Picture333 min

Coupe nationale : 7 ligues en course en 8èmes !

16HECEQUIPE

Même si la Ligue de Paris affichera 10 représentants en 8èmes de finale, il reste au total 7 ligues capables de rapporter la timbale dans leurs escarcelles au mois de Mai.
Pour débuter, saluons plusieurs exploits et belles performances souvent réalisées à l’extérieur. Nous indiquions dans notre article de présentation des 16èmes de finale :
‘’…. il devra tout autant se montrer attentif et ne pas se laisser endormir car les équipes du samedi matin réservent souvent de bien belles surprises en Coupe nationale.’’
Et nous avons eu un certain flair car deux clubs du championnat parisien du Samedi matin seront encore présents en 8èmes. Ce prochain tour se déroulera le 24 Février à 14H soit en période de vacances pour certains.

lgogfefffLe premier est HEC PANATHENEE (cf photo en entête) qui s’est offert le luxe de sortir un nouveau pensionnaire de R1, le CHI Poissy (1-0), après en avoir déjà écarté un premier : US NETT !
Ce club, né au début des années 2000 par des anciens élèves d’HEC, avance en auto-gestion et son parcours en Coupe nationale va donc se poursuivre grâce au but en pleine lucarne d’Amine MERNISSI en milieu de la seconde période.

Le Ministère des Affaires Sociales Paris a encore fait parler de lui et en bien en se qualifiant pour le tour suivant. La victoire acquise pendant les prolongations chez MELV, en terre bretonne, montre leurs capacités à ne rien lâcher et leur force collective.

L’AS SKILL & SERVICE
a parfaitement digéré le gros morceau du RC Port du Havre qu’il a laissé en rade sans aucune contestation, comme l’avouaient sportivement les dockers lors de la réception d’après-match. Le score net est surprenant même si deux penalties ont alourdi l’écart en fin de match. Félicitations à Christophe GEBRI le coach et à son groupe. Il lui reste maintenant à revenir au championnat où sa place de reléguable ne reflète pas le bon niveau de son équipe. Prochain test samedi 3 Février chez APSAP Emile ROUX.

Saluons aussi la belle perf des Communaux Maisons Alfort des fidèles Gérard Jacques et Patrick Dudognon chez MEDICALE Clermont Ferrand. Les visiteurs communaux ont, selon nos échos, mieux terminé physiquement ce match à rallonge, ce qui leur a permis de franchir ce tour à l’issue d‘un débat âpre et globalement équilibré.  

A relever aussi, mais nous l’avions envisagé aussi, la superbe victoire de l’ASPTT Evry chez DRESSER Le Havre. Ce fût dur puisque les locaux ont envoyé sur la barre le ballon du penalty égalisateur en toute fin de match. A quoi ça tient !
 
Les ‘’GROS’’ sont passés même si le RC Port du Havre et EXPOGRAPH Vanves avaient aussi les moyens d’aller au bout.
Faites vos jeux ! NIKE, ASPTT Chambourcy, la Banque de France, SECUCAF Bordeaux et le TOAC nous semblent désormais faire figure de favoris. Mais attention à OCANA annoncé redoutable et aussi à SKILL & SERVICE et Robert Masselin Quevilly, deux clubs sur lesquels nous mettrons une petite pièce !
Le tirage au sort du jeudi 1er Février à la FFF pourrait remettre en cause cette hiérarchie qui n’engage que nous à l’appui des éléments que nous pouvons recueillir. Aux 9 autres clubs qui ne sont pas cités  de montrer qu’ils sont capables de déjouer ces pronostics et de nous faire honteusement mentir.
C’est tout le bien qu’on leur souhaite !  

Résumés et photos des 16 matchs
Respirez un grand coup et bonne lecture !

AITOUZDIMunicipaux de Cannes – Municipaux de Pietrosella (3-1 match arrêté à la 68ème)
Les Municipaux cannois du Président Jean-Jacques WILL menaient 3-1 et venaient d’inscrire le 3ème but lorsque le match a été stoppé par l’arbitre, Mr Tarek MEHOUACHI. A cet instant  les joueurs corses ont manifesté leur désapprobation constatant l’arbitre-assistant avec son téléphone portable en train de téléphoner l’estimant objectivement pas en mesure de juger un hors-jeu.
Nous n’en dirons pas plus, sachant que la Commission adéquate tranchera. Il nous a cependant été précisé que le match et sa fin se sont déroulés dans de très bonnes conditions et que la partie a été clôturée d’une réception conviviale à laquelle les deux équipes ont pris part en toute amitié.
 
Concernant le match, les locaux ont ouvert le score par Said  AIT-OUZDI (cf photo ci-contre), excellent attaquant âgé de 25 ans, du pied gauche. Ils menaient 1-0 à la pause. Les visiteurs ont égalisé (55ème) avant que les locaux ne reprennent l’avantage toujours par AIT-OUZDI et toujours du pied gauche (65Eme).
Le 3ème but encore inscrit par AIT-OUZDI toujours de son pied gauche (68Eme) devait signifier la fin du match dans les conditions relatées ci-dessus.
Décision dans l’attente comme on dit AU VIEUX CAMPEUR !

