Banner website copy

 

Coupe nationale (16èmes) LSM Lyon et ASPTT Champigny à l'honneur

 16CHAMBOURCVYACTION

La principale surprise de ce tour est venue de Marseille où LSM Lyon METROPOLE s’est imposé face à l’ASPTT Marseille après prolongations (2-1). Les lyonnais deviennent un peu les outsiders de cette compétition.
Les campinois de l'ASPTT Champigny ont, eux aussi, réussi un nouveau joli coup en éliminant les girondins de MICHELIN Bassens après prolongations. La belle aventure continue pour les coéquipiers d'Arnold POLOMAT auteur du premier but de son équipe, une équipe qui évolue en DHR.

coupeLe Ministère des Affaires Sociales a superbement lutté en Corse avant de baisser pavillon pendant les prolongations, l'ancien Jérôme GUIOT ayant encore scoré.

Dans les autres rencontres, les favoris, si on peut dire, se sont imposés dont certains aisèment.
Un match a été arrêté, un peu rapidement semble-t-il, entre le CG92 et le FC BOCAGE à une 65ème un peu plus chaude alors que c’est au contraire le froid qui a empêché le déroulement, principalement en Normandie et en région parisienne, de cinq rencontres. Elles devraient se jouer samedi prochain 28 Janvier, soit après le tirage des 8èmes de finale qui aura lieu mardi 24 Janvier à 16H à la FFF. Les matchs des 8èmes de finale auront lieu le 18 Février.

Les 8èmes de finale s'annoncent passionnants à la lecture des équipes toujours en lice.

Les matchs reportés :
 
Samedi 21 janvier, dans le derby Aquitain des 1/16èmes de la Coupe Nationale, l'équipe 1 effectuait le court déplacement au stade du Jard à Mérignac pour y affronter l'un des petits poucets de la compétition, les Mérignacais de BOUYGUES TELECOM. 
Sur une superbe pelouse, sous un beau soleil d'hiver et devant un nombreux public (150 à 200 personnes), nos joueurs ont attaqué la rencontre pied au plancher et toucheront du bois dès la 3ème mn par Jim DELAHAYE sur une superbe reprise à l'entrée de la surface. Ils vont monopoliser le ballon et multiplier les actions offensives mais se heurteront à une défense renforcée bien en place autour de leur excellent gardien et de leur solide capitaine Arthur METZGLER.
 
La mi-temps sera atteinte sur ce score de 0-0 sans que Matthieu COSTES notre gardien ait eu un arrêt à effectuer. Dès l'entame de la seconde période, nos joueurs reprennent leur domination et vont se montrer de nouveau très pressants. Et ce sera sur un corner bien tiré par Jim DELAHAYE que Jo CHARVOT profitera  d'un ballon qui passe à travers la défense locale pour marquer de près le but de la délivrance qui venait concrétiser à minima la main-mise  de son équipe sur cette rencontre.
16SECUCAFDORIANTComme souvent après une ouverture de score, l'équipe qui a marqué joue un peu plus frileusement et BOUYGUES TELECOM a pris des initiatives offensives pendant 10 mn et va même se créer une superbe occasion sur un coup de tête lobé qui va rebondir sur le montant de nos buts. Avertissement sans frais pour nos joueurs qui vont alors reprendre leur domination jusqu'au terme de la rencontre.
Les joueurs de BOUYGUES commencent à avoir les jambes lourdes et après un ballon cafouillé dans leur axe central offre à Bastien DORIANT, pourtant soumis toute la rencontre à un "régime de faveur", un petit cadeau qu'il convertit en but avec  son opportunisme habituel (76ème mn).(cf photo ci-contre)
 La fin du match sera difficile pour les locaux mais ils se battront  jusqu'au bout pour continuer à faire bonne figure.
Si la victoire de nos joueurs qui ont monopolisé le ballon est logique, elle a été difficile à obtenir car l'équipe de BOUYGUES a offert une superbe résistance. Et puis si les locaux avaient égalisé, personne ne sait ce qui se serait passé ensuite....
L'esprit sportif a été remarquable entre les deux équipes et nous souhaitons à nos adversaires de faire une fin de saison digne de leurs qualités et de leurs valeurs sportives.
Maintenant place au tirage et quel que soit l'adversaire, ce sera du lourd au prochain tour...
 
