Banner website copy

 

Coupe nationale : emmenez-moi !

CNENTETE


Hier encore ou plutôt samedi, elles étaient nombreuses les équipes à espérer se qualifier pour le tour suivant et donc à se voir en haut de l’affiche. Et pourtant les jours heureux du 2ème tour ne se profileront pas à l’horizon pour tous. Nous nous reverrons un jour ou l’autre se sont dits, se quittant, les adversaires du 1er tour. Ca passe donc pour certains qui ont eu la baraka, comme ils disent !
Désormais, c’est ‘’Emmenez-moi au pays des merveilles’’ qui va devenir le slogan des équipes qualifiées pour lesquelles cette qualification est formidable, les emmerdes du prochain tour étant repoussées à plus tard.
Cette coupe nationale ne fait pas partie des plaisirs démodés et ceux qui ont eu la chance de réaliser de beaux parcours par le passé, le savent.   
J’me laisse aller ! Mais je n’ai pas oublié que vous êtes encore trop peu nombreux à nous envoyer des informations (buteurs, photos..) sur vos matchs. La porte est pourtant largement ouverte sur This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. !
Les rencontres du 1er tour régional de Coupe Nationale ont donc été jouées sur le mois de septembre mais principalement en ce 6 Octobre. Place donc aux éléments reçus ou recueillis avec en particulier un focus sur le match à rebondissements qui a opposé deux équipes du championnat du Samedi matin parisien qui nous ont offert un joli score tennistique :

PWC FC (SM1) - STERIA MEUDON ACS (SM2) (6-4)
Nos adversaires de PWC commencent fort le match, et nous font vite comprendre que la qualification ne sera pas simple.
Nous restons cependant concentrés et solidaires, et sur un contre bien mené côté droit à la 20ème minute, Omar déborde et centre fort au 2ème poteau où se trouve Guillaume idéalement placé! (0-1)
PWC continue alors de presser sans se montrer pour autant très dangereux, et sur un nouveau contre partant cette fois côté gauche à la 30ème minute, Guillaume, bien lancé en profondeur, se présente face au gardien, qu'il ajustement parfaitement. (0-2)
Le match ne pouvait pas mieux commencer pour nous, mais nous savons qu'il reste encore une bonne heure à jouer contre une équipe très joueuse, balle au pied, qui ne semble pas du tout résignée...
Et pour preuve, moins de 5 minutes plus tard, sur un long ballon côté gauche, leur ailier prend le meilleur sur nos 2 défenseurs axiaux, et s'en va tromper habilement notre gardien.(1-2)
La mi-temps est sifflée sur ce même score.