APSAP Ville Paris – Hôpital Raymond Poincaré : (1-3 après prolongations)
Le score était de 1-1 à l’issue des  90 minutes du temps réglementaire et les ‘’POIN POIN’’ ‘’POIN POIN’’ qui résonnaient des tribunes envahies par les 15 supporters hospitaliers ont sans doute contribué à cette belle et logique victoire des joueurs du Président-joueur Nicolas MEUGNIOT (cf photo ci-dessous). 
hpequipe
 
16VARCESNEIGECLUB DEFENSE Varces – AS CTE Orvault
Le match a été reporté au 3 Février (sur le même terrain) en raison des chutes de neige (cf photo ci-contre) mais les visiteurs n’ont été prévenus vendredi qu’à 18H55 (avec un train à 19h05).
 
Souhaitons pour eux que la FFF saura tenir compte de cet élément très important en ce qui concerne les frais de transports. Ce club possède des moyens financiers limités.
 
  
 RC Port du Havre – AS SKILL & SERVICE (1-5)
KO, MAIS DEBOUT
Très lourde défaite du Rcph ce samedi, et franchement rien à dire. Les Franciliens avaient l'envie de gagner, quant aux Havrais le match était déjà gagné et c'est toute la différence.
D'entrée de jeu, force est de constater que les joueurs de Christophe Gébri ne sont pas venus au Havre pour faire du tourisme, belle organisation défensive, les Parisiens sont meilleurs dans l'impact et vont se montrer d'un réalisme hallucinant :
7ème minute, perte de balle au milieu du terrain d'un joueur local et immédiatement J.Chamant récupère cette offrande et d'une frappe terrible va trouver la lucarne du jeune gardien Havrais, 0 à 1. Les Havrais bafouillent leur football, pas du tout dans le match les locaux et le deuxième but en est la preuve.
Encore une perte du ballon sur une touche, incroyable, débordement, centre et L.Aboubakar marque comme à la parade, 0 à 2, 24ème minute. Le Rcph va réduire le score à la 34ème minute par L.Bouquet, qui termine l'action d'A.Aubin, qui est manifestement hors-jeu, 1 à 2. Score à la pause et score élogieux pour le Rcph !!!!
Si le niveau de la Seine est au plus haut, la seconde période va être d'un niveau très bas, pendant 20 minutes le Rcph va pousser pour égaliser, mais avec des actions  bien trop tendres pour bousculer des Parisiens qui ne vont rien lâcher. Franchement respect aux joueurs Franciliens qui vont montrer ce qu'est un bloc défensif avec la marque de la solidarité.
Le reste du temps va être une parodie de football, du hourra football, c'est simple le Rcph ne va pas avoir une seule occasion digne de ce nom pendant toute la seconde période. Les Parisiens vont plier le match à la 80ème minute : contre-attaque à une vitesse qui laisse sur place toute la défense locale et L.Mahamadou se fait un plaisir de crucifier les locaux, 1 à 3. Par la suite l'arbitre va siffler 2 pénaltys pour les visiteurs avant de mettre fin au calvaire des Havrais. Victoire de Skill & Service 5 à 1. Un rayon de soleil dans cette journée, le regard de plaisir des Franciliens pour la qualité de la réception d'après match, le Rcph sait recevoir ses amis et merci à Jeannot, Lucien et Florian pour cette parfaite  organisation.
Bon vent pour les Franciliens pour la suite de la compétition et encore bien joué Christophe.
RF

16ASPTTEVRYMAUNIR16ASPTTEVRYLEMARIEDRESSER Le Havre – AS PTT Evry (1-2)
Pour ce déplacement en Normandie, sur le terrain du Havre ASDR, Benjamin Pierre (l'entraîneur des verts) avait été obligé de modifier ses plans en raison de quelques forfaits. Malgré cela l'équipe alignée a montré une grosse détermination et est parfaitement entrée dans la partie. Les premières occasions sont évryennes et c'est tout à fait logiquement que les verts vont ouvrir le score par Thomas Lemarie (cf photo ci-contre), d'une grosse frappe du gauche des 20m, le ballon se loge sous la barre. Hélas le même Thomas est touché à la cheville à la 30e minute et doit sortir. Il est remplacé par Hervé. Les locaux vont profiter de ce moment de flottement pour égaliser.

Peu après, Yohan, sur coup franc, tire sur la barre alors que le gardien était battu. Score à la pause : 1-1.
En 2ème période, les verts très disciplinés et solidaires, vont prendre l'avantage par Maunir Nehad (cf photo ci-contre). Décalé côté droit, notre avant-centre surprend la gardien d'une belle reprise au 1er poteau. Arnaud et sa défense vont faire front et repousser toutes les tentatives des locaux.
Hervé, Andress, Abdou qui venait de remplacer Andress ou encore Joshua vont avoir des occasions de marquer un 3e but, mais vont manquer de réalisme. Un penalty généreux accordé à 10' de la fin aurait pu permettre au capitaine adverse d'égaliser mais son tir est repoussé par la barre. Peu après à notre tour c'est une occasion qui trouve le poteau.
Après d'interminables minutes de temps additionnel, l'arbitre siffle la fin pour libérer les verts qui méritent leur victoire.
 
16DRESSEREQUIPE ASPTTEVRYEQUIPE
 
FC NIKE – ASPTNA Toulouse (4-0)
Bon match dans l’ensemble contre une équipe très sympathique avec un très bon état d’esprit. Nous marquons assez rapidement par notre goléador Romain David. Ensuite Guillaume Salzard corse la mise avant que Gregory Saadat n’inscrive le 3e but. Ce sera tout pour la 1ère mi-temps.
La 2ème mi-temps est un peu poussive après l’expulsion de Greg Saadat à la 65ème jusqu’à la 80ème minute environ où Driss Abes marque le 4ème but.
Nous aurions pu même dû faire mieux contre un adversaire diminué par la blessure de son gardien en milieu de première mi-temps.

