Picture333 min

Il était une fois dans l’ouest : AS CTE Orvault !

8ENTETE


Thomas AUDREN
est un peu devenu le Charles BRONSON de son club de l’AS CTE Orvault, après avoir dégainé par deux fois lors de son duel vainqueur avec Robert MASSELIN.
IL ETAIT donc UNE FOIS l’AS CTE Orvault DANS L’OUEST et en particulier dans le District de Loire Atlantique !
Ce club bien sympathique autour de son Président Christophe TOURRES, vit là une très belle aventure que ce dernier souhaite pousser encore un peu plus loin.

Municipaux Cannes : la montée des marches !
Il en est de même pour les Municipaux de Cannes qui continuent à gravir, marche par marche, tous les niveaux de cette compétition. Battre le TOAC n’était pas du tout évident. Ils l’ont fait brillamment encore une fois grâce à leur buteur Said AIT OUZDI.

8RESULTATS

Le Ministère des Affaires Sociales, club du samedi matin, est le 3ème club avoir réalisé une superbe performance en éliminant l’ASPTT Champigny, club de R2 grâce à un but inscrit dans les arrêts de jeu. Une réserve ayant été posée, nous attendrons le verdict de la commission adéquate pour connaître la décision finale.
8NIKEBENHADJSaluons aussi les deux belles perfs, celle d’abord du FC NIKE chez  SECUCAF, le but d’Ahmed BEN HADJ (cf photo ci-contre) mettant fin à une longue invincibilité du club girondin. Les 250 spectateurs ont assisté à un très bon match de Football Entreprise.
Idem pour les camboriciens de l’ASPTT dont la victoire chez OCANA Entreprises en terre corse, montre la valeur et les ambitions.
 
Félicitations à ces deux équipes comme à la Banque de France qui a bien pris soin de ne pas mésestimer HEC PANATHENEE qui aura lutté jusqu’au bout.

Même si la hiérarchie a été respectée, l’AS SKILL & SERVICE a réalisé un joli coup en s’imposant dans les prolongations face aux Communaux de Maisons Alfort.
Enfin le match Hôpital Poincaré Garches contre l’ASPTT Evry a été reporté au 3 Mars.
 
Tirage des ¼ de finale (et des ½ le vendredi 2 Mars à la FFF)
Les matchs se disputeront le samedi 31 Mars, soit pendant le week-end de PAQUES !
 
8NIKEANTOOINEBLANCSECUCAF Bordeaux – FC NIKE (0-1)
Résumé vu du côté de NIKE
Tout d’abord un très bon accueil de l’équipe Secucaf Bordeaux et de ses dirigeants.
Dès les premières minutes de jeu, les hostilités commencent avec Secucaf qui débute sur les chapeaux de roues en attaquant rapidement. Nous avons mis une à deux minutes à rentrer dans ce match dans l’ensemble équilibré avec deux équipes du même niveau. C’est un bon match de foot avec de l’engagement et de la bonne technique de la part des deux formations.

Nous avons quelques occasions mais, suite à une passe décisive de Guillaume SALZARD, c’est un coup de génie d’Ahmed Ben Haj qui nous permet d’ouvrir le score sur un magnifique but de 30 mètres. Nous jouons la 25ème minute.

Ensuite les deux formations se rendent coup pour coup.
En poussant très fort Secucaf aurait pu égaliser dans les arrêts de jeu sans un sauvetage sur la ligne de notre défenseur Jean Mendy.
A retenir que le club de Secucaf a été très accueillant. Merci à eux.
(André Auclert - FC Nike)

8ACTIONAERIENNERésumé vu du côté girondin
Le dernier match:   la foule des grands jours, plus de 250 spectateurs d'après les initiés, s'était donné rendez-vous Stade Alfred Daney dont la pelouse était superbe pour la saison  en espèrant voir l'équipe locale de la SECUCAF  venir à bout du FC NIKE, tenant de cette coupe nationale et leader invaincu dans la plus relevée des ligues, celle de Paris Ile de France.
 
