Banner website copy

 

Coupe nationale : SKILL & SERVICE ira-t-il au bout ?

8ORANGEBACARI7
Deux nouvelles surprises sont à noter lors de ces 8èmes de finale avec les belles victoires de SKILL & SERVICE face à l’ogre de l’ASPTT Chambourcy ‘’vengée’’ par l’autre ASPTT, celle de Champigny qui a écarté, sur un score étonnamment sévère, une équipe lyonnaise méconnaissable et qui a, à priori, donné les bâtons pour se faire battre selon son Président Choukri ERRACHIDI.
8SECUCAFPUBLIUCSECUCAF Bordeaux, dans un match haché, s’est débarrassé des marseillais d’Allauch avec deux équipes, parmi les favorites, qui n’ont pas terminé à onze. Dommage car il y avait beaucoup de monde (cf photo ci-contre) pour assister à ce match au sommet.
Les isséens de l‘AS ORANGE et les banquiers de la BANQUE DE France ont rendu hommage à leur façon à Jean VERBEKE, ‘’GRAND’’ dirigeant du football français et ‘’GRAND'' défenseur du Football Entreprise décédé il y a quelques jours dans sa ville de MONTAUBAN. Ils ont en effet offert un très bon match avec des buts, du suspense et du respect, tout ce que Jean VERBEKE appréciait dans le football.
Nous y reviendrons plus longuement dans quelques jours.
OCANA a fait un long déplacement depuis son Ile pour se faire battre logiquement par une belle équipe de NIKE.
Les Dockers Havrais ont dominé mais ont dû patienter jusqu’au money time de la deuxième prolongation pour se défaire, grâce à un penalty, d’une courageuse équipe de UST CAR Rouen.
Enfin félicitations au CHU Rouen qui a écarté ROBERT MASSELIN grâce à un but inscrit dès la première période.
 
Le tirage au sort des 1/4 de finale aura lieu le Jeudi 23 Février à la FFF.
Restent en lice (photo et montage de C. DEMONCHY):
 
QUARTCARTE
8SECUCAFACTIONSECUCAF Bordeaux – EMH Allauch (2-1)
Ce samedi 18 février, sous un beau soleil, le stade Alfred Daney était copieusement garni (près de 200 personnes) pour y accueillir ce 1/8èmes de finale de coupe nationale opposant les locaux de la SECUCAF BORDEAUX au club des Hospitaliers de la ville d'ALLAUCH, leader de la Ligue de Méditerranée.
La rencontre allait débuter avec un engagement perceptible et l'arbitre fédéral arrivant de Nantes, allait sévir très vite sur un duel aérien apparemment anodin vu de la touche, en expulsant dés la 9ème mn notre n°8 Ibou SECK. Ce fait de jeu allait lancer sans le vouloir le sens d'une rencontre qui se révèlera heurté et hachée jusqu'à son terme. L'enjeu va alors progressivement tuer le jeu.... Les visiteurs en supériorité numérique allaient en profiter en ouvrant le score par leur n°7 d'une superbe tête placée à le 28ème mn. Pour reprendre ses esprits, la SECUCAF décida de faire  le dos rond et de procéder en contres. La tactique allait se révéler vite payante;  l'omniprésent Khalid DARRABI  profita adroitement  d'une largesse défensive adverse à la 43ème mn pour égaliser.
En l'absence du coach principal Joël GOURGUES, les coachs du jour Kaoussou KANTE assisté ....du Prés' Didier BUISINE, auront su de toute évidence motiver leurs troupes à la pause.
 
