Picture333 min

L’AS Banque de France : un club sur lequel on peut compter !

BDFJOIE2

L’AS Banque de France
n’est pas un club comme les autres. La riche histoire de cette entreprise, institution bicentenaire, et le parcours de son club d’entreprise méritent un petit billet… d’humeur.
Dans l’histoire du Football Entreprise, certains clubs sont passés comme des météores après avoir rapidement remporté quelques titres et s’en être, à priori, satisfaits. C’est le cas du LIDO Paris ou de SEREL Nice et de ses ex-pros, ou même de JC DECAUX.

A la Banque de France, titre ou pas, résultat ou pas, le club et ses dirigeants se sont toujours appuyés sur les mêmes valeurs de sérieux, de respect, de sagesse et de continuité. Les joueurs de football de la génération actuelle doivent beaucoup aux dirigeants disparus et cités dans cet entretien, 
Le club n’a jamais remporté de titre national. Cette saison sera-t-elle la bonne ? Trois marches nationales le séparent d’un brandissement du trophée. Trois marches dont la première, pas des moindres, sera à franchir le 31 Mars à Bougival. Ce jour-là, le FC NIKE foulera la belle pelouse de Bougival pour continuer sa route, une route qui semble toute tracée.  

Sur ce même terrain et en championnat, les deux équipes s’étaient séparées sur un match nul (0-0). Le 31 Mars, il faudra un demi-finaliste !
Les banquiers ont de la réserve et seront prêts mais il leur faudra avoir du coffre pour relever ce défi !

BDFEQUIPE

Christophe GERMOND
, Président et ancien joueur du club, a répondu aux questions de l’UNFE :

bdflecoarerQuand et par qui la section football a-t-elle été créée ?  
La section Football de l’A.S Banque de France a été créée en 1945 à l’initiative de Jean Le Coarer (en haut à gauche sur la photo ci-contre) qui devait être ensuite l’un des principaux artisans du développement du  football corporatif à la Ligue de Paris et à la FFF.

Je crois que quelques grands défenseurs du Football Entreprise ont contribué à la construction puis au développement du club. Lesquels ?
A la suite de Jean Le Coarer, Claude Vigier (cf photo ci-dessous), aujourd’hui décédé, est devenu le Président emblématique du club pendant plusieurs décennies.
Parallèlement à une carrière professionnelle brillante à la Banque de France où il a occupé de hautes fonctions, il a durant tous ses mandats sans cesse oeuvré pour maintenir le club dans les plus hautes sphères du foot corporatif. Son action auprès de la fédération a également contribué à valoriser le football entreprise qui lui tenait tant à cœur.

BDFVIGIERVERBEKE

Jean VERBEKE et Claude VIGIER

BDFGERMONDMESASVIGIER

Christophe GERMOND, Jacky MESAS et Claude VIGIER


Vous êtes une des rares entreprises à posséder votre propre complexe sportif avec une plusieurs activités sportives possibles. Que vous apporte ce lieu historique dans votre fonctionnement ?
C’est une chance inestimable de pouvoir bénéficier d’un site comme le nôtre que beaucoup nous envient. De plus, nous mettons à la disposition de l’équipe professionnelle féminine du PSG une partie de nos installations et bénéficions en retour des exigences du monde pro, en témoigne la qualité de notre terrain qui est un véritable billard.

bdfjoieComme l’an dernier, vous faites une excellente saison sportive. Quel a été votre classement la saison dernière et quels ont vos objectifs pour la fin de saison ?
Nous avons fini 3ème la saison passée en étant invaincu jusqu’en mars. Cette année nous visons une nouvelle fois le podium, sachant que deux équipes sont déjà loin devant…

Quel est le palmarès sportif du club ?
Le dernier titre de champion de Paris remonte à 1984 et nous avons été plusieurs fois champions des réserves.
 

Quels sont vos moyens de recrutement sportif ?
Notre recrutement est basé au départ sur les nouveaux agents recrutés par l’entreprise (cette source s’est hélas passablement tarie). Ensuite nous faisons appel à des joueurs extérieurs  qui la plupart du temps nous sollicitent eux-mêmes. L’attrait de notre site compte c’est certain ainsi que notre  réputation. Nous nous efforçons de ne prendre que des joueurs « dans l’esprit »  c’est-à-dire respectueux du maillot qu’ils portent et de la grande institution qu’il représente. Chez nous aucun joueur n’est rémunéré.