Ce que l'on peut dire à l'issue de cette rencontre, c'est que le grand favori a vascillé et que l'exploit était à portée des joueurs d'Olivier LAFFONT et de Kaoussou KANTE qui, sur la physionomie de la rencontre auraient mérité mieux que cette courte défaite.
 
Les locaux ratait le coche d'entrée (1ère mn)  Alex GRASSIGNY parti sur son côté gauche  butait face au gardien Parisien Nabil BOUTOUBA bien sorti à sa rencontre. La suite du match verra une équipe de NIKE solide autour notamment du régional de l'étape, le capitaine Antoine BLANC (ex Blanquefort, Lège Cap Ferret) et du  talentueux meneur de jeu Mahamadou KEBE  et et du buteur Romain DAVID très mobile sur le front de l'attaque.
La SECUCAF était bien présente mais force était de contater que les remontées de ballon étaient moins fluides. Il fallut attendre la 26ème mn sur un contre rondement mené pour voir Ahmed BENHAJ devancer la sortie de Matthieu COSTES par ailleurs excellent pour ouvrir le score.
En fin de 1ère mi-temps  NIKE fut de nouveau dangereux à deux reprises à la 36ème mn et la 41ème mn et trouva par deux fois un Matthieu COSTES très inspiré pour écarter le danger alors qu'au préalable (33ème mn) Gaël DESPUJOLS monté aux avant-postes pour les locaux avait repris légèrement au-dessus de la transversale  un corner tiré au 2ème poteau par Jim DELAHAYE.
 
Changement de décor en deuxième période que la SECUCAF,  un peu inhibée jusqu'alors, allait dominer, le FC NIKE se regroupant en défense et ne faisant pas de fioritures pour s'en dégager. Bastien DORIANT, Jo CHARVOT et Alex GRASSIGNY multipliaient les raids bien alimentés par notre milieu composé de Khalid DARRABI, Giani CASAGRANDE et Jim DELAHAYE.  Les coup-francs et les corners se multipliaient et le public poussait les locaux en sentant que le vent pouvait tourner à tout moment. Notre défense articulée autour de Gaël DESPUJOLS et Yaya GOMIS dans l'axe et Max BARREAU et Joris LAFFONT sur les flancs, contenaient les techniques attaquants adverses.  Les situations confuses, faute (?) dans la surface à la 78ème mn sur Ambaliou AMOUSSA rentrée en jeu, ou  dangereuses, tête de Gaël DESPUJOLS repoussée sur la ligne par un défenseur, se multipliaient.
 
Les joueurs de NIKE très solides et matures dans leur tête ne rataient aucune occasion pour hacher le match et faisaient tourner le chrono à chaque contact. Notre équipe qui jetait ses dernières forces de façon souvent désordonnée pour égaliser, dû terminer à 10, Joris LAFFONT se sacrifiant à la 87ème mn  avec une faute de main intentionnelle alors qu'il était seul en défense (2ème carton).
Les bonnes rentrées d'Ibou SECK et Didier VANVLANDEREN emmenèrent un supplément d'âme mais en vain.
 
La fin de match fut pourtant très pénible pour NIKE avec plusieurs joueurs tenaillés par des crampes mais les attaques locales s'avéraient trop brouillones pour retourner la situation.
Dommage car ces Parisiens-là étaient prenable mais l'expérience du haut niveau aura parlé. La saison prochaine nous reviendrons plus forts titiller les meilleurs....
A signaler le bon esprit entre les deux équipes et les deux bancs malgré l'enjeu.
(D DORIANT - Secucaf)
 
 
8NIKEENTETEFACEBOOK 8NIKEEQUIPE
8NIKEGARDIEN 8NIKETOUS
 
 
8SECUCAFSERRAGE 8SECUCAFARBITRES
   

8NIKELAREG1
HEC PANATHENEES – Banque de France (1-3)
Le compte rendu complet, les images, la vidéo :
La Banque de France s’est imposée chez HEC après avoir pris très au sérieux cette jeune équipe enthousiaste qui découvrait les joutes finales de cette compétition.
Après une première période sans occasion mais avec un seul but banquier, le match s’est débridé par la suite, les joueurs de Christophe GERMOND enfonçant le clou dans les cinq dernières minutes malgré une bonne réaction des locaux.
 