Le match est plaisant, nous menons certes au score, mais le chemin est encore long.
Devant l'obligation d'avoir le même arbitre de touche jusqu'à la fin du match, nous sommes contraints de faire un premier remplacement : Souhail cède donc sa place à Bothard, poste pour poste.
La 2ème mi-temps commence comme la 1ère, PWC se montre chaque fois plus dangereux et nous fait de plus en plus reculer.
Nous tâchons néanmoins de bien ressortir proprement et sur un ballon récupéré côté gauche, Hugo dribble, repique dans l'axe, et tente une frappe lointaine enroulée qui s'en va mourir dans le petit filet au 2nd poteau. (1-3) à la 60ème minute! Nous prenons alors une belle option.
Malheureusement, et à nouveau dans la foulée, PWC revient vite au score, sur ballon mal dégagé, dans l'axe, où l'adversaire frappe fort sous la barre. (2-3) à la 65ème minute.
Comme en 1ère mi-temps, nous n'aurons pas réussi à garder notre écart de 2 buts et les faire douter très longtemps...
C'est justement eux qui continuent de presser, et finissent par égaliser 5 minutes plus tard, sur une frappe enroulée au 2nd poteau. 
(3-3) à la 70ème minute et tout est donc à refaire! Un vrai match de coupe!
Nous faisons alors rentrer du sang neuf en remplaçant poste pour poste, Atef à la place de Sofiene.
Le jeu s'équilibre, nos adversaires paient quelque peu leurs efforts pour égaliser, de notre côté, nous reprenons un peu de poil de la bête, et sur un ballon circulant côté gauche, Omar tente sa chance et enroule du pied gauche : le ballon rebondit juste avant la ligne et trompe le gardien au 1er poteau. (3-4) à la 80ème minute. Cette fois, la qualif n'est qu'une question de minutes!!
Malheureusement, les adversaires n'abandonnent pas et reviennent de plus belle dans notre camp, et sur une touche exécutée de façon hasardeuse par nos adversaires mais non signalée par l'arbitre, un de nos joueurs manifeste de façon correcte et justifiée son mécontentement (sachant que l'arbitre avait déjà signalé de mauvaises touches en première mi-temps), et à la surprise générale, l'arbitre arrête le jeu et siffle un coup franc direct pour nos adversaires à l'endroit même où notre joueur était placé... à l'entrée de la surface, plein axe!!
Un vrai cadeau pour nos adversaires qui convertissent l'offrande d'une très belle frappe enroulant parfaitement le mur mal placé dans la précipitation et l'énervement.
(4-4) à quelques minutes de la fin du match seulement, la pilule est trop dure à avaler!! 
La fin du match est sifflée : prolongations ! Nous tentons d'oublier ce coup du sort et nous remobiliser pour les 30 minutes à jouer, mais le coup de massue est trop lourd!
Au contraire, nos adversaires pourtant réduits à 10 sur blessure, et sans remplacement possible, y croient plus que jamais, et sur une faute commise à l'entrée de la surface, un nouveau coup franc leur est sifflé en leur faveur (cette fois justifié).
Le coup franc de l'égalisation est encore dans toutes les têtes, nous tâchons de nous appliquer un peu plus dans la mise en place du mur, mais le joueur adverse adroit, place cette fois le ballon côté gardien, qui n'est pas aidé par le nombre de joueurs devant lui...
(5-4) à la 100ème minute, pour la 1ère fois du match, PWC prend l'avantage!!
La mi-temps de la prolongation est sifflée sur ce score, nous savons qu'il reste encore 15 min à 11 contre 10, mais le moral est clairement en berne, et nos jambes s'en ressentent malheureusement. 
Nos adversaires veulent enfoncer le clou, et sur un corner au 2ème poteau, le duel aérien est gagné par un joueur adverse qui repique de la tête dans l'axe, pour un de ses partenaires qui a bien suivi, taclant et en devançant notre gardien impuissant.
(6-4) à la 110ème minute, cette fois, la messe semble dite.
Les dernières minutes ne changeront rien, nous sentons filer entre nos doigts une qualif si bien dessinée, nous nous plaignons de plus en plus de l'arbitrage (le coup franc dans les dernières minutes ne passe pas) et n'arrivons plus à jouer proprement, nos adversaires nous narguent et nous provoquent... succession de fautes et cartons jaunes, mais plus de buts.
Coup de sifflet final, et qualification de PWC.
Nous apprendrons plus tard, en relisant le règlement, que l'arbitre était bien dans son droit (Loi 12 sur les fautes et incorrections) de siffler coup franc lorsqu'un joueur manifeste sa désapprobation en tenant des propos ou fait des gestes blessants, injurieux ou grossiers ou d'autres infractions orales, mais ce coup franc aurait alors dû être indirect...
(Philippe Neves)

En Normandie, APTAR Le Vaudreuil (R2) (cf photos ci-dessous) a dû s’avouer vaincu sur la fin du match les deux buts de LABELLE (R1) ayant été marqués aux 60ème et 90ème minutes du match.
Dans la même ligue, COCER PETIT COURONNE (R1) a fait valoir la hiérarchie sur le terrain de Rogerville mais ce ne fût pas sans mal face à DUBA CONTAINERS, équipe de 1ère série (2-1).
AGS, classé 9ème  en championnat de R2, s’est nettement imposé (6-1) face à un adversaire, l’AS VIGNETTES, qui évolue dans le même groupe. Les deux équipes se retrouveront en championnat le 5 Janvier 2019.
Le tirage au sort public du 2ème Tour aura lieu le jeudi 18 octobre 2018 à 18h00 au siège de la Ligue de Football de Normandie à St Etienne du Rouvray.
 
