lewelNTETE
 

A l’issue de la ½ finale de la Coupe nationale du Football Entreprise (AS ORANGE – AS SKILL & SERVICE) et au cours de la traditionnelle réception d’après-match, Steven LLEWELLYN, l’arbitre central, a pris le temps et semble-t-il du plaisir à discuter avec les dirigeants des équipes.
A 27 ans, sa jeunesse et son expérience, qualité qu’on pourrait croire, à tort, contradictoire avec la première, devraient lui ouvrir un bel avenir dans l’arbitrage. Sa lucidité et sa passion pour l’arbitrage semblent être deux autres atouts qui complètent parfaitement sa panoplie.

Joueur il y a encore une dizaine d’années, il a troqué les crampons pour le sifflet ce qui ne l’empêche pas d’affirmer :
‘’Et même si nous ne pouvons pas avoir la joie de marquer des buts, la satisfaction d’avoir rempli notre mission est tout aussi forte’’
Ambitieux, il sait que la réforme des ligues et, de fait, des compétitions aura aussi des conséquences sur les positionnements et ‘’carrières’’ des arbitres et par conséquent sur la sienne. A son niveau d’arbitrage, Steven LLEWELLYN est aussi concerné et doit redoubler d’efforts pour maintenir la trajectoire qu’il s’est fixée.
llewellkynanthonypere
Le fils de son père !
Comme dans les familles LISSORGUE, BATTA ou COUTET, les papas ont été arbitres avant d’accompagner mais pas pousser leurs rejetons vers l’arbitrage. Steven LLEWELLYN n’est pas en reste, son père Anthony (à ne pas confondre avec l’astronaute américain du même nom et même prénom) ayant été arbitre de haut niveau avant de se mettre hors-jeu pour contrôler des arbitres et gérer ou animer des associations telles que l’UNAF ou l’AFAF (AMICALE FRANCAISE des ARBITRES de FOOTBALL)

Pour son père, Anthony LLEWELLYN (cf photo ci-contre) : ‘’L’arbitrage c’est l’école de la vie. Il faut savoir prendre des responsabilités, régler des conflits, s’imposer avec autorité pour faire respecter le règlement tout en y mettant beaucoup de psychologie”.
Steven LLEWELLYN a pris les pas de son père et sur ce que nous avons perçu de ses qualités et de son attitude avant, pendant et après la rencontre, il devrait rapidement franchir les marches qu’il lui reste pour atteindre son objectif. Nous suivrons attentivement son parcours comme nous suivons ceux de Christophe GATOUILLAT, Rémy RASCLARD et d’autres que le Football Entreprise a pris plaisir à accueillir, le temps d’un match.  
STEVEBHAUT4STEVEBNGRAND
QUESTIONS
Un joueur professionnel peut, suite à une erreur technique ou intervention manquée, mettre en péril la survie du club. L’arbitre, s’il oublie un penalty, on va dire que c’est lui qui a envoyé le club en L2. On a tendance à oublier ses propres erreurs et les mettre sur les autres.
Prononcée en 2009, qu’est-ce que cette phrase d’un arbitre de haut niveau vous inspire ?
Qu’il ne faut jamais fuir ses responsabilités.

Quel est votre âge, votre situation familiale et votre profession?

J’ai 27 ans, je suis en couple et je travaille à SNCF RESEAU en tant que Chargés d’études Ouvrages d’art.

Vous souvenez vous de votre premier match officiel avec un sifflet ?
Bien évidemment, c’était une rencontre en U15 entre Contrexéville et Avières, dans les Vosges. Une dizaine d’amis était venue ce jour-là pour me voir officier ce qui était motivant et m’avait fait très plaisir.

Avez-vous décidé tout seul de choisir cette voie ou quelqu’un vous a-t-il guidé ou ‘’poussé’’?
Mon père a été arbitre de la Fédération pendant 14 ans. Lorsque j’ai vu que je me blessais régulièrement en jouant, je lui ai dit que je voulais essayer l’arbitrage. J’ai passé l’examen écrit et une fois sur le terrain, je me suis très vite pris au jeu et maintenant cela fait 9 saisons que ça dure.
STEVEN2STEVENB7
Vous êtes rattaché à quel club ?
A compter de l’année prochaine, je représenterai le club de Versailles, la ville où j’habite. Avant d’habiter à Versailles, j’ai arbitré cette équipe quand j’étais arbitre de Ligue en Ile de France. Je connais le Président du club, Daniel Voisin ainsi que l’entraineur de l’équipe première qui évolue en DH, Youssef Chibhi. Nous avons souvent des débats passionnés.

Quand on est arbitre, arrive-t-on quand même à profiter de l’ambiance ?
Tout comme pour un joueur, une fois que l’on rentre sur le terrain et que le match commence, je pense qu’il n’est pas possible de « profiter » de l’ambiance. En revanche, celle-ci permet de décupler notre motivation et notre envie de faire le meilleur match possible.

