HEADER WEBSITE V Janvier 2020 F

Coupe nationale (J4) : rien n’est fait !

j4secucaf5
 
 
Cette 4ème journée de phase de poules a été marquée, et c’est très regrettable dans la situation actuelle du Football Entreprise vis-à-vis de la FFF, par l’arrêt malheureux du match à la pause entre USTCAR Rouen et l’AS PIETROSELLA. Ne possédant pas les infos nécessaires, nous nous garderons de donner un avis sur cet arrêt mais la FFF ne sera certainement pas aussi indulgente, ses instances chargées de ce type de problème n’étant pas connues pour plaisanter. Décision en attente.
Le CG92 que l’on croyait pratiquement hors course, a parfaitement joué le jeu et frôlé l’exploit à Toulouse après avoir 1-0 jusqu’à dix minutes du terme. Ce match nul méritoire maintient un fil infime d’espoir pour les joueurs de Christophe GEBRI qui pourraient se qualifier seulement en cas d’égalité à trois équipes à 7 points pour la 2ème place du groupe. Après il faudra sortir la calculette. Possible mais miraculeux !

Sur la même hypothèse, le RC Port du Havre, comme nous l’avons annoncé un peu vite, n’est pas encore qualifié mais il faudrait un concours de circonstances exceptionnel pour que les dockers restent en rade. En effet, en cas d’égalité de 3 équipes à 10 points, le règlement est le suivant :
Extrait du Règlement de la CN 2019/2020
3. En cas d’égalité de points, le classement des clubs est établi de la façon suivante :
 a) En cas d’égalité de points pour l’une quelconque des places, il est tenu compte en premier lieu du classement aux points des matchs joués entre les clubs ex-æquo.
b) En cas d’égalité de points dans le classement des matchs joués entre les clubs exæquo, ils sont départagés par la différence entre les buts marqués et les buts concédés par chacun d’eux sur l’ensemble des matchs pris en compte pour déterminer le classement aux points des clubs ex-æquo tels que défini au paragraphe a) ci-dessus.

J4PORTENTREEAEROPORT CDG (cf photo ci-contre) auteur d’un match nul tout aussi méritoire au Havre, est toujours en course mais sans droit à l’erreur. Il aura l’obligation de victoire lors de son prochain match contre le CG92. En attendant le résultat des toulousains.
Dans le groupe A passé à 3 équipes, la décision d’exclure RENAULT CLEON a eu des conséquences diverses. Dans ce nouveau contexte, TOAC a réussi un très bon coup en battant un ORANGE amer. La prochaine journée du 21 Mars sera décisive pour l’AS ORANGE qui recevra, pour son dernier match, BEST TRAINING. Groupe à suspense !

Dans le Groupe C, faisons notre mea culpa car nous nous sommes avancés également un peu vite pour le METRO qui n’est encore pas mathématiquement qualifié. Deux revers lors des deux dernières journées pourraient même les priver de qualification. Ce serait étonnant au vu de leur forme actuelle. Le match en retard entre HEC et l’AS ROBERT MASSELIN en Normandie (sans doute samedi prochain) pourrait par contre les faire se rapprocher du Graal.

Dans le dernier groupe D, le FC NIKE a préservé l’essentiel en obtenant le nul sur la Côte d’Azur (1-1). L’autre match a été évoqué ci-dessus. 
En résumé, aucun club n’est mathématiquement qualifié mais les dockers havrais et les métropolitains parisiens ont un pied et quatre orteils en ¼ de finale.

Groupe A
TOAC - AS ORANGE (2-1)
BEST TRAINING : exempt
Le TOAC peut être satisfait de cette fin de semaine d’une part suite à l’exclusion de RENAULT CLEON, décision de la FFF qui a rebattu les cartes dans le groupe en leur faveur comptable puisque les points obtenus par les deux autres équipes leur ont été retirés et d’autre part par sa victoire sur l’AS ORANGE. Par contre ces derniers font grise mine et ne garderont pas un bon souvenir comptable de ce déplacement et encore moins de l’arbitre central toulousain, de sa désignation et de sa prestation particulière.

j4orangeequipe j4toacavant
 
j4toacaction1Concernant le match, les locaux l’ont entamé tambour battant obligeant les visiteurs à serrer les coudes.
La suite de la première mi-temps était plus équilibrée avec quelques situations sur les deux buts mais sans réel danger. Peu avant la pause, les locaux, très solidaires et appliqués ouvraient le score et rentraient au vestiaire avec cet avantage logique au vu de leur volonté collective.(1-0)
 
Dès la reprise, l’AS ORANGE tentait de revenir avant de se retrouver à 10 (58ème) suite à 2ème carton jaune reçu par Gassama.
A dix, ce sont pourtant eux qui dominaient et égalisaient par Nordine YAHI de la tête (1-1, 66ème) après avoir manqué une incroyable occasion par Junior BANGDA dont la frappe, à bout portant était contrée, le ballon allant s’écraser sur la barre transversale.