8BDFACTION4 8BDFACTION6
 
8OCANAFETEOCANA Entreprises – ASPTT Chambourcy (2-3 après prolongations)
''Les prolongations pourraient être de rigueur !''
C’est ce que nous avancions, en modeste pronostiqueur, lors de la présentation des 8èmes de finale en début de semaine dernière.
Nous avions bien senti le coup car c’est dans les prolongations que les joueurs de Patrick ALZINA ont fait la différence.
 
Superbe performance pour l’ASPTT Chambourcy !
 Les deux équipes ensemble au coude à coude convivial après le match !
 
L’article de CORSE MATIN (édition du 25/2/2018) et celui du site d'OCANA (https://www.ocanafoot.com/)
 
8CORSEMATIN  8ARTICLEOCANA
 8CHAMBOURCYEQUIPE  8OCANAAVANT2
 8OCANAAVANT  8OCANAEQUIPE
   
 
8ctetousavantRobert MASSELIN Quevilly – AS CTE Orvault (0-2)
Après un score nul et vierge à la pause, les orvaultais ont ouvert leur compteur par Tom AUDREN, ce dernier récidivant quelques minutes plus tard pour donner à ses coéquipiers un avantage plus conséquent et définitif.
 
Ce samedi, un nouveau déplacement pour les huitièmes de finale. Direction Le Petit Quevilly pour affronter l'AS Robert Masselin.
 
Ne connaissant pas le niveau des autres équipes du fait de notre première participation, nous nous renseignons sur un des plus vieux clubs de foot Entreprise encore en activité (1950) : une équipe championne en titre de Normandie et redoutée. Par contre, ils n'ont jamais atteint les 1/4 de finale de la Coupe Nationale. Nous sommes prévenus. Ils veulent écrire l'histoire...
 
Nous sommes très bien accueillis par les dirigeants et je remercie Patrick TOUTAIN avec qui j'ai échangé et qui nous aidé dans notre déplacement.
Très bel échange également avec Mr MASSELIN, président du club, avec qui nous échangeons une bouteille de Calvados familiale et bien évidemment du Muscadet!!!
 
À consommer avec modération 
Beaucoup de spectateurs se sont déplacés sous ce beau soleil de Normandie.
Le match commence après la visite du Président de la Ligue de Normandie.
Nos adversaires sont plus fort individuellement, physiquement et plus jeunes. 
Il va falloir jouer avec l'expérience.
Ils sont plus entreprenants mais se méfient tout de même de nos remontées de balles collectives qui nous permettent d'avoir des situations dangereuses.
2 grosses occasions du numéro 9 sont stoppées par notre gardien Nicolas Sorin qui nous permet d'arriver à la mi-temps sur le score de 0-0. Un premier acte assez équilibré même si les occasions les plus franches sont pour l'ASRM.
 
8THOMAAUDRENRobert Masselin attaque plus fort et plus haut la seconde mi-temps.
Ils abusent peut-être trop de longs ballons au lieu de jouer plus collectif alors qu'ils ont l'effectif pour le faire. Au contraire, dès la récupération de balles, nous partons en contre en jouant au ballon et nous créons des décalages qui nous amènent à l'ouverture du score à la 65ème. Débordement de Julien Thoby qui se débarrasse de son défenseur qui réclame une faute et centre en retrait pour Thomas Audren (cf photo ci-contre) qui s'impose entre les 2 défenseurs et qui pousse le ballon au fond des filets. 0-1.
 