En effet, dés la reprise, les locaux se montreront plus présents. Quant aux Hospitaliers ils se montrèrent étonnamment impatients et  nerveux à l'excès, accumulant les fautes, les contestations à l'encontre du corps arbitral  et par conséquent les cartons (au total 6 jaunes et 3 rouges y compris l'un des coachs).
Le nombreux public très en voix allait jouer alors son rôle de 15ème homme en poussant l'équipe locale vers une victoire qui leur tendait maintenant  les bras.
Désormais en supériorité numérique, 10 contre 9, le but de la délivrance allait arriver au bout du suspens par Jo CHARVOT (79ème mn) qui reprit joliment de la tête un  centre millimétré distillé par le capitaine Bastien DORIANT.
Les visiteurs ne voulant pas abdiquer malgré leurs handicaps vont lancer leurs dernières forces dans la bataille en tentant d'égaliser sur de longs ballons balancés vers la surface locale mais repoussés par une défense vigilante autour d'un Anthony MILLET omniprésent. Sur une rapide remontée de ballon,   Bastien DORIANT toujours aussi véloce s'échappa à la 88ème mn et se fit crocheter dans la surface par le gardien d'Allauch, flirtant avec une nouvelle expulsion pour son équipe.  Mais, pour prolonger jusqu'au bout ce  scénario mouvementé, Sisco ARROYO qui venait de rentrer tira le pénalty au-dessus de la tranversale...
Certes ce ne fut pas un grand match pour les amoureux du beau jeu, mais un vrai match de coupe aux multiples rebondissements.
 
Le plus étonnant fut la perte de lucidité de l'équipe d'ALLAUCH dans cette rencontre qu'elle aurait pu mieux maîtriser.
Maintenant place au 1/4 de finales....Tirage dès ce jeudi 23 février à 11h30 au siège de la FFF. Notre président y sera et fera le voyage avec Daniel GRANDCOING du CHR Talence, l'autre qualifié Aquitain.
 
8SECUCAF1 8SECUCAF9

ASPTT Champigny – LSM METROPOLE Lyon (3-0)
Buteurs : ASPTT Champigny : CSC (4’) – POLOMAT Arnold (17’) – JALTA Alexandre (90’)
Temps ensoleillé et une ambiance de carnaval mise par des supporters venus en nombre régnait au Parc du Tremblay pour cette rencontre entre L’ASPTT Champigny et Lyon Sport Métropole.
Dès le début de rencontre, les joueurs campinois ont respecté les consignes de leur  coach Nicolas Fromageond : pressing haut, gros impact et de l’intensité …
Résultat, les locaux ouvrent le score dès la 4ème minute par un CSC. Mis en confiance par ce début de match, les antillais de Champigny ont maintenu la cadence. Sur un corner tiré par Camicas Yannick sur la gauche du portier, JACQUIER loïc, l’ensemble des joueurs passe au travers sauf Arnold Polomat seul au 2nd poteau qui inscrit le but du break : 2-0 à la 17ème.
A partir de la 25ème la physionomie de la rencontre a changé. Les visiteurs n’ayant plus rien à perdre se sont lancés dans une possible remontada  … Pression dans le jeu, impacts physiques, tous les ingrédients sont mis pour revenir au score.
Le retour après la pause ne change pas la donne. Les visiteurs ont 2, 3 occasions franches de revenir dans la partie. La réussite fuyait les attaquants de LSM.
A la 90ème, sur un contre bien mené, Alexendre JALTA malheureux en 16ème reprend victorieusement un centre en retrait de LY Alpha et clôturait le score.
3-0 victoire des franciliens qui continuent l’aventure !!!
C’est dans une ambiance mémorable que la rentrée aux vestiaires s’est faite. Et la réception de nos hôtes et la convivialité des échanges ont montré que le foot Entreprise est une belle famille qui mérite que l’on s’y intéresse … Merci aux joueurs et dirigeants de LSM.
 