16OCANAEQUIPEOCANA Entreprises – CHR Talence (5-1)
Ce samedi 27 Janvier, avait lieu le 16eme de finale de Coupe Nationale, et les Ocanais recevaient l'équipe du CHR  de Talence.
 
Malgré plusieurs absences, les Ocanais emballaient la rencontre dès les premières minutes, par l'intermédiaire de PORTELA, opportuniste, qui scorait dès sa première occasion, sur une reprise de volée ratée de CABELLA qui se transformait en passe décisive (5ème minute). 
 
Les visiteurs accusaient le coup d'avoir pris ce but trop rapidement et devaient s'incliner une seconde fois dès la 7ème minute, sur une tête de BASTELICA, servi sur un plateau par MUFRAGGI. Les ocanais traduisaient leur nette supériorité, affirmant une autorité évidente et une technique bien affirmée qui prévalut constamment. Les attaques adverses étant trop approximatives, le portier AGOSTINI passait une première mi-temps assez tranquille. 2 à 0.
Dès l'entame de la seconde période, même topo, par PORTELA, qui réalisait, coup sur coup, un doublé (49 ème et 52 ème), d'abord sur une ouverture lumineuse de TOGNETTI, plein axe, puis sur un excellent service de MUFRAGGI. 4-0. Les visiteurs étaient KO debout.
Par la suite, à la 56ème minute, Thierry CABELLA  sur une action personnelle, y allait de sa réalisation et aggravait encore un peu plus la marque. 5-0
Dès lors, les ocanais baissaient leur rythme tout en maitrisant la rencontre, permettant tout de même à PINTO NEVES de sauver l'honneur de la tête à la suite d'un corner de LEFORT (71eme). 5-1
Le score n'évoluait plus et l'arbitre renvoyait les deux équipes aux vestiaires avec la victoire Ocanaise. La traditionnelle reception d'après match à eu lieu, comme d'habitude, avec des échanges de convivialité et de partage comme on aime dans cette compétition de coupe nationale Foot Entreprise.
Nous tenons également à remercier nos adversaires du jour, ainsi que leur sportivité, avouant la nette supériorité ocanaise durant toute la rencontre.
Les joueurs, dirigeants et sympathisants ocanais se sont retrouvés le soir même pour feter la qualification, ou certains sont rentrés très tard dans la nuit.
Les joueurs du président Joseph SANTELLI se qualifient donc pour les 8èmes de finale et seront les derniers représentants insulaires dans cette Coupe Nationale.
Félicitations à tout le monde (joueurs, dirigeants, sympathisants) pour cette qualification.

16SECUEQUIPESSECUCAF Bordeaux – Conseil Général 92 (1-0)
VICTOIRE  DIFFICILE, MAIS   SUFFISANTE ! LA SECUCAF SE QUALIFIE POUR LES HUITIEMES DE FINALE!
Résumé vu par SECUCAF :  
C'est par le plus petit des scores que la SECUCAF vient d'obtenir sa qualification ! Sans plus attendre, il est nécessaire de féliciter les deux équipes pour leur prestation, en tous points satisfaisante !
 
Jouée sur la pelouse synthétique du stade Charles Martin à Bordeaux, devant un nombreux public bruyant mais bon enfant, cette partie a maintenu un suspense de la première à la dernière minute de jeu ! En effet, bien malin celui qui aurait pu désigner le vainqueur !
Les Nanterriens présentèrent une équipe athlétique, pratiquant un jeu cohérent et technique, les Bordelais pour leur part, se montrant très dynamiques, rapides dans leurs actions !
Tour à tour les gardiens durent intervenir avec brio, cela suite à des tirs appuyés et dangereux ! En première période, pas moins de douze corners furent obtenus par les deux équipes, ce qui démontre que le jeu était très orienté vers l'attaque !
Durant toute la partie on assista à de rapides déboulés de la part des deux camps qui mirent les défenses à l'ouvrage ! Costes notamment, clairvoyant dans ses buts, du intervenir  énergiquement à la 37ème minute, suite à un tir du visiteur Nouny, et se montra très satisfait en constatant  que le ballon qu'il  venait de dévier percutait la base du poteau, sans toutefois pénétrer dans le but!
C'était ('peut-être?) le tournant du match !!
 
16CG92EQUIPEEn seconde mi-temps, continuité d'un jeu vif, clair avec engagement total des acteurs ! C'est finalement à la 56ème minute, que suite à un corner (un de plus!) pour la  SECUCAF que  Charvat reprenait de la tête et réussissait à marquer !
 
La fin de la rencontre vit un forcing effréné des visiteurs qui exercèrent une forte pression sur les Bordelais, mais qui s'exposaient dangereusement à des contres de ces derniers, ce qui faillit arriver à la 81ème minute, après une remontée rapide de Vanderbelin, le gardien visiteur Moreau remportant le face à face !!
 
