Banner website copy

 

La Normandie force 4 !

caentete

Onze clubs étaient invaincus avant cette deuxième journée : ils ne sont désormais plus que 6 équipes à ne pas avoir goûter…à la défaite !
Parmi les très bonnes opérations du jour, notons la 2ème victoire consécutive pour BEST TRAINING, USTCAR Rouen, Robert Masselin Petit Quevilly et l’ASPTT Champigny que cette épreuve semble inspirer.
On peut aussi remarquer que cinq clubs ont réussi à s’imposer à l’extérieur, qu’aucun match nul n’est à relever et que les quatre formations normandes ont empoché la victoire. 

Photo en entête : Ludovic SYLVESTRE (AS ORANGE) et Jason VAUCHE (UST CAR Rouen)
 
D’autre part, concernant la compétition en général, il est certain que, pour éviter certaines tensions, les arbitres centraux devraient avoir pour origine une ligue différente que celle du club recevant.
Sauf évidemment pour les matchs d’équipes d’une même ligue.

A ce sujet, nous avons une nouvelle fois et officiellement demandé aux instances d’accéder à cette demande collective. Les économies sont certes légitimes mais le bon sens nous semble plus fort dans cette situation.
Concernant les clubs, les dirigeants et leurs joueurs, il faut également que chacun fasse preuve de lucidité et sérénité. N’oublions pas que cette version de Coupe nationale, avec phase de poules, n’est expérimentale que pour deux saisons avant un bilan qui sera établi par la FFF. Il serait dommage de ne pas la voir se pérenniser en raison de quelques écarts inutiles et inexcusables. A méditer.J02 2
CLASSEMENT 2
CLASSJ2OKGroupe A

FC NOBI NOBI Bordeaux - As Robert Masselin (1-2)

Stade du MIRAIL aux Artigues près de Bordeaux, Samedi 9/2/2019. Temps couvert public parsemé.

Arbitre
 : Didier WOJTKO assisté de Jean Luc PASQUET et Joël SAUCE  délégué Francis ZAGO commissaire au terrain Steve CAUBIT.
NOBI NOBI :
Marc MOUDOURO Fabah ARCHAOUI Boujemaa EL HADAD Azzadore ARCHAOUI Anthony MAHOUTO  Kiram MAHMOUD capitaine Mohammed TOUIJER Redouan NAFAA Lucas BELHASSOS Amer ABDESSAMD Adam BATAILLER remplaçants Khalid DANABI Lee LY SING
Dirigeants Tony GARRIDO Pierre GARRIDE éducateur Drissa BROU KOUDOU

AS.Robert MASSELIN
 :
Alexis MOGIS Glenn NDONDO Loïc PORCHEL Romain LEMONNIER Medhi BENZDIRA capitaine Kenny NDONDO Dorian DUBOIS Raphael BLEMIRA Kévin GOUGET Nicolas CHERREN Antoine PAIS de ALMEIDA remplaçants Maxime DEVIS Jérôme GAUQUELIN Christopher BRIAT Christopher BOURDON
Entraîneur  Julien DAVIET  Adjoint Alexandre BELLAMY  Dirigeants Patrick TOUTAIN  Halim BELAITER.

Pour cette deuxième journée, dans le mini championnat de coupe Nationale entreprise, nous avons assisté à une rencontre d’un excellent niveau. Deux équipes à l’esprit offensif ; une mi-temps pour chaque couleur et pour finir la victoire aux visiteurs.1-2

Les premières minutes  sont dominées  par NOBI NOBI. La balle circule bien, de gauche à droite, plat du pied, passes courtes, Fabah ARCHAOUI, Kiram MAHMOUD essaient d’alerter les attaquants Lucas BELHASSOS ou Amer ABDESSAMD. Mais les rouges quadrillent bien le terrain synthétique et empêchent  et gênent les actions offensives.
Mr  l’arbitre  après le premier quart d’heure sort quelques cartes pour le maintien du jeu.

31’ : sur une longue passe sur la droite Mohammed TOUIJER  alerte Amer ABDESSAMD qui décoche un tir instantané qui prend à contre-pied Alexis MOGIS.1-0.

C’est alors que les actions se développent et deviennent plus nombreuses. Raphael LEMIRE très dynamique tire mais Marc MOUDOURO détourne en corner (36’). Sur le centre coup de coin le gardien boxera la balle pour écarter le danger. (39’) : Lucas BELHASSOS tentera sa chance mais Alexis MOGIS bloquera. Restent 7 minutes de jeu, les normands vont dominer sans conclure…car Marc MOUDOURO restera impérial 1-0

Au retour des oranges, l’attaquant adverse Kévin GOUGET déjà très actif, fait un appel sur la gauche et obtient un corner. Le gardien local juge mal la trajectoire de la balle qui atterrit dans les pieds du capitaine Mehdi BENZDIRA qui égalise 47’. 1-1.

