Banner website copy

 

Coupe nationale (32èmes) : pour CARREFOUR Plaisance, ça a hyper marché !

CN32CARREFOURPLAISANCEENGTETE
Pour ces 32èmes de finale, près de la moitié (15) des équipes s'est imposée à l’extérieur, certaines avec un écart de buts important comme OCANA, ASPTT Marseille, EM Allauch, USTCAR Rouen, le Port du Havre, CG92 Nanterre, SECUCAF Bordeaux ou NIKE. Pour ce dernier, le score est large mais il ne fût obtenu qu’après prolongations face aux vaillants auvergnats de MEDICALE Clermont Ferrand coachés par Thomas DENIAUD.
La seule grosse surprise est venue de Toulouse où CARREFOUR Plaisance (cf photo en entête) a éliminé le CHR Talence (2-1). Lors de notre présentation de ce tour, la semaine dernière, nous avions vu juste en indiquant :’’CARREFOUR Plaisance croisera sa route avec le CHR Talence qui devra prendre des précautions pour éviter toute déconvenue.’’
 
La déconvenue s’est produite et cette équipe qui évolue en Championnat Excellence où, invaincue, elle caracole en tête, pourrait bien être l'une des surprises de la compétition.
Lors de 16èmes de finale dont le tirage est annoncé jeudi 15 Décembre (mais à confirmer) 13 équipes représenteront la Ligue de Paris et 5 la Ligue de Normandie. La Corse aura deux représentants tout comme Midi-Pyrénées et Champagne Ardenne Alsace Lorraine.
Au total, 9 ligues seront encore présentes.
Nous vous livrons ci-dessous, quelques informations recueillies sur les réseaux sociaux ou grâce aux clubs qui nous les ont fait parvenir (sur This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.) et que nous remercions.  
Vu le volume d’informations, nous vous proposons de faire un compte rendu de ces 32èmes de finale en deux épisodes (le premier aujourd’hui 12 Décembre et le 2ème, mercredi 14 Décembre).

EPISODE 1

CARREFOUR Plaisance – CHR Talence (2-1)
Lors de ce match, le résultat était acquis à la mi-temps, les girondins du CHR ayant ouvert le score sur un contre avec un ballon en profondeur pour leur attaquant qui gagne son duel avec le gardien du plat du pied. L’égalisation des locaux survient par Oumanou Kamel. Sur un coup franc indirect dans la surface de réparation, pour une passe en retrait au gardien qui a pris à la main. La frappe directe touche le mur et le ballon termine sa course au fond des filets girondins (1-1).
Le but de la qualification arrive un peu plus tard suite à une récupération du ballon au milieu du terrain et un décalage sur le côté droit. Le centre est coupé par notre attaquant Lakbichi Mohamed qui bat le goal d'un plat du pied
CN32CARERFOUREQuipes2Si la première mi-temps fût équilibrée, c’est Talence qui s’est montré plus dominateur en deuxième période sans pouvoir égaliser. La défense et le gardien ont tenu le choc.
 
Bon état d'esprit malgré une arcade explosée d'un joueur de CARREFOUR Plaisance (15 points de suture) sur une tête contre tête. Même l'adversaire a eu des difficultés pour s’en remettre. Bien sûr, ceci était dans le jeu et nullement volontaire.
 
Côté CARREFOUR, à noter une expulsion en deuxième mi-temps suite à 2 cartons jaunes dans le jeu.    
Bonne ambiance qui s'est terminée autour d'un pot de l'amitié organisé par CARREFOUR Plaisance avant le retour vers Bordeaux en bus de l'équipe de Talence.
 