 Les dix dernières minutes et cinq minutes d'arrêts de jeu qui parurent bien longues aux hommes des dirigeants Bordelais Mrs LAFFONT, BUISINE, DORIANT, KANTE, CASAGRANDE ! Mr  METZER qui réalisa un bon arbitrage, bien aidé par Mrs PALLARUELLO et REY,  sans oublier le délégué Mr GUICHART très appliqué dans sa tâche sifflait la fin de la rencontre !
Malgré l'enjeu, la partie se déroula de façon correcte car les joueurs pratiquèrent dans un esprit sportif. Il est probable que malgré leur déception, les visiteurs  garderont un bon souvenir de leur passage à Bordeaux, car en effet les "gars " de la SECUCAF les reçurent de façon fort courtoise et amicale, ce  qui est de coutume dans la grande famille du FOOT ENTREPRISE !!
(Jean DUTREY)

16SECUCAFARBITRESRésumé vu du côté parisien :
Hier la SECUCAF Bordeaux recevait le Conseil Général du 92. Dépaysement et belle escapade pour les parisiens, mais énorme frustration au sortir de cette défaite.
 
Les deux équipes ont toutes deux eu leur chances et pour preuve, chacune a eu sa mi-temps : Après un premier ballon de relance hasardeux, les visiteurs après cette alerte face à des bordelais bons manieurs de ballon et combinant bien, se mettent à jouer en mettant le pied sur la ballon et en imposant un certains rythme aux locaux.
 
Le duo offensif composé d'Ahmed Abouzeir et Jaouad Sayhi fut terriblement pénible pour la défense locale, d'autant que le milieu offensif haut, Youssef Nouny faisait parler sa grande qualité technique pour destabiliser une équipe de SECUCAF pourtant bien en place, et ce tant sur tous les coups de pieds arrêtés que sur ses frappes de balles.

Sans prendre trop de risque vu la qualité offensive de leurs adversaires du jour, les bordelais jouent chacun de leur coups avec sérieux et application. Sans pour autant se créer de réelles occasions en première mi-temps, ils ont réussi à s'approcher de manière concrète à plusieurs reprises du but adverse sans concrétiser la dernière passe. Pour le CG92, le latéral droit Ange, très actif hier sollicitait constamment la défense adverse par ses montées incessantes et combinant très bien avec Yoan Fernandes et Paul Soudé au milieu de terrain, qui n'ont pas lésiné dans les efforts au millieu.
On sentait les locaux très concentrés face à leur adversaire, n'hésitant pas à multiplier des fautes utiles pour couper la marche en avant des parisiens (premier carton jaune au bout de 10 minutes).
Youssef Nouny constamment dangereux dans la zone décisive, alerte une première fois la défense adverse : en pleine surface, un crochet subtil pour se mettre sur son pied droit, malheureusement le défenseur à terre a réussi du bout du pied et toucher le ballon juste ce qu'il fallait pour empêcher un but tout fait aux 6 mètres. Première alerte.
Quelques minutes plus tard, sur une belle combinaison des parisiens, Youssef Nouny à l'entrée de la surface sur un ballon très bien donné par Jaouad Sayhi voit sa frappe échouer sur le poteau.
0-0 à la mi-temps : frustrant pour les parisiens, mais mérité pour les bordelais tant ils sont restés concentrés.
Le second acte fut tout autre : une entame catastrophique pour les parisiens tant dans l'engagement que de l'intensité, a donné une certaine confiance aux locaux, qui du coup ont imposé leur rythme pendant 20 bonnes minutes. Durant ce temps, la défense parisienne était acculée par une alternance de ballons longs et attaques placées, et même si cela n'a pas donné grand-chose, cela a rendu de la confiance aux bordelais, et surtout puisé dans les réserves de leurs adversaires. Une fois réveillés, les parisiens ressortent un peu la tête de l'eau, en se créant de nouveau des opportunités : sur un ballon très bien donné par Farouk Hamadi, Ahmed Abouzeir, à la limite du hors déstabilise seul la défense adverse par sa vitesse et s'en va défier le gardien en face à face. Celui-ci qui sort rapidement dans les pieds de l'attaquant le gêne assez pour l'empêcher de frapper dans le but...
16SECUCENTREELes bordelais ne baissent pas le pied pour autant. Ils continuent de pilonner la défense adverse qui commence, à force de ne pas concrétiser, à se laisser déborder par les très vifs joueurs latéraux offensifs bordelais : les incursions dans la surface sont de plus en plus nombreuses et on sent dès lors que ce match risque de se jouer à pas grand-chose.
 
Ce qui fut confirmé : sur un énième corner (beaucoup de corners des deux côtés d'ailleurs...) une sortie du gardien parisien, certes empêchée par l'amas de joueur bordelais devant le but, n'empêchait pas le joueur de SECUCAF de placer le ballon de la tête au fond des filets...
 