216BOUYGUES 216SECUCADFPUBLIC
216SECUCAFENFANTS  216FAIRPLAY
 
Pour plus d'infos sur les matchs concernant les matchs de la ligue de Nouvelle Aquitaine, cliquez ici

16RCPGARDIENLE HAVRE RCPH - PARIS CHEMI PRAT OM (3-0)
Avec les tripes !
Retour aux affaires sérieuses pour ce 16ème de finale de coupe avec la réception des Cheminots de Paris, équipe pas facile à manœuvrer. Après ce match, je comprends mieux l'excellent classement en DHR de la ligue de Paris de ce club.
Ca va partir très vite, pas de round d'observation, et d'entrée de jeu les Franciliens avec des joueurs de qualité, T.Lepeytre, C.Lago ,L.Mignot et autres vont prouver la qualité de leur football. Le RCPH avec sa classe biberon va ouvrir le score à la 15ème minute, A.Duhamel est fauché dans la surface de réparation : pénalty, et le jeune T.Legal ne va pas trembler et ouvre le score, 1 à 0.
 
Coup de massue pour les Dockers à la 20ème minute avec l'expulsion de C.Le Quec pour "excès d'engagement", il est vrai que T.Nicolas est sorti définitivement de ce match. Et arrive le chef d'œuvre de C.Dial, 35ème minute, centre pour Charly, amorti de la poitrine, frappe venue d'ailleurs et lucarne, quel but!!! 2 à 0. Score à la pause.
Les Franciliens entament la seconde période de la plus belle des façons en bousculant par un football de qualité les locaux, mais voilà, chez les Dockers il y a un gardien de 18 ans, F.Courseaux (cf photo ci-dessus), qui va faire  montre de classe en annihilant avec autorité (merci à C.Quertier, entraîneur des gardiens du RCPH ) les rares occasions des visiteurs. Les locaux jouent toujours à 10, mais le mot solidarité est toujours présent dans notre profession et notre club, sous l'autorité d'un énorme L.Bouquet, qui s'est mué en libéro, les jeunes Dockers, T.Legal, B.Pellerin, G.Baggio, l'énorme nouvelle recrue du club, T.Saussey (18 ans) et toute l'équipe vont avaler les kms avec dextérité. Les Franciliens vont se faire contrer à la 93ème minute, ouverture pour E.Arab qui du haut de ses 20 ans va laisser sur place la défense visiteuse pour aller ajuster avec un sang froid étonnant l'excellent gardien A.Servy pour le 3ème but, 3 à 0.

Réception de qualité d'après match pour nos amis Franciliens qui vont découvrir le plus grand bar d'Europe !!! Grand clin d'œil d'une énorme amitié pour notre camarade J.Villain, tous les Dockers du port du Havre et tous les membres du RCPH sont avec toi, salut l'ami.
(RF)
 
Les postiers n'ont pas fauté face aux Communaux de Maisons-Alfort! (cf photo en entête)
16CHAMBOURCYPRESIDENTSLes hommes du Président de l'UCEFF Gérard Jacques étaient venus pour faire un "coup", très motivés! (cf photo ci-contre : les deux présidents)
Après un repas africain à O'Maquis, le fief de notre club, JP qui avait fait le déplacement après sa longue convalescence, les visiteurs étaient remontés comme des pendules et surprenaient les Camboriciens d'entrée avec un pressing tout terrain qui gênait les relances locales!
Sur l'une d'elle mal assurée les noirs et blancs auraient pu ouvrir le score mais Arnaud Gibert était vigilant.
Après avoir laissé passer l'orage les postiers allaient imposer leur jeu et contrôler le rythme du match.

Un premier but de Guillaume Chabroulin sur une offrande de Nadim Abdallah puis un deuxième but juste avant la mi-temps sur un très bon centre de Samir Bengelloun qu'un malheureux défenseur négociait mal.
2-0 à la pause, le plus dur était fait.
Les hommes de Coach Pat ont alors géré cette deuxième période en ajoutant un troisième but par Romain Anquetin sur un bon centre de Jérémy Vincent.
Score final 3-0, les postiers ont été sérieux et se qualifient pour les 8ème!
Nos amitiés à Khaled le numéro 8 des Communaux, sonné après un choc avec Sylvain Chabaud.