aptar1 APTAREQUIPE

En OCCITANIE, UNILOG CGI Toulouse, battu par CAPITOLE TAXI la semaine précédente (2-3) a bien réussi ce week-end de retrouvailles avec le même club en s’imposant largement (5-0)

UNILOG Toulouse – CAPITOLE TAXI (5-0)
Composition de UNILOG Toulouse : Ducuing – Espinosa, Paraclet, Lefevre (cap.), Dessalles – Ndecky, Monin – Stephan, Aubanel, Martial – Leseve
Remplacants : Chaigne, Surault, Khun, Adoue
Terrain de la ramée, pelouse grasse.
1ère mi-temps : ouverture du score assez rapide de Romain Leseve sur une ouverture de 60 mètres venue de l’arrière et capitaine Gregory Lefèvre. L’attaquant dribble le gardien en s’emmenant le ballon de la tête et vient conclure dans le but vide.
S’en suit beaucoup d’occasions pour le Toulouse Football CGI avec un manque de maitrise dans le dernier geste ou la dernière passe.
Score à la mi-temps 1-0

 2nde mi-temps : la domination se poursuit, avec encore des occasions non conclues, jusqu’à l’erreur du gardien adverse, qui relâche le ballon dans les pieds du numéro 10 Maxime Aubanel (recrue estivale venue du civil) qui n’a pu qu’à conclure.
A ce moment-là, l’équipe du Capitole Taxi perd le fil du match, et trois autres buts vont s’enchainer en 20 minutes. Un 3ème but de l’inusable Mathieu Monin qui réalise un lob astucieux de 25 mètres en feuille morte que le gardien effleure mais qui vient faire trembler les filets.
4ème but, un déboulé de Maxime Aubanel qui sert Florien Chaigne seul au second poteau qui conclut du plat du pied. Enfin 5ème et dernier but un triple une-deux entre Romain Leseve et Mathieu Monin, ce dernier venant conclure et s’offrir un doublé.
Score final 5-0.
(Ludovic ADOUE)

CNCHAMPIGNYHôpital Poincaré – ASPT Champigny (1-5)
Le match s’est déroulé sur un terrain dur à jouer pour les 2 équipes.
Le match commence sur les chapeaux de roues pour Poincaré qui au bout de 10 minutes mène 1-0 sur une erreur de relance de notre part leur attaquant se retrouvant seul pour reprendre un centre.
 
Le match est maîtrisé par Poincaré mais l’excès de confiance gagne du terrain côté Poincaré qui se fait surprendre par une attaque rapide de Champigny (1-1) et une égalisation de Steeven Borval. Le même Steeven récidive sur un beau centre d’Arnold Polomat (2-1) pour Champigny à la mi-temps.
 
La 2ème mi-temps reprend côté Champigny avec une faute de notre joueur (46ème) et deuxième carton sévère qui signifie expulsion du joueur. Nous finissons le match à dix après une faute de notre défenseur (49ème), un  penalty est sifflé par l’arbitre en faveur de Poincaré : le capitaine frappe le montant alors que le gardien est battu.
Champigny ne lâchera pas le match aux locaux qui sur une erreur encaissent le 3ème but encore par Steeven Borval (55ème). (3-1) pour Champigny qui ne s’arrête plus de faire mal à la défense adverse qui craque quelque minutes plus tard sur une frappe croisée de Josué Hilaire à (68ème)(4-1). Puis Poincaré continue à essayer de trouver une faille mais en vain. Cela ne change pas Champigny continuant de se battre sur tous les ballons malgré l’infériorité numérique. Et à 10 minutes de la fin, le numéro 12 Paco Sow trouve la lucarne du gardien sur une mauvaise relance plein axe. Le match est plié et Champigny gère le match.
Poincaré a peut être sous-estimé son adversaire du jour qui au bout du compte remporte cette victoire dans un match très engagé.
(NF)