Kévin GOUGET sur une action côté gauche à l’entrée des 18 mètres adresse une frappe que Marc MOUDOURO maitrise mal. La balle passe sous ses jambes pour un  deuxième but heureux (1-2)

Les rouges riches  de cette avance vont gérer le reste de la partie et jouer le contre. Lucas BELHASSOS sur la gauche, débordera et centrera sans preneur.(66’) C’est par contre Kévin GOUGET qui sera dangereux à la 83’ et sur un lob de 35 mètres à la 90’.
Bon arbitrage de Mr WOJTKO qui a tenu en respect les deux équipes.
  

Mr Jean MASSELIN Président :
« Après 8 heures de bus, nous nous sommes installés près du stade. Le club fut créé il y a 70 ans et c’est l’un des plus anciens de France en foot entreprise. Nous avons horreur de perdre et cette première mi-temps était stressante, ce but nous a surpris. Notre premier quart d’heure de seconde période a été parfait pour nos couleurs. Nous avons passé une bon moment de sport et de football »

Steve CABIT dirigeant de NOBI NOBI :
« Nos joueurs sont sortis du match à la reprise. Manque de concentration et de détermination, prendre deux buts en 4 minutes c’était désolant…La suite, le retour au score était très compliqué devant des adversaires  bien en place. Maintenant il va falloir travailler pour les prochaines échéances en championnat  et  penser au match contre NANTERRE en coupe dans deux semaines ».
Par Patrice MARECAILLE (correspondant presse).

nobiarbitres

nobimasselinequipe

AS ROBERT MASSELIN

nobitous
cg92
Conseil Général 92 - ASPTT Champigny (1-3)
Encore une fois le Cg 92 n'y est plus...
Une nouvelle désillusion sur son terrain en coupe nationale : défaite 3 à 1 contre une équipe de l'Asptt champigny beaucoup plus réaliste et opportuniste pour remporter ce match.
Malgré l'évolution de l'équipe adverse dans une division inférieure, cette équipe a beaucoup d'atouts mental et physique.
Une première mi-temps plus dominée par l'équipe du cg 92 avec une barre au bout de 5 min de jeu par notre attaquant Ian. Cette occasion aurait pu faire changer la donne du match.
Une première période où le cg essaye de construire du jeu et se procure quelques occasions mais cette équipe de Champigny est très solide défensivement.
Elle sera dangereuse en procédant par de longs ballons devant en contre attaquant mais notre portier Antoine est dans son match.
Fin du temps réglementaire à la mi-temps 0 à 0. 
Retour des deux équipes sur le terrain et les premières occasions sont à l'image de cette première période, quand à la 15ème minutes sur une perte de balle du cg l'attaquant de Champigny trompera notre portier pour inscrire le premier but du match.
Toute de suite après Champigny marquera son 2ème but encore une fois sur une perte de balle.
Le cg 92 est abattu mais les joueurs gardent des ressources pour revenir au score, le coach change alors de système pour donner plus d'impact offensif et cela fonctionne quelques instants pour la réduction du score par notre joueur Babacar.
Le cg pousse pour l'égalisation mais on s’y prend trop tard pour réagir et sur une contre-attaque, Champigny termine le travail.
Fin du match sur un score de 3 à 1.
Période difficile pour le Cg avec pas moins de 9 absents ce samedi pour cause de maladie, suspension, mariage et vacances.
Il faut se remettre au travail car beaucoup d'échéances sont à venir.
Même si nous avons mal démarré dans cette compétition il reste 4 matches à jouer.
BBESTEQUIPEGroupe B

BEST TRAINING Chambourcy - Bordeaux Metropole (8-1)

Trois buts de Kemokho SYLLA, trois buts d'Anthony LOIR, un but de Guillaume CHABROULIN et un but de l'inévitable Stéphane ROBINET ont permis aux camboriciens de s'imposer facilement face au club de l'Union Bordeaux METROPOLE.
Ces derniers ont sauvé l'honneur par leur buteur Maxime LESCARRET. 
 
 
BEST1


Le compte rendu complet
: https://bit.ly/2N2BOvd

MEDICALE Plus Clermont Ferrand – Cheminots Stéphanais (0-1)


medcacsequipeVu côté CACS :
Après la défaite contre le champion en titre lors de la 1ère journée, l’objectif annoncé du jour était de repartir avec au moins 1 point. Nous partions dans l’inconnu tant sur notre adversaire que sur la gestion de ce long déplacement sur 2 jours, autant dire que nous abordions ce match contre l’AS Medicale Clermont avec beaucoup de prudence. 