 

Un nul suffisait aux orangistes mais ils continuaient cependant leur marche avec beaucoup d’efforts pour compenser  leur infériorité numérique jusqu’à cette 78ème minute fatale. Sur un coup-franc très bien tiré, Kevin était poussé dans le dos au premier poteau et Yannick MANDABA à l’intérieur de ses buts repoussait le ballon sur sa transversale.
A la surprise des visiteurs et à la satisfaction légitime des locaux, l’assistant validait le but, un but très important dans la configuration de ce groupe devenu à trois équipes. Malgré les protestations des orangistes et quelques cartons jaunes, le central validait le but. (2-1,78ème). Pas de VAR ! (cf vidéo)

  

 
 
 
j4toacaction6Les dernières minutes étaient stressantes et malgré tous leurs efforts face à la remarquable organisation défensive des locaux, les visiteurs et leur banc de touche, passablement énervés, ne réussissaient pas à égaliser.  Cerise sur la gâteau : l’expulsion logique de Kevin PICAUDOU dans les arrêts de jeu suite à un contre fulgurant des locaux et à son geste sur l’attaquant toulousain annihilant une action de but.
A l’issue de cette expulsion et du coup-franc, l’arbitre mettait fin aux débats et à sa prestation.
Victoire cruciale du TOAC qui a mis tous les bons ingrédients dans ce match ; volonté, efficacité, solidarité. Côté orangiste, la volonté était présente, l’efficacité un peu moins.

Malgré l’énervement, la super réception offerte par le TOAC s’est parfaitement bien passée, la qualité et l’état d’esprit des toulousains étant connus et appréciés.
 
Dans quinze jours, l’AS ORANGE ne devra pas perdre face à BEST TRAINING. Une victoire les qualifierait même. Un match nul les laisserait en sursis et les mettrait en situation délicate avant le dernier match entre BEST TRAINING et le TOAC auquel elle pourra participer en tant que spectateur.

toac463x1041 j4toacraied

 
J4PORT3Groupe B
RC Port du Havre – AEROPORT CDG (2-2)
Pour le compte de la 4e journée, CDG se déplaçait au Havre pour y affronter Rcph, leader du groupe, qui l’avait emporté au match aller 3 à 1.
 
Le match commençait rapidement avec une ouverture du score par TRAORE Bekaye très tôt dans le match. Les franciliens dominaient le début de match en y mettant une forte intensité. Mais les joueurs du Havre allaient, par la suite, prendre l’ascendant une bonne partie de la 1ère mi-temps, en dominant dans tous les compartiments du jeu. Ils marquèrent logiquement le but de l‘égalisation.
 
En début de 2ème mi-temps, CDG remit une forte pression et concrétisa sa domination par un doublé de TRAORE Bekaye. A partir de là, les franciliens reculèrent et les portuaires égalisèrent logiquement par une percée d’un de leur joueur qui remonta seul la moitié du terrain, effaçant 3 joueurs pour venir ajuster le gardien.
 

Un match nul qui semble être représentatif d’un match qui aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre. 
Merci à Rcph pour leur accueil. Tout se déroula dans de très bonnes conditions
(MC)

J4PORTEQUIPE J4RCPORTAEROPORTEQUIPE
Municipaux Toulouse - CG92 (1-1)
But Municipaux Toulouse : Joel Barutel

Groupe C
AS ROBERT MASSELIN – HEC PANATHENEES (reporté)
 

J4bissecucafdjelouat

Club Athlétique SÉCURITÉ SOCIALE – METRO Paris (0-3)
L’US METRO ANTONY a frappé un grand coup vers la qualif en s'imposant sèchement 3-0 chez la Sécu de Bordeaux.
C’est devant une belle chambrée et sur le synthétique de Charles Martin que l'équipe de la Sécu de Bordeaux minée par les absences de joueurs cadres, déjà distancée dans cette Poule C du Championnat National, devait jouer ses dernières chances de qualification. Pour cela il fallait faire un quasi sans-faute dans les trois matchs retours.
 
Cet espoir est déjà réduit à néant après ce match face à une solide équipe de l’US METRO Antony qui avait beaucoup plus d’atouts et d’expérience alors que l'équipe Bordelaise du Président Didier BUISINE.
 
