Banner website copy

 

Choukri ERRACHIDI : ''il faut réécrire ensemble l'avenir du Football Entreprise''

CHOUKRIENTETE

Depuis le 11 Juin 2016, Choukri ERRACHIDI est le Président de l'UNFE et ce rôle, qui lui a été confié, lui tient à coeur.
Dirigeant actif de son club Lyon Sport Metropole, après en avoir été joueur, il est convaincu, comme beaucoup d'autres, que le Football Entreprise n'est pas ''mort'' mais qu'au contraire, il est possible de le relancer. Les conditions sont réunies du côté des clubs pour parvenir à cet objectif. Mais Choukri, homme de terrain et d'expérience, a conscience que le salut viendra de la volonté ou pas de la FFF de monter dans le bateau pour le faire avancer ensemble.
CHOUKRIPORTRAITCHOUKRIJOUEURVIGNETTEPour l'instant, l'UNFE, au fil des contacts, a bien ressenti un léger frémissement, un nouveau soufle, mais pas encore de véritable signe important des instances qui pourrait véritablement redonner le moral aux dirigeants du Football Entreprise.
Autour de son équipe du Conseil d'Administration de l'UNFE, Choukri travaille, crée des commissions, écrit à M LE GRAET, cherche des financements ou des partenaires, mobilise et active son réseau. Mais il attend surtout beaucoup des clubs, de leur soutien et de leur adhésion car le Football Entreprise se trouve à la croisée des chemins. Tous les clubs doivent se mobiliser pour remettre le Fooball Entreprise sur les bons rails. Il y a urgence !
 
Choukri a répondu à nos questions. A la lecture de cet entretien vous devriez en savoir plus sur ce dirigeant bénévole et sur son engagement au sein de l'UNFE.
 
 
QUESTIONS :
Quel âge as-tu ?
47 ans

Marié, des enfants ?

Marié, 3 enfants

Quel est ton parcours personnel dans le club LSM Lyon et avant de l’intégrer ?
En Jeunes, j’ai fait l’école de foot du club du WAC de Casablanca au Maroc jusqu’à la catégorie juniors.
Pendant mes études universitaires, j’étais sélectionné dans l’équipe universitaire de Lyon tout en jouant dans des clubs libres.
Mon premier club corporatif était la CIAPEM (BRANDT) 1992 /1997 ou j’ai évolué autant qu’attaquant pendant des années. Un passage par le club de Lejaby rasurel 1997/2000 où on a été éliminé à domicile en quart de finale de Coupe de France contre le Port du Havre.
Après l’arrêt de la section foot de la société Lejaby Rasurel, j’ai rejoint Lyon sport métropole (anciennement l’ASCUL) pour monter en honneur et faire le championnat de France.
CHOUKRIDOREANTSCet objectif a été atteint en deux ans et depuis, chaque année Lyon sport métropole participe aux phases finales de ce championnat.
En 2003 j’ai été nommé représentant des joueurs au sein du bureau de la section ce qui m’a permis de commencer un apprentissage du rôle de bénévole au sein de cette association dirigée à l’époque par notre défunt président Robert Deveze.
Lors de l’arrivée d’Yvon Perez au poste de président de la section foot de Lyon sport métropole, j’ai intégré le bureau comme trésorier adjoint et deux ans après et suite à la démission du trésorier, j’ai saisi l’occasion de prendre cette fonction que j’occupe depuis tout en m’impliquant avec le bureau dans la gestion de la section.
Notre association représente 2900 adhérents dans 26 sections.
  
Tu as été joueur dans ton club. A quel poste tu évoluais ? Et quelle était ta principale qualité sur le terrain ?
Lors de mon arrivée à Lyon sport métropole, l’entraineur m’a replacé en défense où j’ai évolué comme arrière gauche et libero. Ma qualité sur le terrain était meneur d’hommes toujours à encourager et des fois engueuler ceux qui n’adhéraient pas à la philosophie et l’esprit du club.

CHOUKRIFOOTBALLEIR CHOUKRIJOUEURCAVAILLLON
CHOUKRULYONPANEAU CHOUKRILSMEQUIPE

Combien possédez-vous d’équipes ? Quelle est la place de ton club dans la région Rhône Alpes? Les personnels de la ville de Lyon suivent-ils les résultats de vos équipes et viennent-ils vous encourager le samedi ? 
L’effectif de notre section représente 105 personnes réparties dans 2 équipes foot à 11 et 3 équipes foot à 8 et nous sommes les leaders depuis 15ans sur la région Rhône Alpes.

Quelles sont les valeurs du club et sa devise?
Plus qu’une équipe, une famille (depuis 5 ans le bureau de la section essaye de monter une équipe compétitive et correspondante aux valeurs du club et surtout fidéliser les licenciés et donner envie à d’autres de rejoindre l’aventure.