8CHAMPIGNYEQUIPE 8CHAMPIGNYEQUIPES

AS ORANGE - BANQUE DE France (2-1)
Qualification pour les Quarts !
Après avoir été menée 0-1 grâce à un but de Bakari FATY (27e), l’AS ORANGE s’est réveillée et ce sont 16 guerriers qui ont entamé la 2ème mi-temps. C’était important car il fallait aller au combat.
Mettre le bleu de chauffe, c’est ce qu’ont fait les orangistes ce qui leur permettait de récupérer des ballons pour développer son jeu, sa force actuelle.
A trente minutes de la fin du match, Franck Salingue va effectuer un changement tactique, pour bousculer les visiteurs, ce qui portera ces fruits.
L’AS ORANGE va revenir dans le match par l'intermédiaire d’AZZEL (62ème) d’une frappe à bout portant dans la surface ne laissant aucune chance au gardien et remettant ainsi les pendules à l’heure. Greg S. va finalement délivrer les siens en inscrivant un coup franc à la 77ème minute qui effleure la tête d’AZZEL (le but sera accordé à Greg S.) et qui donne la victoire aux siens.
L’équipe a tenu bon, infligeant sa première défaite de la saison aux banquiers, et a décroché la qualification pour les quarts de finale de la Coupe nationale.
BRAVO AUX SPARTIATIES qui ont su relever le défi, engagement, intensité, tous les ingrédients étaient réunis pour la victoire.
Vu du côté de la BDF :
Avec une première mi-temps plutôt bien maitrisée et un retour aux vestiaires avec l'avantage au score, les banquiers pensaient avoir fait le plus dur. Mais les tenants du titre sont revenus après la pause avec la ferme intention de perturber les visiteurs. L'expérience et la détermination des orangistes ont fait le reste, les co-équipiers d'Eric (lui-aussi tenant du titre) ont cédé par deux fois. Même si dans les arrêts de jeu et sans un exploit du gardien adverse les bleus auraient pu arracher une prolongation (cf photo ci-dessous).

      Bonne chance à l'AS ORANGE pour la défense de son titre.
 
8ORANGEARRETDIOUIF 8ORANGEAZZELBUTEUR
8ORANGEBUTEURS2 8ORANGESAADAT
8SKILLCOACHSOURIRE
AS SKILL & SERVICE - ASPTT Chambourcy (1-0)
L'ASPTT CHAMBOURCY s'incline 1-0 face à une solide équipe de SKILL & SERVICE intraitable à domicile. Les postiers ne sont jamais vraiment rentrés dans leur match face à 11 guerriers locaux dominateurs dans les duels. Résultat logique,
Olivier DANG, le Président des camboriciens :‘’Nous n’avons pas fait ce qu’il fallait aujourd’hui. SKILL SERVICES a mérité sa victoire. C’est une grosse désillusion pour nous’’
Pour suivre sur la TV YVELINES PREMIERES l’avant-match et le résumé du match (dont le but), suivez les dix dernières minutes du Journal des sports :
 

Christophe GERBI, le coach de SKILL & SERVICE, tout sourire
 
 
8CHAMBOURCYBUT 8SKILLEQUIPE
8SKILLS 8YVELINES
 
8SKILLSAVANT
 
Voilà nous y sommes 18/02/2017, le grand jour est arrivé les 8eme de finale de la coupe national entreprise c'est aujourd'hui. Pour ce nouveau tour de coupe, nous recevons sur nos terres le leader de DH et l'une des meilleures équipes de France entreprise à savoir l'ASPTT Chambourcy.
  11h45: arrivée des joueurs au stade. C'est tous ensemble et sur la bonne idée du coach, que l'ensemble des joueurs, telle une famille, partagent un moment convivial en déjeunant collectivement dans les vestiaires. L'atmosphère semble être détendue et cela est accentué par la prestation de DJ Bernard que l'on remercie chaleureusement.  Apres une petite marche sur le terrain pour en inspecter l'état, il est l'heure de se changer et d'écouter la causerie du coach.  
13h30: le coach prend la parole. Dans un silence de cathédrale le coach nous rappelle la chance que l'on a d'être là. Il croit en nous, au travail accompli depuis le début de l'année et en nos qualités. La pression est côté PTT, nous sommes aujourd'hui dans la peau des "outsiders". Cet après-midi nous n'avons pas besoin d'en mettre 4, un seul suffit. Tactiquement nous affrontons une équipe avec le même système de jeu que nous, un 3-5-2 très bien huilé. Afin de contrer les relances de derrière, nous jouerons cet après-midi sans numéro 10 et avec deux numéros 6 relayeurs afin de presser et les empêcher de ressortir le ballon. Il faut rappeler qu’aujourd’hui le coach a fait le choix de prendre 16 joueurs afin de se donner toutes les possibilités de changement selon la physionomie du match. On peut souligner le bel état d'esprit du groupe de ce côté-la !! Allez !! On enfile tous nos maillots et let's go ...  
14h00: début de l'échauffement. Pris en charge par Bernard, le groupe se prépare avec concentration pour ce match et retourne à 10 minutes du coup d'envoi dans les vestiaires sur-motivé.   14h30: le coup d'envoi est donné, le dieu du football est parmi nous après une arrivée dans le brouillard, un grand soleil est présent lors de l'entrée des joueurs. L'AS Skill & Service ne fait pas les choses à moitié et pour ce nouveau tour de coupe, nous aurons le droit à un nouveau jeu de maillot au couleur des "Villains". Merci !! Merci !!
 