Plus de calcul dès lors: les bordelais jouent tous les coups à fond, au regard des espaces crées par les parisiens, qui acculent leurs adversaires sur chaque ballon, pour revenir.
Sur un premier ballon dans la surface côté gauche, Yoann Fernandes seul face au gardien (et encore une fois sa très bonne sortie) ne peut reprendre le ballon correctement pour la mettre au fond. Quelques minutes plus tard, sur une autre incursion de Youssef Nouny et un ballon repris par Ahmed Abouzeir aux 6 mètres, le gardien qui était pris à contre-pied, réussit malgré tout à sortir le ballon du pied pour repousser le danger.
L'attaque / défense de fin match ne changera pas le score final.
Défaite frustrante clairement, le fait que nous n'ayons pas su concrétiser nos temps forts nous porte grandement préjudice...
Merci à  SECUCAF qui a fait l'effort de nous recevoir de manière très correcte et avec leur moyens : on leur souhaite bonne chance pour le reste de la compétition !
Mention spéciale à Christophe DEMONCHY pour sa belle prise de contact
 
16SECUCAF11 16SECUCAF22
SECUCAF44 16ENTETE
  
ASPTT Champigny  – Paris Accenture AS (2-0)
Un match opposant une équipe de R2 du samedi après-midi à une équipe évoluant en R2 le samedi matin. Dès l’entame de match les locaux appliquent les consignes de coach Fromageond à savoir mettre tout de suite la pression sur les joueurs visiteurs.
Le match pourrait se résumer là-dessus : pression des campinois qui obtiennent quelques occasions plus ou moins dangereuses et une équipe de Paris Accenture qui essaie de placer difficilement quelques banderilles en contre.
A la mi-temps, la domination des locaux est stérile – score 0-0
La 2ème mi-temps est la copie conforme de la 1ère mi-temps : une équipe de Champigny qui cherche à faire la différence et une équipe d’Accenture qui a plus de mal à placer les contres.
La situation se débloque à la 74ème pour les locaux sur un centre du n°7  remisé par Laurent Jalta, le 11 Cédric Seychelles frappe pour l’ouverture du score.
7 minutes plus tard  c’est Steeven Borval le n°10 qui vient sur une ouverture du 9 gratifier les spectateurs d’un contrôle de la poitrine et d’un lob en douceur pour tromper le gardien pour la 2nd fois.
2-0 les locaux ont géré jusqu’au coup de sifflet final. Un face à face entre le gardien campinois et l’attaquant d’Accenture ne changera rien au score. Victoire de ASPTT Champigny qui se qualifie pour la 2ème saison de suite les 8ème.
A noter une très bonne équipe de Paris Accenture qu’il ne fallait pas laisser jouer pour ne pas se mettre en difficulté – mission accomplie. Bonne fin de saison à eux.
 
16CHAMPIGNY2 16CHAMPIGNYEQUIPES
 
16AMADEUSAA AMADEUS – TOAC Toulouse (1-8)
Nous avons marqué contre notre camp assez rapidement puis encaissé un deuxième but sur coup de pied arrêté dans la foulée qui nous a mis dans de mauvaises conditions pour ce match qui s’annonçait dans tous les cas difficile au vu de la supériorité technique des Toulousains.
N’ayant pas dans l’idée de fermer de le jeu, le score de 5-0 a la mi-temps était déjà lourd. En deuxième mi-temps, nous avons continué à jouer malgré tout, concédant 3 nouveaux buts mais nous réussissons à sauver l’honneur sur corner.
 
Nous regrettons de ne pas avoir été plus décisifs car nous avons tout de même réussi à embêter un peu l’arrière garde toulousaine en nous procurant 2 grosses occasions a 2-0 et 3-0 en première mi-temps et qui auraient pu nous aider à nous remettre dans le match.
 

Le cri d’AMADEUS : https://photos.app.goo.gl/r3u0PN4R9nvXXhsZ2

TOACRECEPTIONAMADEUS (Nice) - TOAC : 1 - 8

Buts: JP (x3), Martial (x2), Titou, Benji, Marco

Du sérieux avec une bonne entame !

Le sérieux en début de match, avec notre attaque rapidement dangereuse, et 3 buts en 20 minutes, met l'équipe dans de bonnes dispositions malgré quelques jambes lourdes avec le déplacement et un bon coup de soleil pas habituel pour nous les toulousains en ce moment. L'équipe d'Amadeus est portée sur l'attaque et se projette en nombre, titillant à deux trois reprises notre défense. La mi-temps est sifflée sur le score de 5-0 après 2 nouveaux buts.
La deuxième mi-temps nous permet de faire participer tout le groupe avec une demi-heure à 10 après la blessure d'un central, et 3 buts supplémentaires de notre côté et un but encaissé sur corner de la tête.

Bravo au groupe et au club pour cette qualification !
Une spéciale pour Ju qui n'est pas rentré et aux chauffeurs des minibus. Merci aux dirigeants pour la logistique.
Merci à AMADEUS pour l'accueil, l'état d'esprit et la réception d'après match.
(Phil HERRY - TOAC)

LIA OCTEVILLE Le Havre – Banque de France (2-5)
A la pause rien n’était joué, les 45 premières minutes étant soldées sur le score de parité de 1-1.
Les banquiers ont fait la différence en deuxième mi-temps s’appuyant sur leur buteur Bacari FATY (cf photo ci-dessous) auteur d’un triplé. Michael FATY et Mohamed SETTA (cf photo ci-dessous) ont complété la liste des buteurs.