CHOUKRI2La Ligue Rhône Alpes va devenir prochainement la Ligue Rhône Alpes Auvergne. Ce nouveau périmètre annonce-t-il un nouveau développement du Football Entreprise dans cette Ligue qui la délaissé depuis de longues années.
J’espère, car le potentiel des deux ligues peut donner naissance à un beau championnat et surtout remotiver les clubs du foot entreprise à renouer avec ce football qui a ses propres valeurs.

Le fait d’appartenir à une ligue où il y a beaucoup à faire pour le Football Entreprise, à partir d’un vivier d’entreprises très important, est-il une source de motivation pour toi et, plus globalement, pour l’UNFE ?
La motivation est là et l’envie aussi ; le fait d’intégrer l’UNFE est source de motivation surtout que le conseil d’administration et les personnes impliquées dans cette aventure sont des piliers du foot entreprise et représentent des grandes équipes dans notre championnat national avec un historique et des trophées.

L’UNFE a été officiellement créée récemment pour fédérer tous les clubs du Football Entreprise et pour proposer aux instances (FFF, LFA) un plan de redynamisation du Foot Entreprise. Le 10 Juin, tu as été choisi pour en être le Président. Quel a été ton état d’esprit à l’issue de cette désignation comme Président?
Une immense joie et un stress positif car avec moi il y a un conseil d’administration formé par des personnes responsables et connues dans le monde du Foot Entreprise. De plus c’est très valorisant d’être désigné par mes collègues président de l’UNFE. Je saisis cette interview pour les remercier tous de la confiance accordée. Je sais que ma nomination comme président de notre association UNFE est un message adressé aux instances et dirigeants du Foot Entreprise dans le Rhône afin de travailler main dans la main pour le faire renaitre.

Quelles sont les raisons qui ont poussé des clubs de plusieurs ligues à lancer cette association ?
Un pressentiment de plusieurs clubs du foot entreprise qui ont anticipé une mort annoncée de notre sport.

CHOUKRIJOUEURVIGNETTEPenses-tu que certaines ligues ou districts font le maximum pour défendre le Football Entreprise ?
Non, il y a toujours des choses à améliorer. Je déplore le désintéressement de certaines ligues et districts et aussi un désengagement des entreprises qui ne veulent plus de la gestion d'une équipe entreprise et les moyens financiers que cela représente. Une méconnaissance dans la gestion d'un club et un manque de volontaires au sein des entreprises pour structurer un club sont les plus grands handicaps que rencontre le foot entreprise. L'individualisme de notre société pousse les nouvelles générations à ignorer le sens du mot bénévolat. Il faut impliquer les nouvelles générations dans le monde du bénévolat. C’est notre devise au sein de Lyon sport métropole où on responsabilise des joueurs leaders pour intégrer le bureau directeur comme représentant des joueurs pour nous informer des attentes des joueurs et aussi pour informer les licenciés de leurs devoirs.

Un plan fédéral FFF, comme cela a été fait pour le foot féminin et le futsal, serait-il le moyen de faire prendre conscience à leurs dirigeants de se remettre au travail dans l’intérêt de tous, le leur, celui des clubs et celui de la FFF ?
Certainement car « avec une main on applaudit pas ». On a besoin de l’implication de la FFF dans l’accompagnement des clubs et surtout qu’elle fixe une ligne directrice qui soit respectée par les ligues et districts. Ce qui facilitera la prise de conscience des différents interlocuteurs du Foot Entreprise.

CHOUKRIENTETE2Comment est organisée l’UNFE ? Quelles sont les premières actions que l’UNFE va mettre en œuvre ? Je me suis laissé dire que des commissions étaient en train d’être mises en place. Peux-tu nous en dire un peu plus ?
L’UNFE se compose de 5 membres de bureau et 6 membres dans le conseil d’administration. Notre priorité, c’est d’être l’interlocuteur direct des clubs du Foot Entreprise et les représentants de ce dernier face aux grandes instances de la FFF. Le Foot Entreprise doit exister et on doit tout faire pour le aloriser à tous les niveaux (districts, ligues et FFF).
 
 
Notre premier objectif après la création de l’UNFE est de créer des commissions pour dynamiser le Foot Entreprise et surtout défendre ce projet qui permettra à nos interlocuteurs de nous comprendre et nous soutenir. Les 3 thèmes des commissions seront : la communication, le partenariat et le développement du Foot Entreprise. 

Quels seraient tes arguments pour convaincre des dirigeants de faire adhérer leur club à l’UNFE ?
Un seul pour qui on doit tout donner : l’existence du Foot Entreprise. Je pense qu’en étant dans une région touchée par la désertification des clubs du foot entreprise (à 11) je peux-vous dire que les régions qui ne sont pas touchées par ce fléau le seront dans l’avenir. Donc, anticipons ce mal qui risque un jour de nous pousser à parler du Foot Entreprise au passé. Je précise que le foot à 8 au sein de notre district se porte bien ce qui me pousse à poser cette question : quels sont les moyens à mettre en œuvre pour ramener ces équipes du foot à 8 au sein d’un championnat à 11 ?  