Les auvergnats partaient avec une organisation tactique compacte et bien en place. De notre côté, nous avons senti dès le début que notre équipe n’était pas dans un grand jour !
Peu de mouvement et beaucoup de déchets techniques. Néanmoins, à la 22e min sur notre seul mouvement collectif intéressant, P.Mathieu adresse un long ballon en direction de T.Barré. Ce dernier rentre dans surface, élimine 2 adversaires et passe le ballon à l’entrée des 5,50m à M. Ofili, 2 feintes de frappes et il glisse le ballon au fond des filets. 22e Clermont 0 / CACS 1

mediequipesLes joueurs de Clermont mieux en jambe essayaient de profiter des erreurs pour se montrer dangereux comme par exemple lorsque que le numéro 8 des rouges chipe le ballon à notre défenseur, centre en retrait pour son coéquipier qui écrase et rate son tir. Le ballon atterrit sur un clermontois dans les 6m qui le dévie dans le but. Heureusement pour nous il était en position de hors-jeu. Avertissement sans frais. 
 
Score à la pause AS Medicale Clermont 0 / CA Cheminots Stéphanais 1.
Nous essayons à la pause de "réveiller" nos troupes mais malheureusement notre seconde période sera tout autant laborieuse. 
Les auvergnats vont pousser pendant 45 minutes pour égaliser et nous allons défendre. Heureusement dans notre but A.Lefevre va encore une fois faire des merveilles... Une magnifique parade sur une frappe qui allait se loger dans la lucarne, des sorties aériennes très précieuses et un face à face remporté avec tact. Et même lorsqu’il semble battu c’est son poteau qui nous sauve ! Le score en restera là.
Score final AS Medicale Clermont 0 / CA Cheminots Stéphanais 1.
Conclusion : Petite mais très précieuse victoire. Il faut l’avouer notre adversaire méritait mieux. Ces 3 points sont les bienvenus et seront peut-être primordiaux pour une éventuelle qualification. Cependant il nous faudra être meilleur pour mériter les quarts de finales. 
A noter l’état d’esprit exemplaire des 2 équipes.
Un grand merci au club de l’AS Medicale Clermont, en particulier à Guillaume, pour l’accueil chaleureux et très sympathique avant, pendant et après la rencontre.
 
mediequipemedicaleVu côté MEDICALE PLUS :
Après un bon résultat nul ramené de Bordeaux il y a 15 jours, l'As Medicale plus avait à coeur de faire un coup à domicile en recevant les Cheminots de Saint Etienne du Rouvray qui eux ceux sont inclinés face au favori de la Poule Chambourcy Best Training.
Coach Thomas Deniaud blessé, pouvait compter sur un 11 de départ compétitif mais avait un banc de touche jeune et inexperimenté pour ce genre de match. Mais il faut faire avec et compter sur tout le monde. Une température agréable, un terrain un petit peu sec mais de bonnes conditions pour jouer au football dans une bonne ambiance.
Les 2 équipes ayant mangé ensemble le midi, c'est ça aussi l'esprit foot entreprise, la traditionnelle vérification des licences s'est bien passée avec 2 doubles licences de part et d'autre. Tous les ingrédients étaient réunis pour assister à un beau match.
Nous avons bien entendu fait 1mn d'applaudissement et 1mn de silence en mémoire du joueur Emiliano Sala comme la FFF le voulait avant le coup d'envoi.
La 1ère mi-temps a été un round d'observation des 2 équipes, aucune ne voulant se disperser : 2 gros blocs équipe, une légère meilleure possession de balle des Cheminots qui logiquement ouvrent le score à la 13ème minute sur un slalom dans la surface d'un attaquant qui transmet en retrait : plusieurs frappes contrées mais la dernière trouve le chemin des filets de Laurent Delos .0-1.

mediguillaumeCela aura eu le déclic de réveiller les médicaliens, bien emmenés par leur maitre à jouer, Mathieu Achalme qui a chaque fois fait la différence mais ses attaquants ne concrétisent pas : frappe de Laguet au-dessus puis but refusé pour hors-jeu de Monteilhet .
La 2eme période sera équilibrée aussi mais c'est Medical+ qui va se montrer le plus dangereux touchant par 2 fois la barre sur des frappes de Laguet et Houmadi.
Le score en restera là avec une cruelle désillusion pour les Clermontois qui attendaient beaucoup plus de ce match. Il faudra limiter la casse pour les 2 confrontations directes contre le leader Chambourcy Best training avec un déplacement dans 15 jours chez eux et leur réception le 09/03 toujours sur ce même terrain des Cezeaux.
 