En Ligue de Nouvelle Aquitaine, le FC EF Mérignac a dominé le FC THALES grâce à des buts de Yoann GARCIA, Thomas ACZ et Renaud CHARPENTIER. Les visiteurs ont scoré par Benoit CENAEEME.
Quant au FC NOBI NOBI, il n’a pas fait de détail face au CGI Bordeaux qu’il a largement battu. Quatre buts d’Amer Abdessamed ont contribué à ce beau succès.

cnfcbonjouetequipeFC BON JOUET – AS MICHELIN BASSENS (4-3)

Un premier tour de coupe au scénario incroyable.

En ce début de semaine, le FC LBJ faisait son entrée dans la coupe nationale de Foot entreprise contre Michelin, également pensionnaire de D1.
Les jaunes et noirs débutent avec une équipe New Look. A noter la présence de l’élégant Nicolas Mrtt en défense centrale pour sa première apparition.

Les conditions sont idéales, mais l’entame de match débute très mal pour les locaux. A la 10ème minute, Thomas Brutin, gardien au coup d’envoi, se fait surprendre sur la première occasion des visiteurs ! 0-1.

LBJ prend le jeu à son compte, et pousse pour revenir à la marque. A 5 minutes du terme, sur une montée rageuse du capitaine Franck David, c’est Chris Laborde qui conclut subtilement cette action. 1-1.

A la mi-temps, quelques changements s’opèrent. Andréa Landet-Parrot De Capdeville, laissé sur le banc pour ce match de coupe fait son entrée en jeu.

C’est avec un pénalty en défaveur du Bon jouet que cette seconde période se lance. L’attaquant adverse ne tremble pas et trompe Arnaud Battisti.
LBJ réagit 10 minutes plus tard, sur une énième montée de Lucas Lemercier sur le côté droit, ce dernier alerte Clem Pacyne au second poteau opposé qui ne tremble pas et ramène les deux équipes à égalité.
LBJ pousse pour prendre l’avantage. Sur un service délicieux de Joan Rx, Andréa Landet-Parrot De Capdeville voit sa frappe frôler la barre.
C'est pourtant contre le cours du jeu, sur un contre redoutable, que les Bleus parviennent à tromper la vigilance d’Arnaud Battisti pour re-reprendre l’avantage. 2-3!

On est même proche du 2-4 mais la tentative de Lob de l’attaquant se dérobe.

Le Bon Jouet fait preuve de caractère. Après avoir été menés à 3 reprises, LBJ égalise par Thomas Brutin, en solitaire, à 15 minutes du terme.
C’est un coup de massue pour les bleus qui vont passer une fin de match difficile sous la pression des locaux. Do Rian, virevoltant ce lundi soir, n’est pas en réussite devant le but. C’est finalement le buteur maison Christophe Delleci qui sert intelligemment Mehdi MB dans la surface. Ce dernier élimine son adversaire directe et vient crucifier les visiteurs. 4-3 !

La fin de match ne donnera rien. Après un match au scénario incroyable, LBJ se qualifie pour le 2nd tour !

Dans la Ligue des Pays de la Loire, FC BERLIN 1989 n'a pu résister au FC Saint Sébastien (1-7) :

FC St Sébastien (D1) - Berlin 1989 FC (D2) 7-1
Décimé par les absences (John, Miky, Thomas) et les forfaits sur blessure (Roc, Andreas, Geoffrey, Olivier, Ronan, Rudy), le B89FC savait qu’il devait faire un exploit monumental pour éliminer St Seb ce lundi soir. Le courage, l’envie de bien faire et la solidarité affichée par le groupe n’ont pas suffi. L’aventure en Coupe Nationale s’arrête sans surprise, il faut maintenant soigner les blessures et espérer retrouver un groupe plus élargi d’ici 15 jours contre Sigma.