Comment vous préparez-vous physiquement ?
Je m’entraine 2 à 3 fois par semaine (dont une séance de récupération le lendemain du match) et je fais du travail de proprioception et de renforcement musculaire.
NDLR : la proprioception ou sensibilité profonde désigne la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps.
steven11STEVEN12
Est- ce qu’il vous est arrivé de vous sentir en danger pendant ou après un match ?
Je n’ai jamais été mis en danger avant, pendant ou après un match. Mais il ne faut pas oublier que beaucoup de nos collègues sont pris à parti, insultés, molestés chaque saison. Ce sont eux qui gèrent les matchs les plus compliqués et il faut avoir conscience de leur courage exemplaire.
 

Quel est votre meilleur souvenir de votre jeune carrière?
Le match que j’ai fait entre Sedan et Roye lors de la saison 2014/2015 lorsque j’étais candidat à la Fédération devant presque 3 000 personnes. Ce match restera un bon souvenir.

Quelle est votre principale qualité dans votre fonction d’arbitre?
Il est toujours difficile de s’autoévaluer. Je dirai le management dont je fais preuve avec les joueurs, entraineurs mais aussi avec mon équipe arbitrale tout en prenant mes responsabilités quand cela s’impose.

Quels seraient vos arguments pour convaincre un jeune de devenir arbitre ?
L’arbitrage est une véritable école de la vie. Cela permet de s’affirmer en tant qu’homme, de prendre des décisions, d’avoir des responsabilités et mais aussi des obligations. Et même si nous ne pouvons pas avoir la joie de marquer des buts, la satisfaction d’avoir rempli notre mission est tout aussi forte.
STEVENPROMOTIONVAUROT
Avez-vous un modèle d’arbitre, français ou international ?
Bien sûr des arbitres comme Clément Turpin, Ruddy Buquet ou Benoit Bastien sont des arbitres que j’apprécie. A l’international, j’ai toujours était impressionné par Howard Webb. Mais pour terminer, en ayant été reçu comme arbitre de la Fédération en juillet 2015, je fais partie de la promotion Michel Vautrot. Il est difficile de rester insensible devant l’homme mais aussi devant son palmarès. Le fait d’avoir reçu mon écusson de ses mains restera un grand moment de fierté.(cf photo ci-contre)

Est-ce que les arbitres franciliens se réunissent souvent ?
A minima, ils sont réunis une fois par saison. Les arbitres qui sont en lice pour accéder à la Fédération sont quant à eux réunis plus souvent afin de préparer les examens grâce à des questionnaires sur les lois du jeu et des vidéos des actions de certains matchs.

Est-ce que vous avez été joueur avant de devenir arbitre ? Pensez-vous en effet que le fait d’avoir été joueur permet à un arbitre de mieux appréhender ou apprécier certaines situations de jeu ?
 
J’ai été joueur jusqu’en U15 DH. Je ne peux pas juger si le fait d’avoir joué me permet de mieux appréhender ou apprécier certaines situations de jeu. En revanche il est vrai que la lecture du jeu est une des principales qualités d’un arbitre de nos jours.

Quel est votre niveau actuel au classement de l’arbitrage et quel niveau de match vous permet-il d’arbitrer ?
Je suis arbitre Fédéral 4 depuis Juillet 2015 ce qui me permet d’arbitrer des rencontres de CFA et CFA2 mais aussi d’être 4ème arbitre sur des rencontres de Ligue 2 (cf photo ci-dessous VA – Dijon).
 
STEVENVADIJON
 
LELLEYSELONGEY2015 STEVENAVANT
STEVEBNENCIVIL STEVENB7

Parmi les cinq mots qui suivent, quel est celui qui définit le mieux  votre rapport avec l’arbitrage ? Un loisir, une découverte, une passion, une école de vie, un défi ? Si vous en avez une 6ème, n’hésitez pas !
Forcément le mot passion reviendra toujours. Mais l’arbitrage est aussi pour moi une formidable école de la vie et un défi, celui de faire le meilleur match possible à chaque fois.
 
STEVENFFF

Quels sont votre connaissance et sentiment sur le Football Entreprise et sur ses valeurs?
J’ai peu de connaissance sur le Football Entreprise. Même si je ne fais que très peu de matchs par saison (1 ou 2), je trouve le niveau de jeu en progrès.

Vous êtes un jeune arbitre. Quelles ont vos ambitions dans l’arbitrage ?
De pouvoir arbitrer au plus niveau de mes possibilités. Cette année, avec la réforme des championnats fédéraux, beaucoup d’arbitres F4 seront remis à la disposition de leur Ligue en fin de saison. L’objectif de cette année est donc de faire encore parti de la Fédération la saison prochaine avant de se fixer d’autres objectifs.

Avez-vous un message à faire passer ?
J’aimerais pouvoir remercier mes premiers formateurs que j’ai eu la chance d’avoir et qui m’ont permis de prendre goût à l’arbitrage. Ce sont des bénévoles qui ont consacré du temps pour me former et je leur serai toujours reconnaissant.
 
Entretien : Daniel TESTE
{youtube}7ls3_V8nXH4{/youtube}

Laisser un commentaire