L'ASRM continue d'attaquer et à bien failli égaliser dans la minute suivante en débordant sur le côté gauche. Centre au point de penalty, frappe mais bizarrement le ballon passe au-dessus de la barre. La chance nous sourit !
Un nouveau contre côté gauche de Jean-Philippe ROUSSEL, centre au point de penalty et Thomas Audren double la mise à 10 minutes du terme.

 
 8ORVAULTDEAPRTTOTAujourd'hui, c'est le collectif qui l'emporte. De gros efforts (NDLR : un départ matinal - cf photo ci-contre) un peu d'expérience et de roublardise. Un gros match de coupe Nationale face à une très belle équipe de l'ASRM.
 
Nous avons été très bien accueillis dans le club house dans une belle ambiance. 
Un discours très fair-play de Mr MASSELIN montre également que le football Entreprise est une grande famille.
 
Nous attendons patiemment le tirage de vendredi. 
Accéder au 1/4 de finale pour une première participation est tout simplement exceptionnel.
(Ch Tourres)
 
8CANNESEQUIPEMunicipaux Cannes – TOAC Toulouse (2-1)
Après avoir digéré leur voyage en minibus, les toulousains se sont présentés face à une équipe des Municipaux Cannes (cf photo ci-contre) classée derrière AMADEUS en championnat, une équipe qu’ils avaient largement dominée au tour précédent.
Ont-ils pensé que ce match serait du même acabit et que l’histoire alait se répéter?
 
Ce ne fût pas le cas car le classement actuel en championnat de Côte d’Azur des cannois est dû en grande partie à un très mauvais début de saison sans réussite.
 
Depuis quelques semaines ils ont retrouvé la confiance avec de bons résultats. Ils ont confirmé cette tendance samedi dernier en éliminant un des favoris de l’épreuve.
8CANNESACTIONDANGERLes toulousains ont ouvert le score en début de match par leur numéro 7 à la conclusion d’un joli centre en retrait mais les locaux égalisaient à la 20ème minute sur penalty, un pied beaucoup trop haut dans la surface étant sanctionné par l’arbitre. Said AIT OUZDI, leur buteur, trompait la vigilance du gardien toulousain pour égaliser (1-1, 20ème)
La partie était équilibrée même si les visiteurs avaient par deux fois l’occasion de l’emporter en fin de matchs sur deux belles situations. Heureusement pour les locaux, leur excellent gardien réalisait deux parades décisives.
 
Et sur une contre-attaque que Said AIT OUZDI, encore lui, plaçait le ballon de la tête dans le but toulousain à la réception d’un très bon centre de son arrière gauche (2-1, 88ème).
La messe était dite ! Les Cannois se qualifiaient pour le ¼ de finale après une rencontre équilibrée, jouée dans un bon esprit et bien arbitrée. La réception d’après match confirmait cet état d’esprit.
Même si ce ne fût pas un Festival de Cannes, Jean Jacques WILL, l’homme à tout faire des cannois, pouvait savourer tout en saluant la qualité de l’équipe du TOAC et en particulier celle de son petit attaquant Titou et ses redoutables coups de pied arrêtés.
Comme il nous l’a indiqué en conclusion, Jean Jacques WILL attend avec impatience le tirage des ¼ de finale en espérant éviter le FC NIKE et l’ASPTT Chambourcy. Il ne doit pas être le seul !
 