Félicitations à St Sébastien pour sa qualification, une belle équipe sur le terrain et de bons mecs en dehors.

Dans le Grand Est qui n’aura qu’un seul club qualifié en 32èmes de finale, ce que nous pouvons regretter, le public a assisté à un match spectaculaire dont l’issue est restée incertaine pendant très longtemps.

CNCOACHSEMCMEntente Municipale Charleville Mézières – CAILLOT Reims (5-3 après prolongations)  
Disputé sous un chaud soleil et une pelouse digne de ce nom, ce "Clasico" opposant l'Entente Municipale de Charleville-Mézières (en bleu) au Football Club Reims Caillot a été disputé.

Dans ce match, les Rémois de Caillot ont mené 2 à 0 à la 38ème minute pour atteindre la pause à 2-1.
En seconde période, ils ont encore mené 3-2 à la 68ème minute avant de se faire rejoindre à dix minutes de la fin du temps réglementaire.
 

CNCASSEGRAINPuis, lors des prolongations, l'Entente, en supériorité numérique, l'a finalement emporté 5 -3, deux semaines après s'être déjà imposée 3-2 en championnat.
 
Mention au carolo Mehdi Aït-Chaouche, auteur d'un doublé et à l'origine d'un pénalty. Retour au championnat Hauts de France samedi prochain avec un déplacement à Lille pour les Ardennais (face à Lille Delpharm) et la réception de l'Université Droit et Santé de Lille pour les Rémois (15 h, Eglantines).

Gérard CASSEGRAIN (Président du District de la Marne)
et Daniel JACQUET (Président de CAILLOT Reims)
 
 
CNEMCMEQUIPEEMCH CNCAILLOTEQUIPE
CNEMACTION1 CNEMCHARBITRE
 
En Corse, le tirage du 2ème tour a déjà été effectué et les matchs auront lieu le 15 Octobre. Parmi les oppositions programmées, OCANA Entreprises recevra NEW FCA et devra rester attentif car son adversaire s'est qualifié de façon large face à l’OLYMPIQUE de MEZZAVIA (6-2)

En Auvergne Rhône Alpes, l’AS MEDICALE Clermont Ferrand a dominé VOLVIC sur un score sévère et surprenant (5-1) pour ces deux équipes qui se tiennent traditionnellement de près.
Le FC BIB s’est aussi qualifié mais après la séance des tirs au but (0-0 et 4-1tab) face aux Cheminots GERZAT

Dans les Hauts de France, les Hospitaliers Valenciennes, aux dépens de LAMBERSART ORTF (2-1), et VF Gendarmerie Villeneuve d’Ascq, face à Lille DELPHARM (3-1) seront présents au prochain tour.

 LES HOSPITALIERS  VIENNENT A BOUT D’UNE COURAGEUSE EQUIPE DE L’ORTF 2-1

      Les rencontres entre les Hospitaliers et les joueurs de l’ORTF sont souvent très serrés, ce match de Coupe Nationale n’allait pas déroger à la règle.

     Le coach valenciennois devait faire avec l’absence de 4 titulaires du match de DELPHARM  mais c’est tambour battant que les Valenciennois démarrent le match, et dès la 1ère minute sur un débordement d’Abou, le jeune Valentin CAPPELLIN se fait faucher en pleine surface, Monsieur GIRARD auteur d’un excellent arbitrage, n’a d’autre choix que de désigner le point de pénalty. Rémy le capitaine valenciennois tire en force au dessus de la transversale. Le début de match reste à l’avantage des Hospitaliers, et sur un des nombreux corners, Rémy place une tête sur l’angle du poteau droit du gardien, la balle lui revient dans les pieds, il ouvre le score logiquement d’un tir puissant. Les valenciennois perdent sur blessure à la cuisse Valentin DEBRABANT (25e), Thierry CALUWE devant réorganiser son milieu de terrain. Un premier contre des joueurs de Lambersart oblige Cédric à un arrêt difficile. La défense locale pliera sur un corner, ne parvenant pas à dégager, c’est Raphaël LEJEUNE qui pousse le ballon dans les filets valenciennois. Tout était à refaire.