Et puis il y aura la réception de Bordeaux le 23/03 et la dernière journée en Normandie où 2 victoires seront obligatoires si l'on veut décrocher cette précieuse 2ème place. Un grand merci à la grande famille du foot entreprise du Puy de Dôme d'être venue (Cheminots-A.I.A et le Gazelec ) pour encourager les derniers représentants de la Ligue Laurafoot. Une 3ème mi-temps dans les règles de l'art ou les Cheminots de Normandie on dit : ‘’On aura du mal à mieux vous recevoir mais on fera tout pour’’.
Rendez vous le 06/04 pour la dernière journée dans la joie et la bonne humeur

Groupe C
RC Port du Havre - TOAC Toulouse (4-1)
Départ de qualité des visiteurs et pendant 10 minutes les joueurs de P.Herry vont donner la leçon à des Havrais sur la défensive. Les attaquants du TOAC pressent très haut les défenseurs locaux et forcément ça perturbe la relance.
Mais petit à petit le RCPH va se sortir de ce carcan et porter les premières banderilles offensives en reprenant d'abord la possession du ballon et ensuite en portant l'estocade à la 18ème minute : débordement de B.Pellerin qui voit son centre au cordeau repoussé par le gardien …. dans les pieds de J.Khiar qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score, 1 à 0.
Les Toulousains sont un peu sonnés et le RCPH en profite pour enfoncer le clou à la 24ème minute par son capitaine L.Bouquet. Belle montée de Logan qui perfore la défense visiteuse et d'une jolie frappe légèrement détournée voit avec bonheur le ballon terminer au fond des filets adverse pour le 2 à 0.
Les Toulousains vont réagir avec classe mais vont trouver en face une équipe très solidaire et heureusement car les 5 dernières minutes sont pénibles pour les locaux, et le coup de sifflet de l'arbitre qui met fin à cette première période est quand même une délivrance pour les Havrais.
Cette seconde période commence en fanfare pour les Dockers.

47ème minute : L.Bouquet récupère le ballon et va complètement changer le jeu pour B.Pellerin et ce dernier sans contrôle et de la tête va mettre sur orbitre  A.Duhamel qui va prendre de vitesse la défense visiteuse pour aller gagner son face à face avec A.Moreira pour le 3 à 0. Mais les visiteurs ont de la fierté et vont pousser pour réduire le score et le match va monter en intensité et à la 65ème minute les visiteurs vont bénéficier d'un coup franc pour une faute de la main d'un défenseur Havrais. Les visiteurs réclament le pénalty, alors !!! Toujours est-il que R.Ajas va mettre une merveille de ballon sous la barre, et il faut un grand J.Villain pour détourner ce coup franc Platinien, oups!!!
Partie remise pour les Toulousains :
75ème minute, le ballon est gagné par le milieu visiteur et M.Tchatat (je pense) marque pour le 3 à 1. Les Toulousains se lancent trop en avant et la sanction est immédiate :
77ème minute : contre à la vitesse grand V du RCPH et E.Arab qui vient de rentrer va faire une véritable offrande au goléador maison A.Duhamel pour le 4ème but, 4 à 1.

Le football est un jeu surprenant car si les Toulousains avaient montrer plus d'adresse à la 80ème et 83ème minute et si Julien Villain n'avait pas été obligé à la 87ème minute de sortir le grand jeu sur un missile qui prenait direct la direction de la cage Havraise, le score aurait été tout autre. Mais voilà, le conditionnel n'existe pas en football !!
Victoire du RCPH par 4 à 1 et ensuite goûter plutôt sympa entre gentlemen au foyer des Dockers.
(RF)
airfanceequipeAIR France Roissy - OCANA Entreprises (1-2)
Vu côté AIR France :
Pour notre 1er match à domicile, nous avons  dû nous délocaliser à Goussainville en raison de la fermeture de notre terrain de Louvres. Le vent fort latéral a énormément gêné les deux équipes, surement la cause d’une première mi-temps de faible niveau.

Au terme des 45 premières minutes, rien n’a se mettre sous la dent ! La seconde période repart sous le même rythme avec beaucoup de déchets techniques de part et d’autre. 
 
