESTE

Laisser un commentaire