Dès le début du match l’US METRO monopolisait le ballon et se montrait dangereux à deux reprises, le solide gardien et capitaine local Yoann PICART devant sortir le grand jeu, coup sur coup, pour protéger ses filets face à deux incursions tranchantes de Mohamed FATMI (2ème mn) et Benaïssa DJELOUAT (3ème mn) .
Au jeu plus posé et construit des Parisiens, la Sécu ne parvenait que difficilement à se sortir du pressing et s’en remettait à de longues ouvertures sautant les lignes pour des raids solidaires de leurs jeunes attaquants.

j4secucaf2A la 10ème m,  Alex GRASSIGNY débordait côté droit mais écrasait trop son tir pour inquiéter Stéphane GALLIEN, le portier  Traminot, et à la 15ème mn Macéo CLESSE rentrait dans la surface depuis son côté gauche et était stoppé limite, limite….sans que le référé ne broncha.

En fin de première période, l’US METRO avec leurs joueurs techniques et sachant garder et bien remonter les ballons, accumulaient les coups francs en leur faveur aux abords de la surface locale.
Heureusement que les défenseurs centraux  de la Sécu, Rémi HALLOUET et  Nasser FARIS, veillaient au grain pour repousser tant bien que mal  les ballons aériens.
A la 26 ème mn, sur un raid du latéral Bordelais Joris LAFFONT monté aux avants postes conclu par un centre fuyant devant les buts, Alex GRASSIGNY bien placé manqua sa volée à 6 m plein axe.
A la 32 ème mn ce sera au tour de l'autre latéral  Tristan CAVALIER sur son côté gauche de centrer sur Macéo CLESSE qui rata d'un rien le ballon au 2ème poteau.
 
Juste avant la pause, l’US METRO rata également  le coche à deux reprises, tout d’abord par leur n°11, Benaïssa DJEZOUAT, qui ponctua un raid dans la surface de la Sécu par un tir des  8 m qui passa de peu à côté des cages. Puis dans les arrêts de jeu, le portier girondin Yoann PICART très vigilant repoussa du pied un tir flottant de 20m.

j4secucaf3Score nul et vierge à la pause avec deux oppositions de style bien marquées.
Dès le début de la 2ème période, l'équipe Parisienne appuya manifestement sur l’accélérateur pour obtenir un résultat favorable qui leur ouvrirait les portes de la qualification pour les ¼ de finales de la Coupe Nationale.
Elle allait trouver l’ouverture à la 59ème mn sur un énième coup franc, celui-ci  axial à 20 m. Le tir bien brossé du gauche  de l’excellent Benaïssa DJEZOUAT termina sous la barre et rebondit sans contestation derrière la ligne (le recours à la VAR ne fut donc pas nécessaire…..).
Avec ce but, la tâche des  joueurs de la Sécu devenait très compromise.

Cela n’empêcha le libero local Rémi HALLOUET de se créer une belle opportunité à la 62ème mn avec un tir placé au pied du poteau de Stéphane GALLIEN qui relâcha son ballon sans que Tristan CAVALIER qui avait suivi ne puisse le pousser dans les filets.
Les Traminots remettaient le pied sur le ballon et  allaient faire le break à la 67 ème mn en conclusion d’un joli décalage qui finit dans les pieds de leur expérimenté capitaine Djamel  BAZIZI esseulé plein axe, qui ne fit pas prier pour  lober Yoann  PICART sorti à sa rencontre.
 
2-0 la messe semblait dite pour les locaux.

j4secucaf5Les Parisiens du coach Emmanuel BLANCHARD et du Président Christian OLIVEAU allaient contrôler cette fin de match, les locaux n’ayant manifestement plus les ressources nécessaires pour renverser la table.
Ce fut même la dure punition qui était réservée aux  joueurs des coachs Olivier LAFFONT et Kiki ECKERT qui allaient encaisser un 3ème but plein d’opportunisme de Djamel  BAZIZI sur un service en or du très actif Bassène FAMAHAT à la 80ème mn.

Les dirigeants et coachs de la Sécu sont certes déçus mais pas abattus, car par expérience,  ils savaient bien qu'il était difficile de courir tous les objectifs à la fois, qui exigent beaucoup d'efforts, de ressources et d'effectifs et aussi un peu de chance. Le club Bordelais va se reconcentrer désormais sur leurs  Championnat et Coupes régionales, tout en voulant donner une bonne réplique lors des deux derniers matchs nationaux.
 
Quant à l'US METRO, plus qu'un petit effort et cela sent bon la qualif'. A noter l'excellent esprit entre les 2 équipes lors de cette rencontre et la réception au siège de la Sécu qui suivit  fut vraiment très sympa. C'est ça aussi le foot d'entreprise ! 
(DD) 
 
jasecucaf1 j4secucaflarge

J4nikeequipeGroupe D
USTCAR Rouen – AS PIETROSELLA (2-0 : match arrêté à la mi-temps)
ASPTT Cagnes-sur-Mer – FC NIKE (1-1)
 
Kamel MOKHTARI, pour les locaux et Gregory SAADAT pour le FC NIKE (cf photo ci-contre) ont été les deux buteurs de cette opposition qui les maintient, toujours invaincus, en bonne position pour se qualifier.