SCPO Paris - DRESSER Le Havre (4-0)
Quatre buts pour SCPO de Nicolas Thimotée (10ème), Ludovic Mignot (65ème), Moustique Cédrick Lago (75ème) et Cedrick Petillaire (80ème) ont sonné la fin des espoirs des havrais.
Compte rendu de DRESSER :
Samedi nous avons renoué avec la Coupe nationale Entreprise, une belle compétition qui a été remise dans cette configuration. Nous avons réussi beaucoup d'exploits en Coupe nationale, notre meilleur résultat étant, à Paris, contre le CNET, perdu 0-1ap : un bon souvenir de joueur pour ma part. Ensuite l'année 2009, Champion de France entreprise CN2 et ensuite le Championnat Nationale Entreprise avec les meilleurs du moment où nous avons passé les poules de qualification et ensuite les ¼. En poule encore une qualification et un match perdu 3/0 contre le TOAC : un super souvenir en tant que dirigeant.
Samedi nous avons repris le bleu de chauffe en 32èmes de finale à IVRY SUR SEINE sur un petit stade synthétique contre les Cheminots de Paris, un club de DHR  leader incontesté de son groupe avec 6 victoires et une défaite.
CN32SCPODRESSERUn gros pour nous car depuis notre changement de standing (lol)  nous restons sur le plaisir et un groupe de copains. Nous aurions pu faire une équipe supérieure avec des Doubles licences mais le règlement est là et il faut le respecter. L’adversaire nous était supérieur et nous a techniquement dominés avec quelques éléments qui sortaient du lot comme un bon numéro 11, moustique je crois, et une bonne charnière centrale.
Dès la 6ème minute, le numéro 11 frappait au but une frappe magnifique que Benje stoppait difficilement avec brio mais le ballon retombait dans les pieds de l'adversaire, un peu seul, qui crucifiait  Benje. Ça commençait  très mal, mais de minutes en minutes, notre jeu se mettait en place avec notre capitaine Alex Lecoq et Fred sur les côtés et Tito. Jumeau récupérait peu de ballons : pas facile pour lui face à une bonne charnière.
 
1 à 0 à la mi-temps, un résultat logique vu le peu d'occasions de notre côté. La deuxième mi-temps recommençait comme la fin de la 1ère. On monopolisait le ballon mais sans danger pour nos adversaires, mais de bonnes phases de jeu, le synthétique facilitant peut être ce jeu .
Coach Eddy faisait rentrer Tony pour essayer de peser sur leur défense et c'est là que notre équipe a perdu pied en prenant rapidement  3 buts sur quelques erreurs de passes de notre part.
Un regret a la dernière minute avec Renaud seul devant le gardien et qui aurait pu sauver l’honneur. Mais tant pis !
Pour moi je retiens beaucoup de choses : un bon match contre une belle équipe en face. Une très bonne ambiance malgré la défaite même si nous ne sommes pas très heureux de repartir avec 4 buts dans la musette. Sans  trop être ‘’reloux’’ : 4 à 0 ça fait mal pour le boulot accompli car un  2:0 ou 3 :1 m'aurait plus.
Un grand merci à TONY et PATRICE et EDDY pour leur présence, vu les absences de tous nos dirigeants avec la fête qui avait lieu à NAVALIS.
Maintenant je tenais a remercier tous les dirigeants et président  pour leur accueil et  leur gentillesse, une belle collation prise ensemble avec quelques fous rires (hein jumeau qui signe chez eux dès la semaine prochaine. Un grand merci à tous les joueurs pour leur participation dès le matin 8h. Bonne chance à nos amis normands qui ont réussi à se qualifier pour les 16èmes : TCAR, VALLOUREC, MASSELIN, RCPH et le CHU Rouen 
(JOEL)
 
cn32dresserequipe CN32SCPOEQUIPE

ASPTT Chambourcy – APSAP Vile Paris (3-0)
 
CN32CHALMBOURCYAPASP CN32CXHAMLBOURCY

Hôpital Raymond Poincaré – LSM METROPOLE Lyon (0-2)
Choukri ERRACHIDI, Président de l’UNFE, et Trésorier du club de LSM METROPLE était satisfait quand nous l’avons rencontré à l’hôtel, où logeait son équipe à ST Cloud. Après avoir reconnu que l’expulsion de son joueur à la 20ème minute du match était très logique, il a apprécié la saine réaction de son équipe qui s’est, du coup, surmotivée pour parvenir à la pause sur un score nul et vierge. Dès la reprise, les lyonnais ouvraient logiquement le score avant de doubler la mise seulement quelques minutes plus tard. Le tableau d’affichage ne devait plus changer pour le plus grand bonheur d’un groupe de jeunes joueurs soudés dont le vecteur commun est le plaisir.