Au bout de l’ennui, une très belle action côté droit d’Ocana leur permet d’ouvrir le score. Cela va enfin débloquer ce match ! Sur une grossière inattention, nous laissons les frères Cabella combiner et en profiter pour doubler la mise. 
Vexés par notre prestation, nous poussons pour revenir au score, ce que nous faisons par Boubacar Wassa d’une jolie tête que ne peut aller chercher Titi Agostini (j’ai d’ailleurs remarqué sur ses photos facebook qu’il ne plongeait que sur sa droite J) 
La fin du match est un peu tendue, Ocana voulant préserver ce but d’avance et Air France Roissy recoller au score. 
Malheureusement nous n’avons joué que 10 mn dans chaque mi-temps, trop peu à ce niveau pour espérer les trois points.
(N BLEAS)
aireocanaequipeVu côté OCANA
Ce samedi 09 Février, les joueurs du coach Jérome GUIOT, se déplaçaient dans la captitale, pour y affronter l'équipe d'AIR FRANCE ROISSY.
De toute évidence, c'est un déplacement des plus favorables qu'ont effectué les ocanais, à l'occasion de cette deuxieme journée de championnat.
Abordant la partie vent contraire, ils durent faire face avec prudence et contenir l'allant de leurs adversaires, sans subir le moindre dommage, atteignant la pause sur ce score nul et vierge.
Au retour des vestiaires, par contre, les choses évoluaient autrement, puisqu'ils s'assurèrent la direction du jeu, ce qui se traduisait à la marque.
Ainsi, sur un débordement, CARTA effectua un centre en retrait à destination de T.CABELLA qui donna l'avantage aux ocanais.
Par la suite, ce fut G.CABELLA qui mit son frère Thierry sur orbite pour aller lober le gardien. Ils auraient même pu plier le match quelques minutes plus tard, mais CARTA voyait sa frappe bien détournée par le gardien adverse. 
Forts de leur avance, les ocanais durent alors se préserver de la réaction adverse, sans pouvoir empecher Wissa de surprendre Agostini de la tête à la 78ème minute.
La fin du match était bien maitrisée par les insulaires, malgré la pression parisienne.
Après la rencontre, les locaux invitaient les joueurs du président Joseph SANTELLI, pour la traditionnelle collation d'après match, ou la bonne humeur, l'échange et le partage étaient au rendez-vous.
Au nom du club, je tiens à remercier nos adversaires du jour pour leur accueil avant, pendant et après notre match ainsi que leur sportivité. 
Victoire importante donc pour les ocanais qui pointent à la seconde place, ex aequo avec le Port du Havre, avec 4 points.
Prochaine rencontre face au TOAC Toulouse le Samedi 23 Février à 14h30.
SECUEQUIPESECU
Groupe D
SECUCAF Bordeaux - Communaux Maisons Alfort (4-2)
Après un match disputé, la SECUCAF BORDEAUX s'impose 4-2 face aux Communaux de Maisons Alfort
Sur la belle pelouse du stade de Blanquefort et devant un nombreux public, la SECUCAF  de Bordeaux du Président Didier BUISINE, handicapée par l'absence de plusieurs joueurs cadres, accueillaient les Communaux de MAISONS ALFORT du Président Jacques GERARD et de Patrick DUDOGNON qui venait juste de faire une perf' dans la compétition en  partagent les points lors de la journée initiale contre l'un des grands favoris de la compétition, l'A.S ISSY ORANGE. 
SECUACTIONLa barre était donc placée haute pour ce match, d'autant que les jeunes joueurs des coachs LAFFONT et KANTE avaient été laminés lors de cette première journée en terre normande contre UTSCAR Rouen (1-5).
Le début de la rencontre allait confirmer les craintes bordelaises ainsi que le niveau de cette équipe de Maisons Alfort. En effet, dès leur première attaque sur un beau débordement côté gauche de Mickaël LABIN, suivi d'un centre au cordeau devant le but, le n°9 visiteur Christophe  LOUISARD ouvrait prestement le score de près (2ème mn).

Les locaux, dont la densité physique bien plus faible contrastait avec celle de leurs adversaires du jour, ont vite compris qu'ils allaient devoir chercher leur salut dans un bon quadrillage du terrain et la vivacité,  avec aux manettes l'homme du jour et capitaine en la circonstance, Jimmy DELAHAYE.
A la 26ème mn, le jeune Valentin MAGIMEL auteur de quelques percées dangereuses, allait se retrouver seul face à l'imposant Giovanni PAPAYA qui bien sorti écarta le danger. S'en suivirent plusieurs raids de Julien LARROUDE lui aussi très en jambes qui ne trouva hélas ni le cadre, ni un partenaire.

Les Communaux de MAISONS ALFORT se révélaient quant à eux dangereux par leur impact notamment à réception de coups de pied arrêtés et de corners  qui emmenèrent à plusieurs reprises des situations confuses devant les buts gardés par le solide Yoann PICART.
SECUACTION9Le jeu basculait d'un camp à l'autre et à la 36ème mn sur un coup franc près de la surface visiteuse, Jimmy DELAHAYE allait égaliser sur un bijou de tir brossé du gauche qui finissait dans le petit filet de l'imposant gardien Parisien.
Dès la reprise, sur un nouveau défaut de concentration, le scénario de la 1ère mi-temps allait se répéter, les joueurs du coach Kevin CHARDON, hyper réalistes, reprenaient l'avantage  sur un coup-franc aussi bien distillé que conclu (46ème mn).
Tout était à refaire pour la SECUCAF mais force est de constater que malgré une moyenne d'âge de 23 ans cette équipe avait de la ressource, poussée par leur fidèle public, et cette 2ième période allait s'avérer âprement disputée, sans jamais atteindre un bon niveau technique en raison sûrement de l'enjeu, les deux équipes procédant par à-coups.
 
Les joueurs des Communaux  qui voulaient faire vite le break continuaient à être dangereux  sur des longs ballons que la défense locale avait parfois du mal à maîtriser, notamment à la 68ème mn où un attaquant Parisien à la lutte avec un défenseur de la SECUCAF s'écroulait sur une action pour le moins litigieuse, sans que l'arbitre ne bronche.
 