L'article du journal NICE MATIN (Gilles MASSE) :
Foot Entreprise - Coupe nationale
L' ASLM Cannes élimine Toulouse en huitièmes !
Stade Raymond Gioanni, ASLM Cannes bat Toulouse 2 à 1 (1/1)
Arbitres: M.  El Abed assisté de MM. Moniotte et Aitouzdi
Buts, ASLM Cannes, Said Ait Ouzdi (24',sp et 88'); Toulouse OAC, Maseaud (14')
ASLM Cannes: Bierla, Jonini, Fenech, Scarinci, Karboua, Benslimane, Bartolone, Ribal, S. Ait Ouzdi, A. Ait Ouzdi, Deunette - Bloyer , Rezgui, Quaranta, Vicari. Entr: José et Jacques Will
TOAC: Hazera, Darmaillacq, De la Concha, Larbid, Landes, Dore, Mazeaud, Igersheim, Lirola, Mare, Benakli - Tchatat, Gimenez, Rodriguez, Herry. Entr: Lucien Libola
8CANNESJOIEEn 1/8e de finale de la coupe nationale de Foot-Entreprise, face à une excellente équipe de Toulouse, l' ASLM Cannes a décroché de fort belle façon son visa pour les quarts de finales qui seront tirés vendredi.
Après une première attaque du trio cannois  S., A. Ait Ouzdi,Deunette, les Toulousains prenaient l'ascendant sur la rencontre concrétisé par l'ouverture du score. Sur un débordement sur le flanc gauche, Mirilo centra pour Mazeaud qui battit Bierla (1/0, 14'). Menés, les Azuréens réagirent au fil des minutes mais Hazera se montrait intraitable devant sa cage. Puis, sur une faute de Larbid dans la surface de réparation, les Azuréens obtenaient un pénalty transformé en but par S. Ait Ouzdi (1/1, 24'). Rien n' était marqué avant la pause, les gardiens veillant au grain.

En deuxième période, les visiteurs se montrèrent dominateurs, les locaux opérant le plus souvent par des contres rondement menés. Puis à la 82', les Toulousains sur une partie de" billard" dans la surface cannoise (ballon renvoyé à deux reprises par la transversale) ne marquèrent pas. Ce fût  comme un bon signe pour l'ASLM illustré par un débordement côté gauche de Fenech qui centra. S. Ait Ouzdi, d'une tête plongeante scella le sort de la partie (88').
Réactions: S. Ait Ouzdi: "grâce à un bel état d'esprit, nous avons réussi un bon match, trés collectif qui nous a permis d'éliminer une forte équipe."
(Gilles Massé)
Légende photo : A. (10) et S. (9) Ait Ouzdi, Jouini (2) aux anges (photo Gilles Massé) 

8TOACEQUIPERésumé du match vu du côté toulousain :

24/02 (CdF - 8e) - CANNES Municipaux - TOAC : 2 - 1
Buts: Jean Pascal

Pas assez...

3ème déplacement sur 3 tours nationaux, et pour ces 8èmes on se déplace aux Municipaux de Cannes. Beau terrain, environnement idyllique on est dans le sud.


La première mi-temps est équilibrée, on ouvre le score sur un centre de Baptiste et une reprise petit filet de Jean Pascal. 10 minutes plus tard on écope d'un penalty pour pied haut, égalisation. La mi-temps est sifflée sur un score de parité 1-1.

La deuxième mi-temps, on a des occasions franches, mais on ne tue pas le match, et un contre en fin de match vient clore les débats. Score final sur le terrain 2-1.

Communaux Maisons Alfort – AS SKILL & SERVICE (2-3 après prolongations)
Trois buts de Rafik Rami, Djeidy Sakho et Mahamadou Ly ont permis aux joueurs de Christophe GEBRI de se qualifier, pour la deuxième année consécutive, pour les ¼ de finale. Les prolongations leur ont été nécessaires pour venir à bout des Communaux de Maisons Alfort qui évoluent un niveau en dessous en championnat. 
 
Ministère des Affaires Sociales Paris – ASPTT Champigny (1-0)
CR vu côté Ministère :
Le Ministère des Affaires Sociales se qualifie dans un match âpre face à une agressive équipe de l’ASPTT Champigny.
Dans la froideur du samedi 24 février, le 1/8ème de finale a vu s’affronter deux équipes bien en place. Dans un match dense, l’ASPTT s’est créé la première occasion (10’) avec un face à face remporté par le gardien du ministère.
A la 20ème minute c’est le poteau qui va sauver les visiteurs sur un contre rapide des affaires sociales. Le ministère s’est ensuite créé deux belles occasions dans les cinq dernières minutes de la première mi-temps avec une frappe enroulée détournée en corner  et un tir tendu sortie également par le gardien.
La première mi-temps a été émaillée par de nombreuses fautes et un fort engagement des visiteurs. Un remplacement pour blessure côté ASMAS a d’ailleurs eu lieu à la reprise.
 