16BDFEQUIPES
16BDF1 16BDF16
 
16MASSELINARBUITREROBERT MASSELIN Quevilly – SCPO Paris (3-1)
Hier, Samedi 27 Janvier, nous recevions le SCPO Paris (Cheminots de la SNCF) pour jouer le 16ème de Finale de Coupe de France Entreprise.
Après une qualification en 32ème face à Peugeot Poissy (0-1) il était temps de confirmer pour rassurer les troupes et montrer que notre seul objectif en CDF est de gagner.
En raison de l’absence de Julien Daviet, pour des raisons professionnelles, c’était Alexandre Bellamy et Halim Belaiter aux commandes de l’équipe pendant 1 semaine.
On nous avait promis une équipe du SCPO très solide, très physique et bien en place : ça n’a pas manqué. Nos 16 guerriers s’imposent 3-1 dans un match sérieux, appliqué et intéressant.
Voici les principales situations du match:
- 3ème min: Domination de l’adversaire pendant 2 minutes. Action dangereuse pour le SCPO, belle parade de Alexis Mogis.
- 5ème min: Domination qui dure et qui use déjà nos joueurs. Belle frappe et deuxième parade de notre gardien coup sur coup.

16MASSELINQUIPE- 11ème min: L’ASRM a inversé la tendance et domine fortement depuis 3 minutes. Coup Franc pour Raphaël Lemire sur la tête de Rouchdi El Majoub. Belle parade du gardien adversaire.
- 16ème min: Faute de Ismael Lotties, coup franc dangereux pour le SCPO, au-dessus.
- 20ème min: Rouchdi se bat sur le côté et obtient une touche. Pierrick Maurice arrive vite et joue sur Rouchdi élancé, il contrôle, élimine un joueur, puis deux, rentre dans la surface, élimine un troisième joueur au premier poteau. Il délivre un délice de passe en retrait pour un Anthony Loir affamé. Il va conclure par une frappe cadrée. BUT. 1-0.
- 27ème min: Festival à gauche Loir et Zaika. Zaika élimine 2 joueurs le long de la touche et avance de 30m. Loir et El Majoub sont seuls face a but (3 contre 2). Zaika crochète le dernier défenseur qui tacle et arrête la balle avec sa main en annulant clairement une action de but. Carton jaune. (Rouge???!) Coup franc de Loir au-dessus.
- 30ème min: 2 corners d’affilé bien tirés par Lemire qui semble vouloir marquer et faire taire les supporters parisiens qui ont fait le déplacement pour le charier. Le 2ème est dévié vers Mehdi Benzdira qui reprend en demi-volée. Frappe stoppée par une main qui semble volontaire de la part d’un défenseur. (Rouge ???!) Non signalé par l’arbitre.
- 32ème min : Coup franc à droite à 30 mètres. Lemire, d’un délice de frappe enroulée va attraper la lucarne opposée. TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE. 2-0.
- 40ème min : Corner concédé par notre solide défenseur Bastien Chaloine. Bien tiré par le SCPO. Tête. But. 2-1.
- 41ème min : Action incroyable Loir + Zaika suivi d’un appel contre appel d’école d’Eric Pottier qui frappe. Celle-ci sera détournée honnêtement par un défenseur.

- 52ème min : Second festival de Rouchdi dans l’axe pour Éric, suivi de près par Anthony Loir. Il ne reste plus qu’à tirer. Il remet sur Loir qui marque. Signalé hors-jeu. But invalidé.
- 55ème min : Coup Franc très dangereux pour le SCPO. Sauvé sur la ligne par Mehdi.
- 82ème min : Penalty concédé par Kévin Bali rentré quelques minutes plus tôt. Tiré par Anthony Loir. Doublé pour notre numéro 10. 3-1.
- 83ème min: Festival de notre Rouchdi national en forme olympique aujourd’hui, il élimine 3 joueurs, arrive devant le but et tire à côté.
- 85ème min : Action de Ichame Zaika qui progresse sur son côté pour donner un ballon à Loir, incompréhension entre les deux hommes, perte de balle.
Le principal est fait et avec la manière! Nous aimons tous le football pour vivre ces moments.
Merci à la cinquantaine de supporters présent, aux joueurs et au staff qui m’entourent pour ces moments fabuleux de Coupe nationale. Les deux clubs ont pu échanger après le match autour de sandwichs offerts par l'ASRM. Le résultat est rassurant.
Pierre

16MEDICALEPRESSEMEDICALE Clermont Ferrand – Communaux Maisons Alfort (1-3 après prolongations)
Foot entreprise : l’AS Médicale s'arrête en 16e de finale

Samedi après-midi, l'AS Médicale Plus recevait, au stade des Cézeaux, les Communaux de Maisons-Alfort dans le cadre des 16es de finale de la Coupe nationale de foot entreprise. Malheureusement pour les Clermontois, l'aventure s'arrête aux portes des huitièmes.
 
C'est sur un terrain difficile que ce nouveau tour de Coupe s'est joué. Avec des conditions difficiles, ce sont les locaux qui mettent le plus d'intensité dès l'entame du match. Les vingt premières minutes sont dominées par les Clermontois, qui se créent une occasion franche à la 8e minute qui ne donne finalement rien. L'équipe de Maisons-Alfort, alors dominée, ouvre la marque à la 18e et se relance dans le match (0-1). Après ce premier but, l'AS Médicale a su quand même revenir avec un but sur corner de Lucard (1-1, 43e).
 
Le retour des vestiaires s'avère compliqué pour l'AS Médical qui subit le jeu imposé par les visiteurs. Ces derniers réussissent à mettre, à l'aide de joueurs rapides, la vitesse nécessaire pour étirer les lignes et fatiguer les Clermontois qui ont fait preuve de beaucoup de courage dans la tâche défensive.
 
La deuxième mi-temps voit les deux équipes se crisper tandis que les esprits s'échauffent sur le terrain. Il faut donc attendre la prolongation pour que le score évolue, avec un but de Labin (1-2, 109e).
 