16CHAMBOURCYARBITRES 16CHAMBOURCYEQUIPE
  ASPTT Chambourcy
 16CHAMBOURCYBUT16CHAMBOURCYEQUIPES
 
Coupe Nationale : GUIOT et CABELLA envoient les ocanais en 8èmes
Ce samedi 21 Janvier, les ocanais jouaient pour le compte des 16èmes de finale de coupe nationale, face à l'équipe de l'A.S.MINISTERE AFFAIRES SOCIALES PARIS.
Les conditions de jeu étaient pafaites dès le début de la rencontre mais allaient se dégrader rapidement avec l'arrivée d'un vent tournant et d'un froid polaire. Ainsi les joueurs du président SANTELLI démarraient pied au plancher cette première période avec plusieurs situations devant le but adverse, sans toutefois concrétiser par CARTA à 2 reprises puis CABELLA qui vendangaient leur opportunité de scorer. La défense se contentait de contenir les vifs attaquants adverses sans toutefois être vraiment inquiétée. La mi-temps etait sifflée sur ce score nul et vierge de 0 à 0.
 
Dès la reprise, la partie s'équilibrait, avec des temps forts et des temps faibles de la part des deux équipes. L'entrée de TOGNETTI, puis EL KAHAN apportaient un peu plus de solutions offensives à la formation Ocanaise. Les joueurs ocanais se faisaient de plus en plus pressants mais à la 89 ème minute, un frisson parcourait les insulaires lorsque une frappe adverse faisait trembler le petit filet (exterieur). Les visiteurs pensaient au but mais il n'en était rien. Fin du temps réglementaire sans but de part et d'autre. Les Franciliens se contentaient de bien défendre tandis que les assauts ocanais se faisaient de plus en plus pressants.
Dès le début de la prolongation et avec quelques occasions des deux cotés, les ocanais faisaient sauter le verrou parisien dès le début de la seconde période de la prolongation.
guiotAinsi, à la 108ème minute, sur un corner rentrant tiré par EL KAHAN, bien aidé par le vent violent il est vrai, le gardien ne pouvait que repousser le ballon au point de penalty dans les pieds de GUIOT (cf photo ci-contre) qui s'empressait de mettre une frappe violente sous la barre avec son superbe pied gauche. Le plus dur était fait pour les joueurs du coach Dumè Muraccioli. Dans les minutes qui suivaient le but, les parisiens étaient un peu sonnés, et CABELLA, suite à un bon centre de TOGNETTI, reprenait le cuir d'une tête qui s'écrasait sur la barre transversale, et reprenait victorieusement le ballon pour l'envoyer au fond du filet, après une mésentante entre le defenseur et le gardien qui s'étaient arretés de jouer, pensant à un ballon sorti de l'aire de jeu.
 
Félicitations donc à tout le groupe, le gardien CAMISA impérial, les defenseurs RENUCCI, ANTONA, GUIOT, BASTELICA, FLOTTES parfaits qui ont fait le job, les milieux LEONETTI, ROUSSELIN, enormissimes avec leur volume de jeu habituel et les attaquants CARTA, CABELLA, PORTELA, TOGNETTI, EL KAHAN, CAU sans oublier le gardien remplaçant CHIARISOLI qui vivait le match intensément depuis le banc de touche et prêt à seconder CAMISA a tout moment.
La messe était dite et les franciliens ayant vendu chèrement leur peau, les acteurs ainsi que les dirigeants se sont retrouvés, après la rencontre, lors de la traditionnelle reception prévue par le club.