CN32LSMAVANT

Résumé de Tonton PIC
Je suis heureux de vous retrouver pour cette nouvelle saison de la section football de LSM. Je sais également que vous l'attendiez, donc sans plus tarder, voici le 1er résumé en espérant qu'il y en ait beaucoup d'autres.
Nous nous étions quittés la saison passée sur une défaite malheureuse en prolongations du 1/4 finale du Championnat de France Foot Entreprise contre NIKE FC. Nous nous rappelons tous du parcours exceptionnel réalisé par la section foot de LSM !! Que de bons souvenirs partagés.
Cette saison, il n'y a malheureusement pas de Championnat National mais une coupe nationale. Qui dit coupe, dit match couperet. LSM Foot qualifié en 32ème de finale se déplaçait à la capitale ce samedi 10 décembre pour y affronter GARCHES H.R.POINCARE en espérant y commencer une nouvelle belle aventure humaine et sportive. Ce déplacement s'annonçait périlleux vu que nous n'avons jamais gagné en terre parisienne. Mais le STAFF était confiant avant d'aborder cette rencontre au sommet. Notre parcours de l'année dernière et l'implication des joueurs lors des entrainements nous donnaient des garanties. Mais bon, il fallait le démontrer sur le terrain en endossant pour la 1ère fois le rôle de favori et confirmer ainsi notre statut. Ce qui est toujours le plus dur dans la vie.

Nazario les bons tuyaux s'est occupé une fois de plus de la réservation de l'hôtel sur Saint-Cloud. Le TOP. Nous logions à 800m du stade dans un magnifique établissement de cette très belle ville bourgeoise.

Les visiteurs rentrèrent très bien dans la partie et furent les premiers à se créer des occasions. Sans réussite. Jouby, qui avait la lourde tâche d'être seul en pointe, manqua un contre solitaire sur une mauvaise conduite de balle qu'il aurait normalement dû mieux gérer et convertir. Mais son retour à la compétition après 2 ans d'absence laisse de bonnes perspectives pour l'avenir. Physique et affûtage à prévoir. Nazim le Bison craqua sur un tacle appuyé et en retard sur le défenseur gauche parisien. Ce dernier joua bien le coup et l'arbitre sortit le rouge. Faute complètement inutile à 50 m de nos buts. Surtout que nous étions bien dans le match. Le Bison laissa donc son équipe à 10. Il nous doit une revanche pour la suite de la saison parce qu'un joueur de son talent n'a pas à faire une grossière faute inutile comme celle-là.
CN32LSMEQUIPECette infériorité numérique ne se fit heureusement pas sentir durant le reste de la rencontre. A la pause, le score était de 0 à 0. 1er changement pour le Coach lyonnais. Jouby laissa logiquement sa place à Rimka à la tête de l'attaque de LSM.
Les lyonnais continuèrent à jouer crânement leur chance et obtinrent un penalty sur Benjigol. Rimka prit ses responsabilités et ouvra la marque sur un magnifique contre pieds. 1-0 pour les visiteurs en étant à 10 contre 11.
On entendait le claquement des nageoires des poissons de l'aquarium de Lyon raisonné dans le Domaine de Saint Cloud. Tous les amis de Karim lui avaient fait une surprise en faisant le déplacement à la nage par la Seine. Mais c'était mérité pour les visiteurs. Même si le match était équilibré, ce sont les lyonnais qui montrèrent le plus d'envie. Les locaux essayèrent de revenir dans le match mais la défense lyonnaise, force de cette équipe, restait compacte et imperméable. Tass, nouveau élément de l'équipe fit un match monstrueux en défense centrale au côté de Lolo le Perfo. Lolo qui fit également son match le plus abouti. Surtout dans la gestion de ses émotions. Alors qu'il se savait attendu au tournant, il répondit en Patron. LSM en profita même pour exploiter les contres au maximum et essayer d'alourdir la marque. Les A/R incessants de nos 2 joueurs de couloir Benjigol et Habibou (Capitaine exemplaire) bien suppléés par leurs latéraux Leguerrec (sans dec) toujours solide comme un roc, ou plutôt un menhir, et Rachid (Kabylie united) qui signa également sa meilleure prestation, ont fait sauté la défense adverse. Le cœur du jeu fut également bien maitrisé grâce à une grosse débauche d'énergie de Yo et Max. Comme quoi, même si on déteste les entrainements physiques, on n'a pas le choix si on veut arriver à se surpasser en enchaînant les efforts. Et la récompense est venue sur un énième  contre emmené par Benjigol qui trouva Rimka en appui. Ce dernier fixa la défense centrale adverse et glissa le ballon dans l'espace à Habibou qui arriva en face à face avec le gardien et glissa le cuir au fond des filets du pied gauche. LSM a retrouvé son Capitaine sur cette rencontre. La paternité n'a que du bon. Rimka, avec 1 but et 1 passe décisive, fut enfin décisif sur un match important. Et les efforts d'affutage de Benjigol ont payé. Il devrait, je n'en doute pas, servir d'exemple à certains. A ce niveau-là, il n'y a pas de surprises. Donc préparez-vous à de grosses séances physiques si vous voulez aller plus loin dans cette compétition.