Puis dans les derniers instants du match, Guiro, tout juste entré en jeu, réussit son un contre un avec le portier de l'AS Médicale, et crucifie les Clermontois qui jetaient leurs derniers efforts dans la bataille.
 
La fiche
AUBIÈRE (Stade des Cézeaux).
Buts. AS Médicale : Lucard (43 e) ; Maisons-Alfort : Bazile (18 e), Labin (109 e), Guiro (116 e).
Avertissements. AS Médicale : Bisiaux (30 e) ; Maisons-Alfort : Bouaraba (93 e).
AS Médicale. Tardieu-Verdenbet, Bisiaux, Laguet, Rouer, Gay, Humbert, Minet, Chandelier, Lucard, Mallet, Achalme, Monier, Vigier, Coudoin, Martel, Amblard.
 
16MEDICALEQUIPES
 
16MEDICALE4 16MEDICALE
 
16MEDICALE11 16MEDICALE33EQUIPE
 
 16MELVEQUIPES 16BERTRANDLHUISSEIRCOACHMELVMELV – Ministère des Affaires Sociales (0-3)
Après un protocole qui s'est passé dans la bonne humeur à l'image de la photo de groupe, les choses sérieuses ont commencé dès le coup d'envoi avec un débordement du capitaine du MELV FC (EUDE)(cf photo du coach) qui donne un centre ajusté à HARDY qui se voit trop court pour pousser le ballon au fond des filets.
 
 Ensuite les visiteurs se sont accaparé du jeu et ont su dominer leurs adversaires du jour par leur justesse technique et leur domination physique sans pour autant réussir à marquer. Les locaux se sont contentés de quelques contre dont 2 frappes lointaines qui auraient pu faire basculer le match (TOURTERELLE et MOULIN).
 
Le score à la fin du temps réglementaire était ainsi de 0-0 et c'est au cours de la prolongation que le MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES a su faire exploser son adversaire en marquant un but dès le coup d'envoi par un débordement sur le côté droit qui permettait de servir leur attaquant  d'un centre contré par un défenseur de MELV FC.
Les locaux se sont ensuite découvert pour essayer de revenir au score mais ont seulement réussi à se faire contrer 2 fois dans ces terribles prolongations. Le score final de 3-0 peut paraître sévère pour les bretons mais c'est une victoire logique du club Parisien du MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES.

16MELVEQUIPE 16MASOCIALESEQUIPE
 
16HECCOMPOHEC PANATHENEE – CHI Poissy (1-0)
Contexte: Nous ne partions pas favoris face à cette équipe habituée des joutes du R1 Samedi Après Midi, mais notre victoire nette contre Nett US nous donnait confiance dans nos capacités. Une vingtaine de supporters ont fait le déplacement pour soutenir le Pana sur son synthétique Jovacien (NDLR : Jouy en Josas). Dernière confrontation: un 32ème de finale de Coupe nationale remporté par HEC en 2010.
 
- 1ère mi-temps: Nous mettons le pied sur le ballon et nous installons dans leur camp. Tactiquement et physiquement nous prenons le dessus, mais leur numéro 10 très vif balle au pied nous fait mal, et Poissy se crée 3 situations très chaudes contre le court de jeu.
 
La mi-temps arrive à 0-0, et nous maîtrisons jusque-là le match et la possession. Mi-temps plutôt physique que nous dominons de la tête et des épaules. Beaucoup de fautes commises sur notre numéro 6 Charles Ginot, dont la protection de balle et la sérénité énervent les milieux pisciacais.
Leur numéro 9, très physique ne parvient pas s'imposer face à notre défense hargneuse et concentrée.
 
16HECCAUSERIE- 2e mi-temps : Le jeu s'ouvre en deuxième mi-temps, et nous devenons plus dangereux. 55' Sur une erreur défensive de notre part, Poissy se crée une situation très chaude mais mal négociée par leur numéro 10 pourtant très bon balle au pied. Ce sera leur dernière occasion de s'approcher des buts d'HEC.
On se crée 2 ou 3 frappes cadrées jusqu'à la 70e, où Amine MERNISSI, jeune joueur issu du centre de formation, qui réalise sa deuxième saison au Pana, réceptionne une transversale côté gauche et enroule une frappe du droit depuis le coin gauche de la surface. Lucarne opposée, 1-0.
 
Ensuite nous gardons la maîtrise du ballon, et Poissy durcit le jeu et multiplie les fautes (dans un bon état d'esprit néanmoins, à part leur entraîneur qui se fait expulser vers la 75e). Nous sommes très proches de doubler la mise par deux fois dans les 10 dernières minutes, et l'arbitre nous libère à 94e !
 