 À match exceptionnel, discours inattendu, sous l'impulsion de Francois c'est Nael aujourd'hui qui prend la parole. Il rappelle brièvement l'état d'esprit et la victoire à 10 au tour précédent et appuie sur la solidarité et l'engagement que l'on doit avoir aujourd'hui. Nous ne devons pas avoir de regret au coup de sifflet final.  
Le début de match tient toutes ses promesses, l'intensité est au rendez-vous et les duels sont durs. On peut voir que nous sommes sur motivés et nous gagnons nombreux de nos duels. De son côté l'ASPTT Chambourcy a beaucoup de mal à construire son jeu et abuse du jeu long, que notre défense jusque-là inviolable en coupe, cadre bien.    Le match est haché, de nombreuses fautes sont commises et l'arbitre doit intervenir régulièrement.  
La première occasion est à noter côté visiteur, sur une mauvaise relance de notre Fouss national (si rare donc à souligner héhé) le 9 adverse s'en va en direction des buts, mais il sera bien rattrapé par Alex très en jambes cet après-midi.  
Nous pensions tenir l'ouverture du score à la 25ème minute lorsque El Shinor notre numéro 9 maison contrôle de la poitrine un ballon en profondeur pour s'en aller défier le portier, mais c'était sans compter sur l'intervention du 2 adverse qui en voulant dégager envoie l'attaquant au sol d'une belle balayette. L'arbitre ne bronche pas et laisse le jeu se poursuivre ... La suite est un joli combat au milieu de terrain où l'on se rend coup pour coup.  
A noter à la 40ème minute la blessure de Cédric sur un vilain tacle adverse et l'entrée de Rachid au milieu de terrain qui nous refait passer avec un numéro 10 et deux 6 devant la défense. Sur le coup franc qui suit, Francois envoie un missile de 25m qui prend la direction des filets avant qu'un joueur du mur dévie le ballon de la tête en corner.  
Les 5 dernières minutes de la première mi-temps voient l'ASPTT pousser d'avantage et se procurer deux occasions face à face que Fouss sort avec brio.  
0-0 à la mi-temps : match engagé, s'il n'y avait pas autant de soleil, on pourrait se croire à "Villa Parks".   Les mots du coach à la mi-temps restent les mêmes. "Nous pouvons le faire, nous en sommes capable". Francois insiste sur le fait que nous devons donner d'avantage physiquement allez au bout de nous-mêmes pour ne pas avoir de regret et se qualifier pour un nouveau tour de coupe.  
 