Le résultat resta à 2-0. Loïc, notre gardien, fut pour moi et peut-être d'autres, une grande surprise. Il a été excellent. Surtout dans la gestion du match. Une grande sérénité et expérience pour un gardien de son âge. A confirmer pour la suite. Les autres remplaçants entrés également en 2ème MT apportèrent leurs parts à l'édifice. Mathias fut le seul à rester sur le banc vu que tous les changements avaient été effectués. Et vu son profil offensif, le déroulement du match ne lui porta pas chance et le Coach prit les bonnes décisions.

Comme vous l'aurez compris, 1ère VICTOIRE pour LSM à la Capitale et qualification en 16èmes de finale. La route est encore longue et il faut avoir un peu de chance en Coupe. Nous avons retrouvé l'équipe comme nous l'avions laissée l'année dernière. SOLIDE et COMPACTE. Un collectif au-dessus de la moyenne qui ne rechigne pas à faire les efforts et se sacrifier pour le bien de tous. Elle a progressé en expérience et maitrise des émotions. C'est de bon augure pour la suite. RESTONS SÉRIEUX.

Nous sommes ensuite allés à la réception d'après match. Il faut noter que le climat de la rencontre a été très bon malgré quelques gestes engagés. Mais c'est normal à ce niveau-là et encore plus sur un match de coupe. Nous avons été excellemment bien reçus par les 2 coprésidents GARCHES H.R.POINCARE et leur équipe. Même si c'est plus facile à dire qu'on a gagné. Mais ils ont été Grands Seigneurs et très Fairplay.
J'en ai fini pour cette fois-ci. Je rends l'antenne. A vous les studios. VIVE LSM. ET VIVE LA FRANCE.
 

CN32SERGELAHIANIALAUCHLiebherr AEROSPACE Toulouse – EMH Allauch (1-7)

A TOURNFEUILLE, en Haute-Garonne, les marseillais de EMH Allauch se sont facilement imposés face à Liebherr AEROSPACE, une entreprise spécialisée dans le développement, la production et la maintenance de systèmes de traitement et climatisation de l'air pour l'aéronautique. Sans les enfoncer, et malgré leur parfaite connaissance du domaine, il semble que leur défense ait subit quelques courants d’air face aux attaquant de Serge LAHIANI, leur Président pleinement satisfait de son équipe. (cf photo ci-contre)
Ce dernier a livré son sentiment à l’issue du match : (http://www.footamat.info/2016/12/10/coupe-de-france-entreprise-les-resultats-des-32emes-de-finale/
«Après 20′ de jeu je sentais que le match allait être à notre portée. Trois à zéro à la mi-temps, le reste ne fut qu’une formalité ».

