Banner website copy

 

Coupe nationale (32èmes): compte rendu à ne pas manquer !

EMHENTETE

Retour sur un des 32èmes de finale dont le compte rendu a été établi de main de maître par Gérard CASSEGRAIN, Président dub District de la Marne :
ENTENTE Charleville Mézières - Municipaux de Dijon (4-1)


CHARLEVILLE TERRE DE CONTRASTES ET D’ESPOIRS
 
ECMM
 
En ce premier samedi du dernier mois de l’année 2018 se déroulait à CHARLEVILLE-MEZIERES une rencontre comptant pour les 32° de finale de la Coupe Nationale du Football d’Entreprise. L’ENTENTE accueillait les Municipaux de DIJON.
 
EMCAPITAINESCe n’est pas sans encombre que nous sommes arrivés à destination. La pluie, le vent, la grisaille nous ayant accompagnés tout au long du court voyage, il nous fallut, en prime, traverser le centre-ville enveloppé d’un épais nuage noir provenant d’un feu de pneumatiques allumé juste derrière la préfecture.
 
De ce décor ténébreusement surréaliste émergeaient une multitude de petites marques couleur jaune fluo, celles des porteurs de gilets auxquelles  s’ajoutaient les lumières bleues syncopées de nombreux gyrophares. CHARLEVILLE capitale mondiale de la marionnette et haut-lieu de la poésie universelle vivait à l’heure du chaos social.
 
Comme quoi, il n’y a pas que le Football dans la vie. Il y a des préoccupations bien plus importantes que celles du ballon rond.
 
D’ailleurs, il n’y a pas que le foot dans le sport car en se retournant vers un passé déjà éloigné et par  nuit claire une ETOILE (encore une) celle de CHARLEVILLE MEZIERES – Club cher à Jean-Paul BEUGNOT et Yvon IBERRAKEN scintille encore au firmament du basket français. Un exemple à suivre rempli de courage et de pugnacité. Faisant abstraction de ces hautes considérations qui n’ont rien de philosophiques, revenons à l’essentiel.
 
Sur un terrain gras, dans une ambiance intimiste, les deux équipes ont développé un jeu bien construit et fort agréable à suivre. Un arbitrage de qualité,  de l’engagement mais pas trop, des gestes techniques intéressants, des buts de belle facture, des adversaires et des coaches qui se respectent, ce fut jour de fête au Petit Bois.
Le score de 4 à 1 en faveur de l’Entente reflète la supériorité de la formation ardennaise. Les Municipaux Dijonnais n’ont pas démérités. Appliqués et conquérants dans les duels, ils ont fourni une belle opposition.
A noter que cette équipe a l’avantage d’évoluer dans le championnat départemental de la Côte d’Or. J’envie mon Collègue de District de pouvoir organiser une telle épreuve. Il faut savoir qu’au stade de la Coupe Nationale de Football d’Entreprise un autre Club de la Côte d’Or s’était qualifié : les Municipaux de CHENOVE – agglomération voisine de DIJON. Eliminés eux aussi sur le score de 4 à 2 par la formation de l’A.S. Médicale Plus de CLERMONT-FERRAND. En définitive, ce qu’il faut retenir, le grand vainqueur de la journée fut le Football d’Entreprise. Félicitations aux deux équipes.

EMHACTION1Par conséquent, l’Entente portera haut les couleurs des Ardennes et de la L.G.E.F. en 16° (NDLR : contre les Communaux de Maisons Alfort.)
Accéder aux 8° serait à la fois une magnifique récompense pour le Club et un gage pour l’avenir du statut au plan régional. Nous sommes impatients de connaitre leur adversaire.
En ce jour chagrin de grand crachin, nous avons eu la preuve que le Foot d’Entreprise est encore bien vivant quoiqu’en disent ses détracteurs patentés ou non. Je le répète, le Foot d’Entreprise vit bien dans les salles privées. Il fait vivre correctement les propriétaires de celles-ci qui ont bien appréhendé la manne qu’ils pouvaient en dégager.
 
Par conséquent, à nous instances de positiver et de convaincre. Accrochons-nous dans tous les Districts et toutes les Ligues à redynamiser, remettre à la mode un statut qui n’appartient pas qu’au passé. Au lieu de digresser pour savoir s’il faut parler de Foot d’Entreprise ou de Football en Entreprise, retroussons les manches pour offrir – peut-être - sous des formes différentes des compétitions attractives et attrayantes.

Le Petit Bois, ne doit pas devenir un cimetière des éléphants mais la pépinière footballistique des entreprises. Alors pour que nous connaissions des jours meilleurs, soyons pour le moins… Entreprenants.
 
Rédacteur : Gérard CASSEGRAIN
 
Photos extraites de : 
https://www.facebook.com/MunicipauxDeDijon/
Franck MARQUIS