La deuxième mi-temps vit une domination stérile des Hospitaliers, souvent devant la cage de leur adversaire, mais Cyril MONCHEAUX restait vigilant. L’équipe de Lambersart  est très bien organisée, Julien DELPIERE commandant le bloc défensif, et Raphaël LEJEUNE, homme orchestre du milieu de terrain. La fin du match approchant, les valenciennois jetaient leur dernières forces dans la bataille et sur un centre de Rémy, Yannis plaçait une tête astucieuse qui prenait le chemin des filets, Julien DELPIERE dévia le ballon de la main, se sacrifiant ainsi pour son équipe. Samir, comme souvent délivre les Hospitaliers en transformant le penalty accordé par l’impeccable Monsieur GIRARD.

HOSPITALIERS VALENCIENNES : 1-C.L A DELFA, 2 Q.POULIN, 3-- Ph .MOSTENNE (capitaine), 4- - A.JACOB, 5- R.BAUDEMONT (capitaine), 6-V.DEBRABANT, 7-K.BISIAUX, 8-V.CAPPELLIN 9- A.DIAKITE ,10-S.HAMDANE,  11-Y.ZENANSNI, 12-F.BELLAHCENE, 13-R.LA DELFA,  14-H.LEBRANT

Entraineur : Thierry CALUWE

Lambersart ortf : 1-C.MONCHEAUX, 2-G.YEBADOKRO, 3-S.VARGIN,  4- N. VUNDWAWE ,  5 -J.DEPIERRE (capitaine), 6-R.GRABARSKI,  7-A.GILMEN, 8-V.LAVIEVILLE, 9-A.DUCOIN, 10- R.LEJEUNE,  11-J-LECLERCQ, 12-C-GRABARSKI

Entraineur : Christophe GRABARSKI

ARBITRE : Mr Daniel GIRARD
Temps ensoleillé, terrain sec
Buts pour Valenciennes : R.BAUDEMONT (21e), S.HAMDANE (84e)
          Pour l’ORTF : R. LEJEUNE (39e)

Avertissements: Hospitaliers VALENCIENNES :   S.HAMDANE (87e)
                                 ORTF LAMBERSART : N VUNDWAWE (36e) J.DEPIERRE (46e) & (84e)

VICTOIRE 1-3 des GENDARMES A DELPHARM

     L’autre match se déroulait au même moment à LYS-LES-LANNOY, les Gendarmes de VILLENEUVE D’ASCQ ont éprouvés eux aussi des difficultés. Ils étaient menés 1-0 à la mi-temps. Heureusement en début de seconde période ils égalisent. L’équipe de DELPHARM pas très en réussite ce début de saison, prenait  un but d’un de ses défenseurs, un 3ème but donnera plus d’ampleur à la victoire des Gendarmes

Il y aura donc un nouveau duel entre Lillois et Valenciennois, pour l’unique place réservée aux représentants de la Ligue de HAUTS de France. Dura lex sed lex.                      

 

 
En région parisienne, saluons les qualifications nettes des Hospitaliers Courses (3-0), CNCE Ecureuil (5-1), METRO TRANS Paris (8-1), Paris CREDIT du Nord face aux Services du 1er Ministre (6-2). Ces derniers devront remanier leurs ambitions pour cette saison au niveau national.
Dans le match au sommet, SCPO s’est qualifié chez ELM LEBLANC sur un joli score (5-3) alors que le carton du jour est venu de COMATEC qui a atomisé ALSTHOM 91.
Dans l’autre choc, AIR FRANCE Roissy s’est montré, non pas ‘’redoutable’’, mais très efficace face à l’ASPTT Evry de Benjamin PIERRE (5-2).

Rédacteur : Daniel TESTE