Picture333 min

NE RATEZ PAS LE COACH : Guillaume PETIT

GPCOCHANT


Guillaume PETIT
est le coach du club de l’Hôpital Poincaré de Garches qui disputera son ¼ de finale de la Coupe nationale à Toulouse samedi prochain.
A quelques jours de ce rendez-vous historique pour son club et son nouveau Président-joueur Nicolas MEUGNIOT, qui a remplacé le non moins historique Patrick LIGNEREUX, nous avons interrogé Guillaume PETIT qui méritait ce coup de projecteur.
Arrivé au club depuis huit ans, il en est l’entraîneur depuis trois saisons et met ses qualités de meneur d’hommes et de rigueur au service de son groupe.
gpvestaire
Question 1: Quelle est ta philosophie de Jeu ?

Je te remercie de permettre à l’ASHPR d’être mis en lumière et par la même occasion de me donner la parole.
Je prône essentiellement pour du beau jeu basé sur des relances courtes et du jeu dans les pieds avec une projection rapide vers l’avant mais de manière propre et efficace dans les espaces.

Pour cela il faut effectivement prendre le temps d’utiliser la largeur mais verticaliser dès que possible et axer essentiellement les consignes sur de l’activité et de la disponibilité systématique au porteur avec deux trois solutions, et pour cela il faut une mobilité constante des joueurs et du bloc.

Bien entendu, il est aussi important d’être solide dans les duels notamment sur les premiers mais surtout les deuxièmes ballons d’où cette notion importante de bloc.

Je pense de manière générale que les joueurs prennent beaucoup plus de plaisir en créant du jeu de cette manière et c'est donc plus efficace


GPPASSEULQuestion 2 : Sur le banc, est ce que tu préfères être seul et prendre seul tes décisions ou apprécies-tu la présence d'un adjoint ou d'un dirigeant pour t’éclairer dans certains choix ou situations ? Et quand tu es sur le terrain, est-ce plus compliqué de gérer ton groupe ?

De manière générale, je suis un coach l’écoute du groupe et du staff et essentiellement de mon adjoint Julien (coach de la Réserve) qui est également un joueur du groupe première et de mon relais sur le terrain, le capitaine emblématique Christophe SIBERT, car je pense qu’il ne faut pas être fermé et l’analyse extérieure peut être bonne à prendre. Néanmoins, au final je prends tout de même seul les décisions dans mes choix, qui à ce moment, en estimant être le mieux pour le groupe.
Lorsque je suis sur le terrain, mais attention  je ne suis qu’un joueur «  de réserve », je m’appuis lorsque c’est nécessaire sur mes relais mais j’essaie de mettre le plus souvent possible et surtout sur les grandes échéances le discours en place.
Dans le cas contraire, je  fais une préparation en amont, et m’appuie sur Christophe, ancien coach du club également pour faire passer mes messages, avant le match.
Pour le moment je suis satisfait, cela fonctionne de manière positive.
Guillaume PETIT avec Mr Lilian NDENGUE, nouveau sponsor du club
 
gpjoueurQuestion 3 : Observes-tu le coach adverse lors des matchs afin d'anticiper ses éventuels changements. Ou restes-tu uniquement concentré sur ton équipe ?
Je ne m’occupe rarement voire jamais des équipes adverses, je préfère m’appuyer et me concentrer sur mon équipe en qui j’ai confiance.
La seule chose, c’est dès le début du match je tente d’analyser au plus tôt leur schéma tactique adverse.
 
Question 4 : Tu as expérience relativement courte de coach. Qu’as-tu appris depuis le jour de ton premier coaching ?
Effectivement, j’ai essentiellement été éducateur de jeunes de mes 15 à 23 ans.
J’ai également participé à des projets en tant que coach adjoint d’une équipe Séniors du Dimanche après-midi pendant deux ans par l’intermédiaire d’un coéquipier avec qui j’étais joueur à BNP à l’époque.
J’ai géré les deux dernières années la réserve en tant qu’entraîneur-joueur avec de bons résultats, mais c'était compliqué de faire les deux en même temps.

Donc il est vrai que c’est ma première année en tant que responsable du projet sportif et du groupe première, et je t’avoue apprendre tous les jours, tant sur le plan humain et la gestion d’un groupe sur le domaine moral et extra-sportif tant que sur l’exigence à mettre en séance et dans l’implication d’un groupe.
Je me suis rendu compte qu’il fallait prendre du recul notamment sur les matchs car je le vis « sûrement » un peu trop à 200 %.
Désormais je me remets systématiquement en question afin d’essayer d’être le plus juste, et je t’avoue que cela met une certaine pression, mais très motivante.
Au final, j’ai surtout appris qu’être coach nécessite une vraie implication sur et en dehors du terrain, et souvent il peut être pris pour cible, mais je me plains pas car c’est je jeu.

quiseraendemifinaleQuestion 5 : Quels sont tes objectifs à court et long terme dans ton club ?
Tout d’abord, je tiens à remercier Mr LIGNEREUX et Mr SIBERT, nos présidents d’honneur historiques, et celui actuel Nicolas MEUGNOT pour le travail effectué et leur investissement à toutes épreuves  pour permettre la pérennité du club.
Mais aussi, l’ensemble des joueurs licenciés de cette année (anciens et nouveaux), qui ont cru en notre projet, car si nous en sommes là c’est aussi grâce à eux et leur investissement. Bravo à tous.
A court terme, j’espère dans un premier temps, finir la saison de la meilleure des manières pour ce renouveau, à savoir tout faire pour monter en élite Entreprise, et continuer au mieux cette aventure en Coupe Nationale. Nous sommes attendus mais il ne faut rien lâcher, garder notre force. Notre état d’esprit est primordial.
A plus long terme, j’espère que le club avec ou sans moi puisse s’asseoir durablement comme une référence en DH et dans le football entreprise, tout en étant régulièrement présent sur les derniers tours de Coupe Nationale.
Pas facile, mais j’y crois et cela serait une belle récompense pour tous les acteurs.

Question BONUS : comment vois-tu ce match contre le TOAC en Coupe nationale ?
Tout d’abord, déjà merci au TOAC de nous recevoir.
Sincèrement, je vois un match très très compliqué face à une équipe joueuse et référente tant sur le plan national que régional, mais bon, à ce niveau de la compétition il ne reste que du lourd : pour nous et notre groupe, c’est que du bonus.
Après j’ai confiance en mon équipe, on a un statut d’outsider que l’on va jouer à fond pour continuer cette belle histoire, mais je n’en dirai pas plus
Pour la fin, merci encore à l’UNFE pour son implication sur le foot entreprise.

Allez POIN-POIN !

hoppoincareiequipe

Photos : club