Et voilà Allauch reparti pour de nouvelles aventures.
 
Conseil Général Lille – ASPTT Champigny (2-3)
Sous les ordres de l’arbitre M PIKORKI, les visiteurs, avec les deux frères POLOMAT (en plus du joueur de SAINT ETIENNE) se sont montrés réalistes inscrivant le but vainqueur à la dernière minute du match.
 
Le compte rendu sur le site du CGAP Lille (http://www.footcgp59.com/page_5.htm):

Temps gris, pas de vent, température douce pour la saison. Dès le coup d’envoi, les visiteurs attaquent bile en tête, notre équipe profondément changée du fait de double licence (Coupe Nationale) absences et blessures, a du mal a entrée dans le match. Les postiers se créent plusieurs occasions mettant par là même notre portier à plusieurs reprises à contribution, et logiquement, les visiteurs à force d’assaillir notre but, ouvrent le score par leur N°7 de la tête : 0 / 1 à la 27ème. Nos joueurs ne tardent pas à réagir car peu après, Rédouane bien placé à la limite de la surface et en face des buts reprend de volée un bon centre, la balle fuse à ras de terre malheureusement pour nous le gardien d’une belle détente capte le ballon. Les hommes de coach Kader réitère la même action quelques instants plus tard mais cette fois en faisant mouche : Thierry « Quinquin » DUPONT reprend de volée un centre à ras de terre qui  surprend le gardien adverse : 1 / 1 à la 32ème.
Quelques minutes après la reprise de la seconde période, Kevin FLAMENT sert idéalement Faouzi FERAOUN qui part à la limite du hors-jeu et en bout de course d’une pichenette, lobe le portier : 2 / 1 à la 55ème. Plus tard, le N°8 adverse dans notre surface s’apprête à décocher un tir quand il est fauché, l’arbitre désigne logiquement le point de penalty tiré et transformé par le N°7 : 2 / 2 à la 75ème. On pense se diriger vers les prolongations quand dans l’ultime minute de jeu, le N°2 des postiers reprend victorieusement un centre pratiquement sur notre ligne de but et offre ainsi la victoire à sa formation : 2 / 3 à la  91ème.

Communaux de PIETROSELLA – FC BOCAGE (1-3)
Toujours grâce au site : http://www.footamat.info/, nous pouvons indiquer que les marseillais du FC BOCAGE ont aussi rempli leur contrat sur le stade Simon Neri de PIETROSELLA, un ville située à 10Km au sud d‘Ajaccio.
Leur coach, Fathi Ghomari était ravi : « Ça a été un match rude comme on les aime en Corse, trois à zéro à la mi-temps, ensuite les joueurs ont su gérer le match. Merci aux corses pour leur hospitalité, nous avons été chaleureusement accueillis, encore une fois merci ».

FLOGUI ROSERAIE Toulouse - ASPTT Marseille (0-5)
En déplacement à Toulouse l’ASPTT de Marseille a également fait bonne figure en remportant ce 32e de finale.
Johan Borrelli était un homme heureux : « Nous n’étions qu’à 0 à 0 à la mi-temps, ils cassaient un peu le jeu, des joueurs de grand gabarit, un peu durs. Nous avons attaqué la seconde période tambour battant, le premier but à la 50′ nous a délivrés, ensuite ils se sont écroulés ».
 

MICHELIN BASSENS – MVB BUSINESS Paris (4-0)

Sur la plaine de jeux de SEGUINAUD à BASSENS, soit en banlieue nord de Bordeaux, les représentants de la maison du pneu ont mis la gomme pour écarter MVB BSINESS, une équipe qui évolue dans le championnat parisien du Samedi matin, et qui malgré cette défaite, a réalisé un joli parcours.

CN32JOIEBASSENS cn32MICHELINBASSENSEQUIPE

Suite des comptes rendus mercredi 14 Décembre
Rédacteur : Daniel TESTE