SECUACTION4Dans la foulée, à la 70ème mn, sur un contre rondement mené, Momo DIOUF bien rentré dans la partie pour sa première apparition sous le maillot Bordelais,  se faufilait dans la surface et se heurtait de plein fouet à un défenseur Parisien. L'arbitre désignait le point de pénalty jugeant là d'une obstruction dans la zone fatidique. Gaël DESPUJOLS le transformait sans trembler et permettait aux locaux de revenir de nouveau au score (2-2).
 
Le ballon voyageait d'un camp à l'autre jusqu'à la 79ème mn où,  sur un nouveau contre côté gauche, Jim DELAHAYE décidément intenable, centrait en retrait sur Momo DIOUF, bien lancé et ouvrait bien son pied depuis l'entrée de la surface pour donner pour la première fois l'avantage à son équipe (3-2)
Le jeu se confinait dans une lutte de tous les instants jusqu'à à la 82ème où une décision arbitrale contestée allait emmener de la confusion dans la fin de ce match déjà débridé. Une position de hors-jeu signalée par l'assistant bénévole suite à l'absence du désigné,  déclencha un sentiment d'injustice mal maîtrisé chez l'équipe visiteuse dont certaines paroles sûrement excessives furent sanctionnés par deux expulsions.
 
SECUACTION6Dans ces conditions particulières, la fin de match vit les locaux asseoir leur victoire au forceps et au courage sur une dernière attaque conclue en force et de volée par Pat ATIENZA, toujours aussi efficace et qui venait de rentrer (93ème mn).
 
Le retour aux vestiaires fut difficile, et nous ne pouvons que saluer le rôle du délégué, mais aussi des coachs et dirigeants des 2 clubs pour que la situation ne dégénère, chaque club en interne ne devant cautionner toutefois certaines paroles et certains actes qui n'ont rien à voir avec l'esprit sportif.
Comme notre club l'avait déjà fait remonter à la FFF et l'UNFE dès le début de cette compétition nationale, et sans porter un quelconque jugement de valeur sur l'arbitrage proposé jusqu'alors, il nous semble vraiment et toujours  aberrant de désigner pour ces rencontres des arbitres centraux de la Ligue recevante, qui plus est dans le cas précis la veille du match, délai bien trop court et qui a dû causer en plus l'absence de l'un des arbitres assistants.
Cette compétition de bon niveau nécessite vraiment de revenir sur la situation antérieure en désignant pour chaque match des phases finales un arbitre central de niveau national d'une Ligue différente des clubs en présence et des assistants de niveau Ligue convoqués dans des délais normaux.
 
SECUACTION8  
 
AS ORANGE – USTCAR Rouen (2-3)
Vu côté ORANGE :
ORANGE AMER à l'issue d'un superbe match !

CARORANGEEQUIPE CAREQUIPE
CARMAIN CARSERRAGE
La météo avait pronostiqué de la pluie pour ce match disputé à Issy les Moulineaux. Ce ne fût pas le cas, les conditions de jeu étant impeccables pour assurer un bon spectacle. Et de spectacle il en fût question avec deux équipes dont l’envie de jouer et de marquer des buts était palpable. Cinq réalisations sont venues clore le décompte mais il y aurait pu en avoir bien plus sans les prestations des deux gardiens Steve BAILLY et Thibaut MAHOUAHOUAS. Ce dernier peut, à ce titre, être désigné ‘’homme du match ’’ tant sa sérénité, sa vigilance et son efficacité ont été irréprochables.
 
CARACTIONAMINEHAMEGIl a permis sur de nombreuses parades ou arrêts à son équipe d’obtenir un excellent résultat qui la positionne désormais en tête et surtout comme favorite du groupe.

Hormis leur gardien, les joueurs du capitaine Vincent DOURY ont fait preuve de solidité défensive et d’efficacité offensive en particulier grâce à l'intenable Wahid BENDADA qui aurait aussi pu partager la palme avec son gardien.
Côté ORANGE, on peut regretter l’absence de cinq défenseurs centraux tous blessés, ce qui a conduit JC PEUFFFIER à faire reculer deux milieux de terrain en défense peu acclimatés à ce rôle.
carbendadaCet élément et la blessure de Thomas LEPEYTRE, dès la 5ème minute, susceptible d’entraîner un carton rouge direct à la simple vision de la plaie sur sa cheville, n’ont pas été des facteurs favorables. Surtout que son remplaçant Nordine YAHI devait se blesser à son tour en début de 2ème période.