La seconde mi-temps est repartie sur le même rythme.
La 55’ minute de jeu voit le gardien de l’ASMAS détourner d’une magnifique parade le penalty accordé aux visiteurs.
A la 60’, le latéral de l’ASPTT est expulsé pour une faute grossière (tacle à retardement)  qui aurait pu causer une nouvelle blessure.  
A 11 contre 10, les visiteurs se créaient un face à face remporté par le gardien de l’ASMAS.
A la 75’ minute et suite à une faute anodine, le défenseur central de l’ASMAS écope d’un carton jaune transformé en rouge suite à la sortie du joueur adverse sur blessure.
A 10 contre 10, le jeu se concentrait au milieu du terrain et c’est à la 92’, sur un contre éclair, que l’attaquant de l’ASMAS est venu offrir la qualification à son équipe après une belle percée de son ailier.
Un match intense et équilibré qui laissera toutefois quelques regrets. D’une part, l’attitude d’avant-match de l’ASPTT qui laisse planer le doute sur l’intégrité de l’ASMAS en portant des réserves sur ses joueurs. Outre le souhait d’influencer l’arbitre, il est dommageable de porter le discrédit sur un club convivial comme l’ASMAS dont la longévité en championnat le samedi matin et les relations nouées avec d’autres clubs montrent toutes ses qualités. D’autre part, nous regrettons également l’excès d’engagement des visiteurs.  
 

Vu côté ASPTT Champigny :

Le scénario était déjà écrit !!!

Ce match pourrait ce résumé en 2 lignes : le coup d’envoi et la 94ème minute, la dernière minute du temps additionnel. Pourquoi ?
Ça devrait se terminer comme cela !!
Temps ensoleillé, très froid avec un vent tenace.
Le match est équilibré avec beaucoup de contacts rugueux, peu d’occasions de part et d’autre.
Les attaquants sont maladroits devant le but ou les gardiens brillent quand le geste de l’attaquant est réussi.
Résultat : 0-0 à la mi-temps.
En seconde période, les Campinois prennent un l’ascendant sans vraiment concrétiser.
1er acte d’un match bizarre : pénalty pour l’ASPTT Champigny sur une faute sur Norbert DIMITRI (55’)
Cédric MVOU s’élance, DELHOUM le gardien du Ministère AFF. Sociales réalise l’arrêt parfait.
2ème acte : carton rouge pour Nicolas NAZAIRE (63’). Champigny va finir le match à 10 et va devoir serrer les dents. Et bien non !!!
3ème acte : carton rouge pour BADJI A. (75’). Voilà les 2 équipes à nouveau à égalité numérique.
Pendant ces phases, Steeven BORVAL a la balle de match : le gardien des Ministères gagne le face à face.

On se dirige vers les prolongations, l’arbitre annonce 4 minutes de temps additionnel. Coach Fromageond de Champigny prépare sa stratégie pour la suite ; cartons en main pour ses 2 changements remplis pour lancer les prolongations.
Oui mais le scénario était écrit : Champigny pousse, prend des risques. Contre-attaque sur le côté droit de la défense de Champigny, centre en retrait, plat du pied, petit filet de l’attaquant (94’). Match terminé.

C’est Ministère des AFF. Sociales qui réalise cette saison l’exploit de rejoindre pour la 1ère fois les quarts.
Bonne chance à eux.


8MINISTEREEQUIPESLARGE
8MINISTEREEQUIPESLARGE2

Rédacteur : Daniel TESTE (merci aux contributeurs)