Banner website copy

 

NE RATEZ PAS LE COACH : Nicolas ISCH

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 
 ISCH5
 
Nous avions déjà présenté, il y a plus d’un an, Nicolas ISCH qui œuvrait, en compagnie deThibaut CHEVALLIER et bien sûr Arezki Kessaci, pour le bien du club d’AMADEUS A.A. (Ligue de Méditerranée) qui évolue près de Cagnes-sur-Mer. Il s’agit d’une entreprise de de gestion pour la distribution et la vente de services de voyages dans laquelle Nicolas occupe le poste de Chef de projet Sénior.
Avant le début de la saison en Côte d’Azur, nous avons voulu connaître l’état d’esprit de Nicolas, fidèle du club, malgré une escapade professionnelle à l’étranger il y a quelques années. Jeune coach, il ne demande qu’à progresser !
ISCHGROUPEQuestion 1: Quel a été votre parcours de joueur et/ou de coach ?
J'ai commencé le foot à 6ans et n'ai jamais considéré sérieusement d'autres sports depuis. Malheureusement mon parcours de joueur a été entrecoupé de nombreuses blessures depuis mes 18 ans avec notamment 4 opérations aux genoux. Cela ne m'a pas aidé à progresser et atteindre un gros niveau, mais le plaisir et l'envie sont toujours là. J'ai commencé à entrainer a 22 ans lors de ma 4eme année d'école d'ingénieur, l’INSA Rennes, après 3 ans comme joueur au sein de l’equipe, je suis devenu coach. Une première expérience exceptionnelle, pendant laquelle nous avons réussi à atteindre les finales des championnats de France Grandes Ecoles (CFGE) et une douloureuse 4eme place. Un groupe merveilleux, une aventure humaine inoubliable, tant footballistiquement qu'en dehors du terrain.
Une fois rentré dans le monde du travail, il m'aura fallu 1 an à Amadeus comme joueur pour devenir Coach de l'équipe a 11. De 2011 à 2015, j’apprends le "métier" aux contacts de joueurs de tous niveaux, d'anciens pros a ceux qui découvrent le foot à 11, il faut s'adapter pour que tout le monde progresse et prenne du plaisir pour que le collectif soit gagnant. Les résultats sportifs varient, très positifs dans l’ensemble, mais la constante c'est le bonheur de se retrouver ensemble. Puis après 3 ans d'expérience professionnelle à Londres, je suis redevenu coach d'Amadeus en 2018, avec un groupe très solide, qui nous aura permis d’obtenir une deuxième place du championnat entreprise D1 Cote d’Azur, meilleur résultat du club des 20 dernières années !
 
 isch2Question 2: Quelle est votre philosophie de Jeu ?
La particularité de notre groupe c’est son hétérogénéité, nous avons beaucoup de licenciés, de niveaux, expériences et profils très disparates. Il faut donc que j’adapte le style de jeu en fonction de ce paramètre. Mon objectif est donc de construire un ensemble cohérent, mettre chaque joueur là où il pourra s’exprimer le mieux et apporter ses qualités pour que tout le monde prenne du plaisir à jouer. Car au niveau amateur, c’est la seule chose qui compte, le plaisir et l’envie de se retrouver pour quelques heures à l’entrainement et au match.
J’essaie donc de m’adapter aux qualités de mon effectif, et de nos adversaires. A notre niveau, les principales clés tactiques des matchs sont l’occupation et la protection de l’axe, le mouvement et la condition physique et la gestion de l’espace.
La clé de voute de l’équipe est pour moi le milieu placé devant la défense. Il est le garant de l’équilibre, que ce soit pour la gestion de la latéralité, les relances, ou la gestion du tempo. Quel que soit le schéma tactique, ce joueur a un rôle fondamental. Ensuite, pour jouer au foot, il ne faut pas seulement courir, il faut se déplacer. La différence est cruciale. Ce qui engendre des situations favorables, la création des décalages, c’est le déplacement. Si vous avez dans votre équipe un ou des joueurs capables de se déplacer intelligemment, automatiquement les espaces se créeront, les solutions viendront et les occasions suivront. Et ce sont ces espaces qu’il faut savoir gérer, trouver le déséquilibre et amener le ballon là ou l’adversaire n’est pas. Pour cela il faut être capable d’être toujours en mouvement, donc physiquement au point.