- Bilan: une victoire bien maîtrisée et amplement méritée, même si avec plus de réalisme des deux côtés le score aurait pu être plus élevé. Nous continuons d'avancer avec humilité dans cette compétition bientôt centenaire. Nous égalons le meilleur parcours du club avec ce 1/8 de finale, et suivrons avec beaucoup d'attention le tirage de jeudi, dans l'espoir de décrocher un 1/4 inédit pour nous, en espérant un déplacement ! C'est aussi important de montrer qu'il y a des équipes compétitives en R1 Samedi Matin en Ile de France !
Au centre en blond, Pierre Leschallier de Lisle, capitaine, notre gardien Antoine Manhes et notre arrière gauche Antoine Peterschmitt, nommé homme du match ce samedi et la photo de l'équipe après le match

cnexpograpghASPTT Chambourcy – EXPOGRAPH Vanves (2-1)
Vu par EXPOGRAPH :
Expograph avec fierté et honneur
Il aura fallu attendre la 89e minute pour voir nos joueurs plier contre le cours du jeu sur une des seules actions du favori Chambourcy.
Après avoir mené 1/0 à la mi-temps suite à une belle balle en profondeur de Karim Bouzidi, repris au 2e poteau par Johann qui croise et marque.
Expograph mène, rien à dire tellement ils étaient présents et attentifs aux consignes.
La seconde mi-temps avait repris depuis 3 minutes que Chambourcy profitait d’un mauvais alignement de la défense pour marquer sur sa première occasion..!

Nos joueurs reprirent leur domination dans ce match indécis et cruel pour nos couleurs car à la dernière minute encore sur une mauvaise couverture défensive, but en lob qui assassine les verts qui ne méritaient pas cela. VRAIMENT.

Les prolongations auraient certainement été difficiles pour nos adversaires mais le sport est ainsi fait et les meilleurs ne gagnent pas toujours.
Le Président de Chambourcy a d’ailleurs reconnu qu’il revenait de très loin.
L’AS Expograph est sur la continuité du travail effectué depuis plusieurs mois et le mois à venir avec les réceptions de l’US Métro puis des leaders NIKE et enfin le match retour contre Orange sera le révélateur de notre progression.
La remontada est toujours d’actualité et le podium d’Ile de France encore à portée
Bravo à tous, joueurs, coaches, dirigeants, joueurs supporters qui aujourd’hui ont poussé notre équipe.
Le groupe se soude, les joueurs sont contents de se retrouver, je suis sûr que nous allons vivre de grands moments d’ici le mois de juin..! Il y  a encore 3 coupes à gagner...
FORZA EXPOGRAPH
Le petit rapporteur optimiste.
 
16CHAMBOURCYEQUIPES

Vu par un camboricien (Micke MUYSHOND) :

C’est à un vrai match de coupe auquel nous avons assisté samedi. 2 belles équipes de DH s’affrontaient : l’Asptt Chambourcy, l’actuel dauphin de Nike, face à Expograph Vanves, dont on se demande pourquoi ils ne naviguent pas dans le haut du panier vue leur prestation aboutie de samedi.

Un match âpre, physique, intense, irrespirable où chaque duel gagné permettait de prendre le dessus psychologiquement sur l’adversaire.

16CAHMBOURCYEQUIPEUn 1ere mi temps équilibrée, pas de round d’observation, Expograph se jettant dans la bataille avec envie, en témoigne cette occasion franche au bout de 5 min, une maître frappe de François Gilbert, repoussée avec classe par son presque homonyme Arnaud Gibert . On sentait le milieu Vanvais prendre progressivement le dessus sur le milieu camboricien. Mais au bout de 25 minutes, sur une lumineuse ouverture de Martial Glaisner, Stéphane Robinet effectue un contrôle de la poitrine parfait pour se retrouver face au portier Vanvais, mais une tentative de lob mal maîtrisée venait anéantir cette formidable opportunité.

Alors qu’on s’approchait tranquillement de la mi-temps sur le score nul et vierge de 0-0, montrant à quel point les débats étaient équilibrés, une perte de balle anodine côté camboricien offrait une dernière opportunité à Expograph, convertie de manière magistrale par Johan De Blaise à la 44e minute, d’une frappe venant se loger dans le petit filet de Maître Gibert, battu. Mi-temps 0-1.

Le discours de coach Pat à la mi-temps a dû galvaniser les troupes bleues car dès la reprise, à la 48e minute, une ouverture « Feralienne » du portier Gibert (tout sauf un dégagement de gardien !) permettait à Stephane Robinet de se retrouver seul côté droit de la défense vanvaise, excentré à l’entrée de la surface, de tenter un magnifique lob qui termine sa course au fond des filets d’Expograph. 1-1. Les camboriciens respirent mieux, mais tout reste à faire. S’ensuive 15 minutes de domination des locaux qui multiplient les centres, bien contrôlés par une défense Expograph vraiment bien en place. Aussi, à l’heure de jeu, on sent à nouveau le milieu de terrain d’Expograph prendre le dessus sur le milieu de terrain bleu roy. Du sang neuf, côté camboricien, surtout l’entrée du Picard Pierre Delecroix, allait refroidir le clan vanvais : alors qu’on s’approche logiquement des prolongations, une dernière ouverture lumineuse de Steph Robinet, Monsieur Plus en ce 27 février, dans la course de notre Pierrot, qui s’emmenait magnifiquement le ballon et glissait le cuir hors de portée du gardien, crucifiant du même coup Expograph, l’arbitre sifflant la fin du match sur l’engagement. 2-1 pour Chambourcy.

Cette victoire fait un bien fou aux hommes de Pat Alzina et leur permet de bien préparer leur choc face au FC Nike. Mention spéciale pour cette talentueuse et valeureuse équipe d’Expograph qui, si elle évolue à ce niveau, va être un véritable épouvantail en DH.

 Tirage au sort  prévu le jeudi 1 Février et match le samedi 24 Février à 14h00.

Rédacteur : Daniel TESTE