16ASPTTCHAMPIGNYDEUXEQUIPESASPTT CHAMPIGNY - A.S. MICHELIN BASSENS (4-1 après prolongations)
(Raoul FAGE - ASPTT Champigny)
Temps ensoleillé, température douce contrairement au grand froid annoncé, public nombreux, tout était réuni pour un bon match de football entre L’ASPTT Champigny et l’AS Michelin Bassen.
En ce début de rencontre, les locaux ont tenté d’imprimer un rythme soutenu pour faire la différence. Les débats après 15min de jeu se sont équilibrés.
  Les visiteurs trouvent la faille !!! Sur un coup franc tiré côté droit, le gardien de Champigny gêné par le soleil commet la faute. 0-1 à la 36’, ce sera le score à la pause.
Au retour des vestiaires, les antillais de Champigny prennent petit à petit l’ascendant sur la rencontre. L’égalisation arrive à la 62’ sur une belle phase de jeu.
A 1-1, place au coaching où avec chaque changement, chaque coach tente d’obtenir la victoire. A ce petit jeu, Champigny a l’occasion à la 90’ d’en finir avec un penalty sifflé par l’arbitre avec l’aide de son juge de touche. Alex JALTA s’élance, DESPERIEZ Loïc se détend et offre les prolongations à son équipe.
Les prolongations seront à sens unique. Champigny fait tout de suite la différence et tue le suspense en marquant dès la 92’ puis à la 103’ et la 113’. La qualification historique pour les 8ème  est acquise.
16ASPTTCHAMPIGNYEQUYIPEA noter que l’AS Michelin Bassen s’est retrouvé à 10 au cours des prolongations suite à la blessure d’un de leurs joueurs : nous lui souhaitons un bon rétablissement.
 
Après avoir éliminé Expograph Vanves et le Conseil Général de Lille, les joueurs de l’ASPTT Champigny signent un 3ème exploit. Souhaitons-leurs le meilleur pour la suite …
Buteurs :
ASPTT Champigny : Polomat Arnold (62’) – Hilaire Josué (92’) – Pinto Pascal (103’) – Norbert Dimitri (113’)
AS Michelin Bassens : ARBELOT David (36’)
Grâce à Alexandre Ciolkowski, auteur de cinq buts, les joueurs de NIKE, en belle forme actuellement, ont largement dominé les Ardennais de l’Entente Charleville Mézières.
 Les autres buteurs : Dji Beks(1) Greg Nakata (1) Salzard guillaume(1) Ahmed Ben Haj(1)
 
Les orangistes, battus sur le fil à NIKE dans les arrêts de jeu la semaine précédenre en championnat, se sont bien repris en éliminant une équipe corse annoncée technique. Malgré un contenu de match jugé moyen par le staff, la qualification a été au bout des 90 minutes. Après avoir mené 2-0, sur des buts de Moussa FOFANA de la tête et Moriba KEITA, bien servi par Moussa, les locaux ont remis les corses dans le match grâce à un but contre leur camp avant de logiquement refaire la différence en fin de match par Grégory SAADAT.

ORANGEENTREE orangeaction2
 
MARSEILLE ASPTT - LYON COMMMUNAUTE URBAINE (1-2 après prolongations)
Les lyonnais étaient bien préparés pour ce déplacement périlleux à Marseille. Leur début de match leur donnait raison car ils ouvraient rapidement le score par Karim EL KOTBI. Les marseillais avaient l’occasion d’égaliser en fin de première mi-temps, sur penalty, mais le portier lyonnais repoussait la tentative, préservant l’avantage d’un but à la pause.
A la reprise, les marseillais égalisaient et se voyaient même proposer un deuxième pénalty que Loic JACQUET, le gardien, décidément décisif, stoppait une nouvelle fois. Auteurs aussi deux magnifiques claquettes, il a été l'homme du match.
Les prolongations étaient en termes de domination, à l’avantage des locaux mais ce sont les gones (cf photo ci-dessous) qui inscrivaient le but vainqueur sur un missile de 30 m de Johan BUISSON.

16LSMEQUIPE

NANTERRE C GAL 92
- LA PENNE BOCAGE (2-0 match arrêté à la 65ème)
 Alors que le CG 92, grâce à deux buts inscrits en début de match et alors que les marseillais du FC BOCAGE évoluaient à dix suite à un carton rouge à priori logique, l’arbitre a décidé d’arrêter le match. La cause de cette décision ? Une brève dispute entre deux joueurs énervés suite à un geste non maîtrisé. Le calme revenu, le match semblait pouvoir reprendre, mais ce ne fût pas l’avis de l’arbitre qui renvoyait tout le monde au vestiaire. Malgré ce mauvais moment, les deux équipes se retrouvaient lors de la réception, les visiteurs regrettant l‘issue de cette rencontre et cette décision.
Comme disait le dernier bourreau connu, Marcel CHEVALLIER : la commission tranchera.
 