A ce moment du compte rendu, je suppose que les rouennais s’offusquent de lire l’impartialité manifeste de ce paragraphe mais la suite va les rasséréner. Car UST CAR aurait également et légitimement pu se plaindre (et s‘en est normalement plaint) d’abord du penalty non sifflé de la 24ème minute en sa faveur sur une faute sur Wahid BENDADA (cf photo), accroché à notre avis illégitimement, puis sur un 2ème carton jaune non brandi, côté ORANGE qui n’aurait pas pu donner l’occasion à l’équipe de l’opérateur des Télécommunications de finir à onze.
Un partout, Balle au centre.
Le Orangistes, perturbés par la sortie prématurée de Thomas LEPEYTRE, avaient cependant bien repris leurs esprits et ouvraient le score à la 21ème minute en conclusion d’une magnifique circulation de balle. C’est Amar KASMI qui trompait le gardien normand d‘une frappe du plat du pied dans le petit filet opposé (1-0). Ludovic SYLVESTRE aurait pu corser l’addition mais ses deux frappes étaient soient contrée soir détournée par le portier rouennais.
CARCOUPFRANCJUREBien dans le jeu les locaux se faisaient par contre très souvent cueillir sur des contres incisifs et intelligents des normands. Par deux fois au moins, ces derniers auraient pu égaliser par leur ailier droit mais ce dernier ne prenait pas la bonne option et le but de Steve BAILLY pouvait miraculeusement rester vierge. Cependant à force de perforer la défense orangiste sur d’excellents ballons dans les intervalles, les visiteurs parvenaient logiquement à égaliser par Wahid BENDADA qui, parti seul vers le but, effaçait Steve pour marquer dans le but vide (1-1, 39ème)

Score à la pause : (1-1)


Après un repositionnement tactique du côté de l’AS ORANGE, les débats restaient équilibrés même si la possession du ballon restait locale mais sans concrétisation. Les normands contraient toujours et encore et sur un corner parfaitement tiré, ils prenaient l’avantage au tableau d’affichage par
Jason VAUCHE (1-2, 62ème)

CARENTTE1Les joueurs du capitaine Raied encaissaient le coup sans se décourager et à l’issue d’une séquence où le ballon voyageait d’un côté à l’autre, c’est Houssem CHEMALI qui allumait un pétard de 25m : le ballon, légèrement dévié, trompait la vigilance du gardien rouennais (2-2, 69ème)
Le match était très intense, et disputé dans un très bon état d’esprit, et les occasions se succédaient aux occasions. Qui allait l’emporter ?
 
Thibault MAHOUAHOUAS se démenait dans ses buts offrant à ses coéquipiers plusieurs plongeons ou horizontales non seulement photogéniques mais surtout primordiales. Du côté orangiste, Jérémy NIABI, excellent, se dépensait tout autant et ses infiltrations étaient  difficilement endiguées par la défense visiteuse.
CARTETEJUREEt alors qu’on s’acheminait vers un match nul, ce sont les rouennais qui bien que fatigués, marquaient le but de la victoire à cinq minutes du terme sur un contre rapide sur le côté droit conclu par une belle frappe à ras de terre (2-3, 85ème)
La tête de l’entrant Jure PRIMORAC à la toute dernière seconde sur coup franc aurait pu offrir le point du match à l’AS ORANGE mais devinez qui l’empêchait de concrétiser : Thibaut MAHOUAHOUAS !  (cf photo)
En conclusion, il faudra compter sur cette équipe normande bien armée pour aller au bout de cette compétition. Sa prestation du jour a été parfaite et ses ressources mentales semblent tout aussi solides.
Pour l’AS ORANGE, il y aura un peu de frustration car malgré cette défaite, la copie rendue a été bonne collectivement et dans la volonté affichée.
Cela n’a pas été suffisant mais avec les retours de quelques cadres en défense centrale, la stabilité devrait revenir et la qualification pour les1/4 de finale toujours envisageable. 
Nous avons assisté à un superbe match entre ces deux équipes avec des buts, des occasions, des arrêts de grande classe, du suspense : tous les ingrédients d’un cocktail réussi !
 
La réception d’après-match, avec les deux équipes et les arbitres, a été du même niveau. 
Le match de la 3ème journée du 14 Février entre l’AS ORANGE et les bordelais de SECUCAF sera déjà décisif !
(Daniel TESTE)

Quelques actions en video :

 

Plus d’images : http://www.asorange.fr/index.php/actualites/a-la-une/1679-orange-amer-4

CARENTETEVu côté USTCAR :
Les rouennais se déplaçaient pour cette 2ème journée de phase de poule de la Coupe nationale, et pas n’importe où, chez l’institution d’Orange.
Ce club aux 10 titres nationaux qui reste un exemple pour l’élite du foot entreprise.
Kamel Tahar a dû remanier son effectif, dû à beaucoup d’absents pour ce déplacement. C’est donc avait 4 changements par rapport au match de la Sécucaf et seulement 13 joueurs sur la feuille de match au coup d’envoi, qui devront faire face au géant parisien.