C'est donc avec ce nouveau schéma tactique et un vrai numéro 10 que nous reprenons cette deuxième mi-temps.  Un schéma de jeu dans lequel nous sommes plus habitué à jouer et cela se voit en début de deuxième mi-temps. 50eme minute, grosse occasion en notre faveur avec ce bon centre de la part d'Abou, dévié par Abdoulaye et remis en retrait par Willo et cest Rachid qui nous régale d'une splendide demi volée qui vient s'écraser sur la barre.
En ce début de deuxième mi-temps nous nous devions d'insister, on sentait que l'ASPTT pouvait céder. Abou remuant comme à son habitude sur son côté gauche en faisait voir de toutes les couleurs à la défense adverse. 
Et c'est sur un centre anodin à la 55 eme minute de Sabri qu'Abdoulaye nous gratifie d'un contrôle zlatanesque dans la surface. À deux mètre du sol il arrive à contrôler le ballon du pied droit avant d'envoyer une frappe dans le petit filet adverse malgré son déséquilibre. On l'a fait !! On a ouvert le score et l'on mène maintenant 1-0 :)   Ce but à pour mérite de réveiller les supporteurs venus en nombre cet après-midi pour ce grand match.  Nous les en remercions d'ailleurs pourr la bonne ambiance mise autour du stade (kop of louveciennes)  
À ce moment-là le capitaine Mamad rappelle à quel point il est important de rester concentrer après cette ouverture du score. Et c'est toujours aussi motivé et très concentré que l'on poursuit ce match.   On croit à l'égalisation à la 65ème minute, sur corner apres un cafouillage le ballon revient dans les pieds du 8 PTT entre le point de pénalty et les 6 m, mais ce dernier rate complètement sa frappe qui s'envole au-dessus du but.  
Cette action a remotivé l'ASPTT et les visiteurs se sont mis à pousser et attaquer à 5. Heureusement que nous étions tactiquement très bien en place ce qui a empêché l'adversaire de déployer son jeu de passe au sol. Les espaces dans le dos de la défense adverse étaient de plus en plus présents.  
Des contres attaques s'offraient à nous et à la 75 eme Rachid avait la balle du doublé sur une position similaire à la première mais cette fois ci malheureusement sa reprise s'est envolée au-dessus du but. 5 minutes plus tard après un bon travail côté gauche d'Abou et Rachid, Mamad demandait le ballon en retrait mais il ne lui arriva pas, intercepté entre temps par Abdoulaye ce dernier s'effondre dans la surface après son contrôle mais l'arbitre reste sans réaction.  
La fin de match fut compliquée, les ballons aériens dans notre surface se multipliaient tout comme les coups franc dangereux aux 30 m. Une derrière action des visiteurs en toute fin de match, notre défense mal alignée laisse s'échapper le numéro 9, qui voyant sortir Fouss dans ses pieds à toute vitesse se précipite dans sa frappe croisée qui est trop molle et permet à Sabri de sauver les siens sur la ligne et dégager son camp. 4 minutes de temps additionnel, ce fut dur mais nous l'avons fait. Le coup de sifflet final retenti, le bonheur et la satisfaction furent intense. 
Un clapping avec nos supporteurs pour fêter ça, un cri magique de Nani et une douche au coca zéro pour Willo.   De la même manière que le match a commencé, ce dernier se termina par un moment convivial avec l'adversaire du jour autour d'un verre et quelques cacahuètes.   
Retour à la réalité dès la semaine prochaine et la réception de Charles de Gaulle en championnat. Espérons que l'on fasse mieux que le PSG et que l'on ne marque pas de coup d'arrêt après ce si beau moment.   Merci à tous nos supporteurs, avec un big up à Nani pour ce cri qui nous a permis de nous rendre compte que beaucoup de chose se sont passées aujourd'hui !!! Félicitations à l'adversaire du jour pour son état d'esprit et son beau jeu.  
L'aventure continue pour nous en coupe ... nous attendons le tirage avec excitation!! Road to "le stade de France" !
Et comme une si belle victoire ne vient pas seule, souhaitons la bienvenue au petit Yazid et beaucoup de courage à ses parents pour les jours qui arrivent.
 
FC NIKE - OCANA ENTREPRISES (2-0)
C'est sous le soleil et une température plutôt clémente que les ocanais jouait ce match face à l'équipe de NIKE F.C. En effet, il était déjà difficile pour les ocanais de se rendre sur les lieux de la rencontre (Saint Brice Sous Fôret) car le trafic parisien était paralysé par une manifestation prévue place de la République. Avec tous ces retards notre équipe est arrivée 30 minutes avant le coup d'envoi et l'arbitre de la rencontre à repousser le début du match de 15 minutes pour permettre aux insulaires de s'échauffer normalement.
Dès le début de la rencontre, les locaux se faisaient pressants mais manquaient d'adresse devant le but. Ainsi, après 25 minutes de jeu et un match équilibré, le match basculait suite à un coup de pouce de l'arbitre, qui accordait un penalty plutôt sévère (d'après les dires de son assistant), les joueurs de Nike ouvraient la marque (1-0). Par la suite, les joueurs Ocanais essayaient timidement de réagir mais la défense francilienne tenait bon et malgré une ambiance délétère de la part des supporters adverses (insultes, racisme anti-corse), les Corses ne lâchaient pas. Quelques minutes avant la mi-temps, CABELLA se faisait remarquer une seconde fois et donnait un coup de pied volontaire à son adversaire, suite à une faute concédée sur lui. Second carton jaune, il était expulsé logiquement par l'arbitre qui continuait son "one man show", laissant ses coéquipiers jouer plus d'une mi-temps à 10.
La mi-temps était sifflée avec un avantage pour les locaux d'un but. Dès l'entame de la seconde période, même scénario, les joueurs locaux essayaient de doubler la mise tandis que nos joueurs se contentaient de bien défendre. Et sur plusieurs occasions franches, ANTONA, BASTELICA et le gardien AGOSTINI tenaient la baraque après plusieurs sauvetages en catastrophe. A l'heure de jeu, les joueurs de Nike doublaient la mise de la tête par leur très bon attaquant de pointe. En réaction, DAVID, puis ROUSSELIN s'essayaient avec des frappes lointaines mal ajustées. Sur la fin, l'addition aurait pu être plus corsée, avec la blessure aux cotes de RENUCCI, suite à un violent choc avec son gardien AGOSTINI, et les 3 changements effectués dans l'équipe ocanaise ont contraint la formation à terminer à 9 pour les dernières minutes. résultat final 2 à 0.
Résultat logique au vu de notre adversaire, plus athlétique, supérieur techniquement et dominateur dans le jeu et sans cette erreur d'arbitrage sur ce penalty, qui aurait permis aux ocanais d'y croire un peu plus longtemps, même si cela ne remet pas du tout en cause la qualité du jeu de notre adversaire du jour. L'aventure Coupe de France s'arrête pour l'équipe Ocanaise qui à, malgré tout, fait un bon parcours et félicitations à cette super équipe adverse pour qui nous souhaitons qu'ils aillent le plus loin possible dans cette compétition.