L’UNFE a aussi lancé un site web (unfe.fr). Souhaites-tu lancer un appel vers les clubs pour qu’ils apportent leurs contributions à ce site?
Je peux vous dire que Daniel Teste après la création de l‘UNFE a tout mis en œuvre pour informer les clubs de l’existence de ce site et fait tout pour le faire vivre. Un grand merci à tous les membres de l’UNFE qui ont participé à sa création.

CHOUKRIMASCOTTEL’UNFE  est en train de se doter d’outils numériques plus adaptés et plus efficaces pour se faire connaître et pour donner plus largement la parole aux clubs. Quel est ton avis sur l’utilisation du numérique et des réseaux sociaux pour faire communiquer les clubs et les licenciés ?
Il faut être à la page ou dans l’air du temps et le présent nous pousse à faire évoluer nos moyens de communication et d’essayer de toucher le plus grand nombre pour informer et communiquer. Ces outils-là sont devenus primordiaux de nos jours.

A l’appui de ton club de LSM Lyon, tu souhaites que l’UNFE, après la 2ème édition disputée à Reims en 2016, organise la 3ème édition du Tournoi national du Football Entreprise à Lyon au mois de Juin 2017 ? As-tu déjà des informations à nous communiquer sur cette initiative ?
De retour de Reims j’ai eu une réunion avec le président de Lyon sport Métropole M. Yvon Perez (ancien président de la section foot) à qui j’ai fait un résumé de notre participation à Reims et surtout de la création de l’UNFE. L’organisation du tournoi de Reims, le fair-play des équipes et le niveau de jeu nous ont encouragés à vouloir organiser la prochaine édition à Lyon. Les joueurs ainsi que le staff m’ont demandé de saisir cette occasion pour remercier l’équipe de Caillot Reims joueurs et bénévoles et surtout un remerciement personnel à son président Daniel Jacquet qui a tout mis en œuvre pour réussir cet événement.

La création de l’UNFE est-elle le seul moyen de redynamiser le FE et de convaincre les instances d'écouter les propositions des clubs? 
Je pense que l’adhésion à l’UNFE est pour l’instant un des moyens qui va nous permettre d’être les interlocuteurs et représentants de notre sport auprès des instances.

Peux-tu nous dire, en quelques mots, quel est le rôle et comment fonctionne le Groupe de travail national souhaité par Mr LE GRAET et piloté par la Ligue de Football Amateur, pour redévelopper le Football Entreprise ? Un représentant de l’UNFE en fait-il partie pour faire remonter des propositions?
Mr LE GRAET  a initié, au mois de Mars ce Groupe de travail constitué de représentants de la FFF, de la LFA et de la DTN. Un représentant de l'UNFE participe à ces réunions pour apporter la voix et les propositions de notre association et donc celles de tous les clubs. Ce groupe a pour but de redévelopper le Football Entreprise en France. Pour y parvenir, espérons que la motivation de ce Groupe de travail soit au niveau de celle de l'UNFE.

NDLR : La Ligue de Football Amateur a informé (le 22/8) l'UNFE que la réunion du Groupe de travail prévue le 25 Août était reportée au 15 Septembre. Elle précédera la réunion du Bureau Exécutif de la Ligue d Football Amateur (BELFA) qui aura lieu le 21 Septembre.
 
CHOUKRIPANINI2Concluons cet entretien par un peu de fiction. Imaginons que nous sommes en juin 2017. Quel pourrait être le bilan de la saison pour l’UNFE et quels seraient tes premiers mots lors de ton rapport moral d’Assemblée Générale ? 
Je n’ai pas encore fait de rêve mais mon souhait est de réussir à structurer cette association avec les membres du bureau et le CA afin de mettre notre train sur les rails pour que l’avenir s’écrive avec le Foot Entreprise. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont fait que cette association voit le jour. Je demande à tous les membres qui constituent les commissions de notre association de s’impliquer car c’est notre avenir commun qui est en jeu !!!!.
Mon dernier message est le suivant : j’ai joué dans des clubs du dimanche ou libre mais ce que le monde du Foot Entreprise m’a apporté (joueur ou dirigeant) dans ma vie personnelle et professionnelle n’a pas d’égal à ce jour.
Je tiens à remercier le bureau de la section foot de Lyon Sport Métropole, le bureau directeur de LSM et tous les licenciés de notre section avec qui je passe des moments inoubliables dans l’organisation et la gestion d’événements régionaux et nationaux.