Comme nous l’avons déjà mentionné, vous êtes en ¼ de finale de la Coupe nationale sans avoir trop faire parler de vous. Pour le prochain tour face à NIKE, il va falloir vous montrer sur le devant de la scène. Sur votre terrain, le 13 Janvier, vous les aviez accrochés en championnat (0-0).

Est-ce un score qui pourrait vous satisfaire le 31 Mars ? Quelles sont les forces de votre adversaire ?
Les forces de l’adversaire sont connues : c’est une équipe complète et très talentueuse qui a réussi l’exploit d’être invaincue en 2017, ce n’est pas rien. Elle fait l’admiration de beaucoup à juste titre et c’est une fierté pour le Foot Entreprise. Cependant je reste confiant, je veux que l’on soit la première équipe à leur faire mordre la poussière cette année !

Dans l'histoire du club, quel est le match ou l'évènement qui t’a personnellement procuré le plus de plaisir ? 
C’est, et cela restera pour moi un évènement puisque j’avais marqué l’unique but du match, un ultime match d’une saison compliquée, il y a quelques années, contre Orange à Issy les Moulineaux, où il fallait absolument qu’on s’impose pour sauver notre tête en DH.

La présence des féminines du PSG sur votre complexe sur lequel elles s’entraînent est-elle un bonus pour vous en termes d’équipements utilisables ou sur d’autres aspects ?
C’est incontestablement un bonus appréciable puisque nous bénéficions de la qualité de l’entretien des terrains que l’on met à la disposition des joueuses professionnelles. Nous avons de bonnes relations avec le staff du PSG. Et ce même si des contraintes existent bien entendu, liées le plus souvent aux conditions météo.

BDFMESASQuels sont les dirigeants ou joueurs emblématiques du club ?  
Comme dirigeant je citerai bien entendu Claude Vigier pour l’ensemble de son œuvre. C’est lui qui a porté le club durant des années et je lui voue pour cela une vraie admiration.
 
Ensuite, pour la passion qu’il démontre sans relâche, je citerais mon ami Jacques Mesas (cf photo ci-contre), vice-président et trésorier de la section.

 
 
bdfbacariComme joueur je voudrais rendre hommage à notre capitaine exemplaire Bacari Faty (cf photo ci-contre) qui nous a apporté son talent et son exigence. Sur le plan humain, lui et son frère Mamadou sont des personnes extraordinaires

Il me semble que tu as été un solide avant-centre il y a quelques années à la pointe de l’attaque de la Banque de France. Quelle était ta principale qualité ?
Alors oui j’ai longtemps évolué en Bretagne à Brest avant de venir travailler à la Banque de France et ainsi intégré l’équipe de football au sein de laquelle j’ai planté quelques buts !


Quel est le joueur du club le plus souvent en retard ?
Je ne citerai personne pour garder l’esprit club, disons qu’ils sont plusieurs ! Pour leur défense il est vrai que notre situation géographique nous expose aux embouteillages, donc il est parfois compliqué d’avoir tout le monde à la même heure. 

Quel est le joueur du club le plus agréable à gérer ?
J’en citerai 2 qui justement viennent de chez Nike : Jérôme Blaire et Dorian Peslerbes. Disponibles et toujours positifs ils ont un état d’esprit remarquable. !

lacourExiste-t-il un(e) dirigeant(e) ou un joueur d'un autre club du Foot Entreprise que tu souhaiterais citer et mettre en visibilité ?  
Oui j’apprécie beaucoup Laurent Lacourt, président de l’US Nett (cf photo ci-contre)

Vous possédez un site web actif et un support ‘’photos’’ (Agence ALTIS) connaisseur du football et très professionnel. Quels sont les joueurs ou dirigeants qui s’activent et s’impliquent pour l’animer ?
C’est une grande chance pour notre club de disposer des services de Cyril Le Huede. C’est un professionnel reconnu et bénévole qui ne compte pas son temps. Ses photos sont régulièrement reprises par la Ligue et même la FFF. Il est pour beaucoup dans notre notoriété sur les réseaux sociaux. Je n’oublie pas Laurent Barion, photographe également à ses heures qui alimente régulièrement notre site Web. Je tire également un grand coup de chapeau à notre fidèle supporteur Jean-Pierre Squin qui alimente sans relâche notre site internet, depuis sa Gironde !