Tactiquement, il y a 2 ou 3 schémas qui ont ma préférence, le 4-3-1-2, le 3-5-2 voire le 4-1-3-2, mais tous ne sont pas utilisables en permanence. J’ai par exemple beaucoup utilisé le 4-1-4-1 qui convenait mieux à notre effectif contre certains adversaires.   
Si je devais résumer ma philosophie sportive aujourd’hui, je dirais que je suis un pragmatique. L’objectif est de tirer le meilleur de l’équipe et donc de trouver le schéma et la tactique qui convient le mieux pour obtenir un résultat. Avoir la possession n’est pas une fin en soi si l’utilisation du ballon est stérile et jouer bas et en contre si nous ne disposons pas des joueurs adéquats sera voué à l’échec.
 
Question 3 : Sur le banc, est ce que vous préférez être seul pour prendre vos décisions ou appréciez-vous la présence d'un adjoint ou d'un dirigeant pour vous éclairer dans certains choix ou situations ?
J’ai appris que quand je faisais les deux en même temps (jouer et entrainer), je n’en faisais aucun correctement. Je ne me concentrais pas sur mon match, et n’étais pas non plus lucide pour faire les bons choix tactiquement. Donc dans ce cas, avoir de l’aide sur le banc est cruciale pour m’aider à prendre les bonnes décisions. Si je ne joue pas, je suis à l’écoute de tout conseil ou point de vue, et surtout je m’appuie sur le ressenti des joueurs sur le terrain. Il ne faut surtout pas être fermé aux retours ou conseils, car il est impossible de tout voir, ou tout savoir, donc réunir toutes les informations possibles est important même si à la fin je suis le décisionnaire.
J’assume mes choix, mes erreurs et demande á mon équipe de me faire confiance.

AMADEUSBESTTFC

 
AMADEUS éliminé l'an dernier en Coupe nationale par BEST TRAINING FC (0-1)
 
Question 4 : Observez-vous le coach adverse lors des matchs afin d'anticiper ses éventuels changements. Ou restez-vous uniquement concentré sur votre équipe ?
Je reste  concentré   sur notre équipe, notre jeu, nos qualités. Nous sommes notre principal adversaire.

Question 5 : Racontez-nous votre meilleur souvenir sur le banc ?
Ma première expérience en tant qu’entraineur, a l’INSA. Déjà cette année avait été marquée par une première grosse blessure au genou, donc je n’ai pu jouer que quelques matchs cette saison. Je me suis concentré à 100% dans le coaching. J’ai appris à gérer un groupe, humainement, maintenir les gens motivés, les titulaires comme les remplaçants pour que chacun donne le maximum sur le terrain. Certains de ces joueurs sont encore aujourd’hui parmi mes meilleurs amis, l’ambiance était exceptionnelle. "On gagne ensemble, on perd ensemble" était notre credo. Nous avons connu des émotions formidables, avec des scenarios que seul le sport peut vous apporter. 

Sportivement c’était aussi une expérience formidable, j’ai gagné une certaine légitimité en prenant des décisions pas forcement évidentes (changement tactique en milieu de saison, repositionnement de joueurs) mais qui se sont avérés payantes. Pour un entraineur, le sentiment que l’on ressent lorsque vos joueurs mettent en application ce que vous travaillez à l’entrainement et viennent vous dire « tu avais raison, ça a marché » est incroyable.
Paradoxalement cette expérience est aussi mon pire souvenir en tant que joueur, car je rate mon tir au but lors du match pour la 3ème place, ce qui nous coûte le podium.

ISCH7Question 6 : Quels sont vos objectifs à court et long termes dans votre club ?
Premièrement, avoir le moins de blessures possible, voire aucune ! Sinon, simplement continuer à prendre du plaisir chaque saison et à transmettre cette passion. Tant que j’aurai la motivation d’aller à l’entrainement, d’aller aux matchs le week-end, et que mes joueurs la partageront, tout ira bien. Ça fait 27 ans que je suis passionné par ce sport, pourvu que ça dure.
Sportivement, nous sommes amateurs, dans la division la plus haute possible, donc l’ambition est toujours de se maintenir. Idéalement nous aimerions garnir l’armoire avec un premier trophée, coupe ou championnat, mais vraiment l’objectif est de continuer à apprécier ces moments de bonheur.
 
Au niveau personnel, j’aimerai passer un diplôme d’entraineur pour progresser et apprendre plus de théorie, car tout ce que je fais jusqu’à présent, vient de mon expérience personnelle et de mon ressenti.

Question 7 : Quelle est votre principale qualité sur le banc ? Et votre éventuellement votre défaut ?
Il faudrait surtout demander à mes joueurs, mais je pense que j’arrive à bien cerner mon effectif, leurs qualités et à m’efforcer d’obtenir le meilleur de chacun d’eux. Je peux évidemment progresser dans beaucoup de domaines, mais celui dans lequel je suis le moins à l’aise est la préparation physique. 

Rédacteur : Daniel TESTE