16CGEQUIPES 16CGEQUIPE
 
Stade Léo Lagrange - Asnières sur Seine (Gazon synthétique type SYE)
Temps ensoleillé  
Officiels : Arbitre centre : Roche M. - Arbitre assistant 1 : Caries PJ. -Arbitre assistant 2 : Belaichi K.
Buts pour l'ASRM : R. Lemire (2e sp - 52e sp - 82e) , R. El Mahjoub (70e) et B. Chaloine (77e)  

Avertissement à l'ASRM : néant - Expulsion à l'ASRM :  D. Crescent (22e).  

Avertissements à Accenture : 2 ou 3 joueurs (à voir sur feuille match). - Expulsion à Accenture :  J. Lupter  (85e).                

Compositions Equipes :

As Accenture Paris : Caudron L.- Brossard T.- Gigoi J.- Agbton M.-Lupter J.(cap)-Muscat R.- Carlton JP.- Gigoi G.-Phan Van B. - Goudriaan T.- Lican Jhos Y.- Beck s. - Gonzales M.- Vinci G.- El Vardi K. Entraîneur : Hien S.  

 As Robert Masselin Petit - Quevilly : Glorel V.-Maillard A.- Chaloine B.- Crescent D.- Lemonnier R.- Loties I.- Pottier E.- Lemire R. (cap) - El Mahjoub R.- Berrube A.-Ledru JW - Birra E.- Ferhati A.- Zaika I.-Richard M.- Bourdon C. Entraîneur : Daviet J.  

MASSELINEngagement par Accenture. Il ne fallait pas arriver en retard car dés la 2' mn faute ou pas dans les 18m sur E. Pottier, l'arbitre n'hésite pas et siffle pénalty,  R. Lemire le tire et marque 1-0 en faveur des visiteurs. Le match est lancé. Les locaux essaient de réagir mais  font des fautes (8 contre 2).

Domination de Masselin par l'intermédiaire de E.Pottier, A. Maillard  R. Lemire , R. El Mahjoub  mettent la défense d'Accenture en danger. Puis à la 22'mn contre  attaque du n°9 d' Accenture faute de D. Crescent, l'arbitre sort le carton rouge direct jugeant celui- ci comme défenseur. Mais Masselin réagit pratiquement contre ce coup dur sort, même réduit à 10 continue de dominer.

 La mi-temps est sifflée sur le score de 0-1. Début de la deuxième mi-temps. Accenture en supériorité numérique essaie de combler son retard, mais en face c'est du solide. Sur un contre,  R. El Mahjoub pénètre dans les 18 mètres et se fait descendre, nouveau pénalty mais même tireur (R. Lemire ) qui marque 0-2 à la 52' mn. Par contre le nombre de fautes s'équilibre (9 contre 8). A la 55'mn I. Zaîka remplace J. Ledru un coaching qui va s'avérer payant, quelques  minutes plus tard. I. ZaÏka  après un une deux, passe aux millimètres à destination de R. El Mahjoub qui se fait plaisir en inscrivant le 3éme but pour  Masselin à la 70' mn.

 ACCENTURE7 R. El Mahjoub est remplacé par E. Birra à la 75' mn, puis 2mn plus tard B. Chaloine expédie un missile qui ne laisse aucune chance au portier d'Accenture. 0 - 4 l'addition se corse. A. Berrubé  laisse sa place à A. Ferhati 79'mn. Aujourd'hui les choses se répètent suite à ce changement et nouveau but de R. Lemire à la 82'mn 0-5.

L'expulsion du capitaine d' Accenture est anecdotique à la 85'mn. Plus rien ne sera marqué. L'arbitre siffle la fin du match sur ce score de 0-5 souffrant d'aucune contestation tant la supérorité de Masselin a été nette.

Après le match un pot de l'amitié avec nos adversaires dans une bonne ambiance. Merci à Monsieur Hien Sye pour cette attention. 

Monsieur Roche me disait que c'était une première pour lui d'arbitrer du football entreprise et était agréablement surpris de cette convivialité d'après match. Le grand vainqueur de cette journée " Le foot entreprise".

CLUB PARIS BALARD - EMH ALLAUCH (1-4)

Les locaux ont cédé face aux expérimentés marseillais, finalistes du Championnat national il y a deux saisons. Pascal Césaire a inscrit le but de son équipe sur penalty avant d'en louper un deuxième un peu plus tard sur une Panenka ratée.

Rédacteur : Daniel TESTE

Photos et éléments extraits des sites :