BDFGREGORYPRIGENTQuels sont les différents rôles des dirigeants au sein du staff ?
Notre entraîneur principal Gregory Prigent (cf photo ci-contre) est assisté depuis cette année par Laurent Mauduit qui nous apporte son expérience et sa passion du foot Entreprise. Un entraîneur adjoint Omar Kharouni complète l’équipe et coache l’équipe réserve.
 Jean-François Delecaut (ancien Président) anime notre équipe vétéran et ce n’est pas une mince affaire !

Trois mots pour définir ton club !
Convivialité, compétition et bénévolat.

La principale qualité du club et évidemment son principal défaut ?
Pour la qualité je dirai ses structures, un accueil et une écoute. Le défaut s’il faut en trouver un pourrait être parfois un manque de dépassement quand les éléments sont contraires...

BDFACTIONENTETELe Football Entreprise :

La Banque de France a adhéré dès la création de l’UNFE, en 2016, ce qui montre son soutien et l’intérêt qu’elle porte à notre action.

Selon toi, le Football Entreprise est-il assez soutenu dans ta ligue ? 
Il est soutenu mais pas toujours reconnu à sa juste valeur.
 
La présence du Président de la Ligue lors de la dernière finale est cependant un point positif.

Trois mots pour définir le Football Entreprise en général?
C’est pour moi un mélange entre la passion du foot, la compétition et l’exigence.

Un mouvement est né au niveau national qui s’est concrétisé par la naissance de l’UNFE. Cette association de clubs a déjà proposé au groupe de travail (FFF/LFA) des idées pour redynamiser le Foot Entreprise et met tous les moyens possibles pour convaincre des instances. Un Plan national est en cours d’étude et, espérons-le, de validation par la FFF.Que penses-tu de cette initiative et quel est ton avis sur l’avenir du Football Entreprise?
C’est bien sûr une excellente initiative et son existence garantit que le foot Entreprise dispose d’une voix officielle et reconnue. Le football Entreprise souffre mais il est comme le foot du dimanche un vecteur de lien social indéniable c’est pourquoi il est vital de lui donner les moyens de se développer. Le niveau est excellent. Un arbitre qui n’avait pas pratiqué le foot Entreprise nous a récemment fait part après le match du haut niveau technique de la rencontre qu’il avait constaté !

BDFACTION6A ce sujet et en faisant un peu de fiction, si tu avais la possibilité de rencontrer pendant cinq minutes, M LE GRAET, que lui-demanderais-tu pour le Football Entreprise ?
Incontestablement ce serait une demande financière et plus de moyens pour le développer. Nous avons une fédération riche et il faut s’en réjouir mais personne ne doit être oublié ! Le foot Entreprise peut être porteur au même titre qu’une équipe de D.H. du dimanche qui joue devant 30 spectateurs et dont les joueurs bénéficient de primes !

Que penses-tu d’intégrer des nouvelles pratiques de football (foot à 5, Foot à 8, tennis-ballon…etc) au sein des entreprises et à destination de cibles très différentes comme les féminines, les séniors, les ayant-droits, les jeunes salariés…) ?
Les nouvelles pratiques sportives quelle qu’elles soient sont un bonus pour le sport donc j’ai un regard positif sur toutes les activités qui vont dans ce sens.

BDFACTION7LARGEL’UNFE pense que les nouvelles pratiques ‘loisir’’ et la pratique compétitive que nous connaissons sont très complémentaires. Quel est ton avis ?
Parfaitement d’accord car les transferts vers d’autres activités sont facilités.

As-tu un conseil à donner modestement aux consultants TV de football, pour la plupart anciens joueurs ?
Je pense qu’ils n’auraient pas accepté pour la plupart les leçons qu’ils donnent aujourd’hui. L’analyse est parfois du bavardage intempestif et les critiques du corps arbitral sont trop systématiques. Il est  certain qu’il est plus facile quand on est dans son fauteuil à revoir 10 fois une action au ralenti de dire « non y’a pas faute ! ».
Ce qui t’énerve le plus sur un terrain ?
Par contre je pense que la mise en scène et la théâtralisation de la  distribution de cartons par les arbitres est à revoir. C’est une perte de temps importante et inutile. Il suffit de regarder les matches anglais où il y a de vraies leçons à prendre. Le carton est distribué simplement sans cinéma ni perte de temps.

Un message à faire passer ?
Que chaque joueur du foot Entreprise soit l’ambassadeur de sa discipline et recrute une connaissance. Les effectifs seront largement revus à la hausse !
MERCI

Contacts club :
Christophe Germond : 01.42.92.50.74
Jacky Mesas : 01.42.92.49.35

Propos recueillis par Daniel TESTE
PHYTRACK ARTIS PHOTO