UST CAR Rouen – RC Port du Havre (0-1 après prolongations)
 
Tout d'abord, merci à M.Cerveau, Président Délégué de la Ligue de Normandie, pour sa présence à ce match. Bien joué, de la part du club Rouennais d'avoir fait enlever le cachet "double licence" à trois excellents joueurs du club cher au Président T.Doury. Atmosphère des grands jours à St Exépury, il est clair d'entrée de jeu que la TCAR va s'appuyer sur une solide défense et jouer le contre. Pas facile pour les Havrais de développer du beau jeu et pourtant les joueurs du RCPH ont été appliqués, mais les occasions sont rares, hormis cette tête de B.Pellerin qui va toucher le haut de la transversale : largement insuffisant pour donner des sueurs froides à T.Mahouahouas, le très sécurisant gardien local. Score à la pause 0 à 0.
Seconde période qui démarre sur le même rythme (plutôt du genre menuet) les joueurs des deux équipes veulent continuer l'aventure dans cette coupe de France, mais le football va pâtir de ce manque d'engagement, quelques tentatives de W.Bendada et R.Koubemba pour les Rouennais et réponse des Havrais d'une grande timidité par B.Pellerin ou A.Duhamel. Et arrive la 90ème minute : coup franc Platinien de C.Dial à 25 mètres qui expédie le ballon sous la transversale du gardien local, le ballon ressort et il est certain que le camarade T.Mahouahouas à pris un gros coup de tension. C'était chaud. Score 0 à 0, et c'est parti pour 30 minutes de mieux.
Les prolongations ne vont rien donner, et comme toujours dans ce genre de match, c'est l'exploit individuel ou le coup pied arrêté qui fait la différence.
109ème minute : un défenseur Rouennais bouscule un attaquant Havrais, vraiment pas méchant, mais c'est juste devant le nez de l'arbitre qui n'hésite pas une seconde et indique le pénalty. A.Letellier ne va pas faire dans le détail, frappe à l'anglaise et ouverture du score, 0 à 1. Qualification du RCPH pour les 1/4, le rêve est toujours présent. Victoire du RCPH 1 à 0. (Robert FERRY)
CHUROUEN3CHU Rouen - Robert MASSELIN (1-0)
Le CHU Rouen continue sa route et devient le spécialiste des éliminations des clubs normands car après avoir sorti VALLOUREC MANNESMANN Deville les Rouen (2-0) au tour précédent, ils ont cassé le ressort de ROBERT MASSELIN une entreprise pourtant spécialisée dans tout ce qui touche au ressort.
Nous lui souhaitons, pour varier un peu les plaisirs, de ne pas tomber sur le RC Port du Havre au prochain tour.
 
 
 
 
8CHROIUENEQUIPE 8CHUROUEN
 
Rédacteur : Daniel TESTE
Photos extraites des sites :