Le début du match est donné par les joueurs locaux qui pendant les 5 première minutes vont faire une sorte de toro géant. Impossible de leur prendre la balle, les joueurs rouennais regardent et admirent un peu trop ce jeu bien léché. Mais dès la 10ème minute, suite à une semelle en retard de M. Kanté, Orange perdra un de ses maîtres à jouer au milieu de terrain. Premier carton jaune et déjà un remplaçant pour les locaux. Ce fait de jeu coupe un peu le rythme et les rouennais peuvent enfin respirer.
Mais c’est mal connaître les joueurs d’Orange qui reprennent le jeu à leur compte. Une voire deux touches de balles, voilà le récital qui se met en place au milieu de terrain adverse. Nous prenons l’eau sans pour autant concéder d’occasion hormis sur quelques centres et frappes de loin où T. Mahouahouas reste très vigilant.
CARNIABLARGELe numéro 10 d’Orange prend le jeu à son compte et accélère le jeu orangiste. Décalage dans l’axe puis petit ballon sur l’ailier seul sur le côté droit qui fixe et trompe T. Mahouhouas.
Ce qui devait arriver, arriva. Ouverture du score logique pour les parisiens qui sont ultra dominateurs dans tous les compartiments de jeu.
1/0
Oui mais voilà les rouennais ne sont pas du genre à se laisser marcher dessus, cette équipe a du caractère et va le prouver. La ligne de défense grimpe de plus en plus pour jouer de plus en plus haut. Le pressing se fait de mieux en mieux et les parisiens sont enfin gênés dans leur relance.
Suite à quelques frappes de loin, les rouennais se rapprochent de la cage adverse, et c’est sur une superbe ouverture que W.Bendada part seul au but, crochette et se fait descendre dans la surface. Tout le monde s’attend à un penalty, il n’en n’est rien. L’arbitre du centre nous demandera de jouer. Invraisemblable.
Cette injustice va avoir le don de réveiller les rouennais. Quelques minutes plus tard sur une ouverture de J.Vauché, Nicodeme se retrouve seul devant le but, enroule son pied gauche et dévisse totalement sa frappe en voulant chercher la lucarne opposée. Occasion en or ratée !
Quelques minutes plus tard, récupération haute de J.Ravant qui lance W.Bendada en profondeur, nouveau face à face, mais cette fois après avoir éliminé le gardien adverse, il égalisera dans le but vide.
1/1
Le jeu s’équilibre et la possession diminue de plus en plus côté parisien.
On reprend les mêmes et on recommence, ouverture millimétrée de J.Ravant pour W.Bendada, mais cette fois c’est le gardien d’Orange qui sortira gagnant de ce duel.
Après avoir laissé passer l’orage où les rouennais auront jamais autant souffert pendant 25 minutes, cette fin de mi-temps aura été à l’avantage des joueurs de la tcar.

Mi-temps 1/1

carkasmi2ème Changement pour les locaux. Et un léger remaniement pour contrer la vitesse des attaquants rouennais. Le numéro 5 qui a passé une première mi-temps délicate passe au milieu de terrain.
Le second acte peut reprendre, et le rythme va s’intensifier, les parisiens reprennent la possession en main, ça joue vite et techniquement c’est du haut niveau. Mais voilà rien de bien dangereux à se mettre sous la dent pendant ces premières minutes. Les locaux jouent de plus en plus haut et s’exposent : contre-attaque à deux mille, W.Bendada est lancé en profondeur, arrive dans la surface et le gardien dévie le ballon en corner. Un défenseur en tentant de revenir à la course se blessera sur cette même action. Les 3 changements sont donc déjà effectués pour les coachs d’Orange.
Corner, le cuir est déposé par A.Lachhab sur la tête de J.Vauché. Imparable et quelle suffisance des joueurs d’Orange.
1/2
Plus le match avance et plus les joueurs rouennais se disent qu’ils peuvent faire un coup ici.
Les orangistes repartent de l’avant toujours avec le même fond de jeu. Passes courtes, grosse possession, mais sans jamais vraiment pouvoir rentrer dans la surface rouennaise. Les parisiens multiplient les frappes de loin. Ça se rapproche de plus en plus mais T. Mahouhouas est impérial dans ses buts, jusqu’à cette belle frappe contréE qui finira sa course dans le petit filet.
2/2
Il reste 25 min, on se dit alors que les minutes vont être longues mais les rouennais repartent de l’avant, gagnent de nouveau les duels dans les zones de vérité et continuent leur récitals d’attaques rapides. Sur une transversale B. Guilbert déviera de la tête, Nicodeme partira seul au but mais pour cette fois remporter son duel. 82ème mintute.
2/3
Les dernières minutes seront parisiennes mais ils tomberont chacun leur tour face à un gardien de niveau international. Frappes de loin, sorties aériennes, face à face, T.Mahouahouas jouera l’une de ses plus belle partitions. Et c’est sur un dernier coup franc long où le portier rouennais sortait une nouvelle fois gagnant que l’arbitre sifflera le coup de sifflet final.
Superbe opération comptable, la tcar reste 1er et met son adversaire du jour à 5 points.
La tcar bat orange 3/2
Un grand merci à toute l’équipe d’Orange pour la réception d’après-match.
(Cedric HAMEL)

Agrégation : Daniel TESTE